Mardi 16 juillet

Politique

Des millions de données personnelles divulguées à la suite d’un acte de piratage

Le Conseil de sécurité auprès du Conseil des ministres a été convoqué ce matin à la demande du premier ministre Borissov en raison d’un acte majeur de piratage informatique effectué contre l’Agence nationale des recettes (ANR). Selon l’information officielle, diffusée suite à une enquête menée par la DANS et le ministère de l’Intérieur, il s’agit d’une attaque contre l’un des serveurs de l’ANR, perpétrée il y a un mois. Hier, plusieurs media bulgares ont reçu un message anonyme contenant des données sur 5 millions de dossiers fiscaux, y compris sur celui du ministre des finances Vladislav Goranov. L’information proviendrait de 57 bases de données (11 GB) sur les 110 obtenues (21 GB) par les hackeurs. Selon Capital, il s’agit de la plus grande fuite de données depuis des serveurs nationaux. « Votre gouvernement est débile et l’état de votre cybersécurité ridicule », indiquent encore dans leur message les pirates anonymes qui appellent, en outre, à la libération de Julian Assange. (tous media)

Tomislav Dontchev : « Il faut reparler de la possibilité pour les communes de prélever pour elles-mêmes une partie de l’impôt sur les revenus »

Interview avec le vice-premier ministre Tomislav Dontchev, portant sur la volonté d’améliorer le fonctionnement de l’administration bulgare, la résistance au changement au niveau des agents chargés des services aux clients, le passage à une gouvernance électronique, etc. « Il existe un grand nombre de communes qui sont tellement pauvres qu’elles n’arrivent ni à générer des recettes, ni à offrir des services adéquats », observe M. Dontchev en soulignant qu’il faut rouvrir le débat, dès la fin des élections municipales, à propos du droit des communes à introduire une marge supplémentaire sur l’impôt sur le revenu des personnes physiques. Les sommes ainsi perçues ne seraient pas versées à l’Etat et couvriraient des dépenses spécifiques de chaque commune. (24 Heures)

La maire de Sofia en tête des intentions de vote pour les municipales

Selon un sondage réalisé par le Centre d’analyses et de marketing, la maire de Sofia du GERB, Yordanka Fandakova, remporterait les élections municipales au premier et au second tour face à la médiatrice de la République, Maïa Manolova, qui se placerait en deuxième position. Ainsi, Mme Fandakova obtiendrait 38,4% des votes au second tour contre 28,1% pour Mme Manolova, le reste des électeurs n’ayant pas donné de réponse ou ayant déclaré qu’ils ne voteraient pas. Le GERB obtiendrait 28,9% des votes pour les conseillers municipaux, suivi par le PSB (21,8%) et Bulgarie démocratique (5,6%). Un éventuel parti politique de l’animateur de télévision Slavi Trifonov obtiendrait 4,3%. (24 Heures)

Sous le titre « Les élections municipales sont arrivées, mais les spitzenkandidaten se cachent », Sega note qu’à trois mois du scrutin, les noms des têtes de liste pour les postes de maire dans les grandes villes, dont Sofia, restent inconnus, Mmes Fandakova et Manolova n’ayant pas encore annoncé leur candidature. Évoquant « l’omerta autour des nominations », le « déficit de cadres » et « le refus silencieux du débat politique et le style de leadership statique », l’auteure conclut qu’« il est grand temps que la campagne pour les élections municipales commence ». (Sega)

Santé

Fin du monopole de la Caisse nationale d’assurance-santé ?

Un projet de réforme du modèle de financement de la santé, proposée par le ministre de la santé Kiril Ananiev lors d’une table ronde nationale, prévoit la démonopolisation de la Caisse nationale d’assurance-santé et la création de fonds de santé privés. Selon l’une des options proposées, ces fonds privés devraient avoir au moins 500 000 clients pour obtenir un agrément. Le taux de la cotisation obligatoire serait maintenu à 8%, mais chaque personne assurée aurait le choix entre la caisse nationale et les fonds privés. Le paquet des soins remboursés serait défini par le ministère, comme c’est le cas aujourd’hui. (tous media)

Défense

Report de l’achat de nouveaux blindés et navires militaires

Les 271 millions de leva, initialement prévus dans le budget de l’État 2019 pour financer les premières tranches de l’achat de deux navires militaires et de 150 blindés, ont été reportés à l’année prochaine. C’est ce qui ressort du projet d’actualisation de la loi de finances 2019, adopté hier par le Conseil des ministres, en vue d’assurer les fonds nécessaires à l’acquisition de huit avions militaires F-16. Le vice-ministre de la Défense, Atanas Zaprianov, a exprimé l’espoir que le contrat sur l’achat des navires soit conclu d’ici la fin de l’année. « Ce projet se trouve à un stade très avancé et je suis optimiste. En ce qui concerne les blindés, c’est un peu problématique car le travail sur les spécifications et les exigences se poursuit », a-t-il commenté. (24 Heures, Sega, Mediapool, Capital)

Commentaires sur les chaînes de télévision

Dans une interview accordée à l’émission « La journée avec Vesselin Dremdjiev » sur les chaînes TV+ et TV1, le politologue Ognian Mintchev a constaté que les gens sont impressionnés par l’AppartementGate, mais restent pour la plupart indifférents au fait que la centrale thermique de Varna puisse être vendue au président d’honneur du MDL pour le prix de 3 500 leva et que ce dernier puisse recevoir 30 millions de leva par an pour assurer « une réserve froide » que la centrale n’est pas en mesure de fournir. (dnevnik.bg)

Dans une interview accordée à la bTV le maire de Karjali Hassan Azis, interrogé sur le financement des partis politiques, a considéré que le président d’honneur du MDL Ahmed Dogan jouira sûrement de son droit (découlant des derniers amendements de la loi sur les partis politiques) de financer le MDL. Il a en outre précisé qu’il y a des entreprises qui sont partantes pour financer les politiques du MDL. (Sega ; bTV.bg)

Facebook :

Le député européen Ivo Hristov explique sur Facebook pourquoi il ne votera pas pour la candidature d’Ursula von der Leyen à la présidence de la Commission européenne. Il évoque trois raisons, notamment le fait que i) sa désignation est en violation du principe de Spitzenkandidat, ii) qu’elle déclare dans sa lettre adressée aux socialistes son intention de faire imposer par l’UE l’adoption de la Convention d’Istanbul, et enfin, iii) que cette lettre ne comprend pas de stratégie visant à combattre les paradis fiscaux qui absorbent la richesse des peuples européens. (Facebook)

Résultats de l’enquête de satisfaction

Vous avez été très nombreux (près d’un quart des abonnés) à répondre à notre questionnaire sur la revue de la presse et nous vous en remercions très vivement ! 80% d’entre vous lisent la revue tous les jours ou presque, tandis que 14% la consultent deux ou trois fois par semaine. 88% des participants à l’enquête jugent la revue suffisamment détaillée, et 87% la trouvent très utile. La politique est de loin la rubrique la plus populaire : 94% d’entre vous s’y intéressent. Elle est suivie par les relations France-Bulgarie (66%), l’économie et les finances (60%), les questions européennes (58%), les Balkans (56%) et la justice (54%). Nous vous remercions également pour vos bons mots, vos encouragements et vos suggestions d’amélioration !

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 16/07/2019

Haut de page