Mardi 16 février

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 230 747 (+ 1 068 en 24h)
• Nombre de guérisons : 197 576 (+ 656 en 24h)
• Nombre de décès : 9 671 (+ 47 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 3 421 (dont 289 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrés : 77 436 (+ 2 048 en 24h)

Le variant britannique plus contagieux est déjà présent sur presque tout le territoire

Des patients contaminés par le variant britannique, plus contagieux, du coronavirus sont présents dans presque toutes les régions bulgares, conclut une étude menée par le Centre national de maladies infectieuses et parasitaires (CNMIP). Sur les 96 échantillons de patients examinés par des scientifiques du CNMIP la semaine dernière, 68 contiennent le variant britannique. Ces chiffres viennent s’ajouter ainsi aux 33 cas du variant britannique déjà confirmés en janvier, mais la présence des mutations brésilienne ou sud-africaine n’a pas encore été confirmée. À Kioustendil, région la plus touchée actuellement, le variant britannique a été repéré dans un échantillon prélevé le 31 décembre dernier. (Dnevnik)

Energie

La « réserve froide » de nouveau attribuée aux centrales thermiques privées de Dogan et Kovatchki

Trois appels d’offres, organisés à la fin de janvier par l’Opérateur national du système électrique (ESO), ont attribué des financements pour le maintien d’une réserve froide aux centrales thermiques Varna et Bobovdol. La première est détenue par le président d’honneur du MDL Ahmed Dogan, alors que la seconde est liée au nom de l’homme d’affaires Hristo Kovatchki. Pour le seul mois de février 2021, ces deux centrales, ainsi que la centrale publique Maritsa Iztok 2 et la Compagnie nationale d’électricité (NEK) toucheront au total 2 millions de leva, mais les détails de la répartition n’ont pas été annoncés. Dnevnik rappelle que l’été dernier, au début des manifestations antigouvernementales et des accusations de corruption, le premier ministre Borissov, prenant ses distances avec le MDL et Ahmed Dogan, avait annoncé que des centrales privées ne recevraient plus de paiements pour maintenir leurs capacités de production en état de disponibilité et que les crédits prévus à cette fin seraient attribués à la seule centrale publique Maritsa Iztok, lourdement endettée. Selon des publications de la presse, la centrale Varna d’Ahmed Dogan, en cas de besoin, ne serait même pas en état de produire l’électricité nécessaire. Quant à Kovatchki, il a déjà été sanctionné par le passé pour non-respect de ses engagements au maintien de la réserve froide. (Dnevnik, Douma)

Dernière modification : 16/02/2021

Haut de page