Mardi 17 septembre

Élections municipales

Quatre partis soutenant Maïa Manolova présenteront une liste commune au conseil municipal de Sofia

Le Mouvement « Bulgarie aux citoyens » (DBG), le Mouvement national pour la stabilité et le progrès (NDSV), l’Union populaire agraire (ZNS) et le mouvement « Place aux jeunes », qui soutiennent la candidature de l’ancienne médiatrice de la République, Maïa Manolova, à la mairie de Sofia, présenteront une liste commune de candidats au conseil municipal de la capitale. Selon la presse, la tête de liste serait le président du Mouvement « Bulgarie aux citoyens », Dimitar Deltchev, mais la décision finale sera prise la semaine prochaine. L’idée serait de « contrôler Mme Manolova dans la mise en œuvre des politiques de droite ».

Mme Manolova et les quatre partis politiques en question ont signé une « plateforme de gouvernance civique de Sofia », qui sera intégrée au programme électoral de la candidate et qui prévoit une série de mesures, dont l’introduction d’une administration municipale en ligne, la non augmentation des taxes locales et la lutte contre les cartels et les monopoles.
La semaine dernière, la décision du Mouvement « Bulgarie aux citoyens » de soutenir la candidature de Mme Manolova a entraîné la démission de quatre membres de la direction du parti, dont le vice-président, Naïden Zélénogorski. « Pour nous c’est absurde qu’un parti de droite soutienne un candidat de gauche », avait expliqué M. Zélénogorski, en déclarant son soutien au candidat de « Bulgarie démocratique », Borislav Ignatov. (Dnevnik, OffNews, Mediapool)

Politique

Roumen Radev : « La Bulgarie est en crise » Boïko Borissov : « C’est du pur sabotage »

« La suspension des émissions de la radio nationale démontre de nouveau l’importance de la question de savoir qui régente les media publics, et comment. Il est évident que l’Etat est gouverné depuis le téléphone de quelqu’un, et non depuis les institutions, comme le veut la pratique européenne normale. […] La liberté de la parole est le fondement de la démocratie. Il est évident que la Bulgarie est en crise », a commenté le président de la République à propos du scandale déclenché par la privation d’antenne de la journaliste de la BNR Silvia Velikova et par la suspension pendant cinq heures, vendredi dernier, des émissions radiophoniques. Le chef de l’Etat a vu « un rayon d’espoir » dans la solidarité exprimée par des journalistes de nombreux media envers leur collègue.

Un peu plus tard, le premier ministre Borissov, depuis Pechtera (Sud) où il s’était rendu pour inaugurer un nouveau site de production, hautement technologique et financé par le Plan Juncker, a qualifié les évènements à BNR de « sabotage contre le gouvernement, contre la liberté des media ». Sans citer des noms, il a souligné qu’il n’y a qu’un seul parti qui met en avant des revendications de liberté des media, alors qu’il suffisait d’appuyer le bouton de n’importe quelle télé ou station radio pour que des critiques jaillissent contre le gouvernement.

Hier, le Conseil des media électroniques (CME) a auditionné Svetoslav Kostov, directeur général de la radio publique BNR, élu à ce poste par le régulateur à la fin de juin dernier. « Il n’y a pas de drame », a déclaré M. Kostov en expliquant l’existence d’un problème technique (câble optique) qui avait nécessité la coupure du principal programme national, Horizont, et une « maintenance préventive ». Sega relève l’incapacité du directeur de répondre à deux questions : (i) pourquoi il n’avait pas informé de ces travaux le CME et la Commission pour la régulation des communications, et (ii) pourquoi la direction avait pris de mesures visant à censurer la journaliste Silvia Velikova. Il est curieux, observe également Sega, qu’aucune des trois membres du CME, qui avaient soutenu il y a deux mois la candidature de M. Kostov, et qui se sont montrées hier particulièrement agressives vis-à-vis de lui, n’a soulevé la question de sa démission.

Recours en justice de Bivol contre le Parquet

Le journaliste Assen Yordanov, du site en ligne Bivol, a introduit un recours en diffamation contre la procureure Evgenia Stankova du Parquet spécialisé. Dans le contexte de l’enquête ouverte contre TAD Group, pour piratage des bases de données de l’Agence nationale des recettes, elle avait annoncé publiquement que ces données avaient été envoyées à Bivol deux semaines avant leur communication aux media. S’estimant particulièrement visé, en tant qu’un des propriétaires du media, par les « déclarations infondées » de la procureure, M. Yordanov considère qu’elle lui doit réparation.

Le candidat unique aux fonctions de procureur général possède les qualités professionnelles requises pour le poste

C’est la conclusion de la commission, chargée des évaluations auprès du collège des procureurs au Conseil supérieur de la magistrature (CSM), qui a présenté hier publiquement son rapport d’évaluation du candidat Ivan Guechev. A l’appui des conclusions, la commission a cité des chiffres : 233 personnes condamnées sur des actes d’accusation introduits par M. Guechev, 4 218 ordonnances rédigées par le candidat dans le cadre d’enquêtes préliminaires et 2 969 actes rendus sur différents dossiers instruits par le candidat au cours des dix dernières années. « Toutes ces statistiques témoignent de la largeur de ses compétences juridiques et de ses excellentes qualités de dirigeant », conclut le rapport. Il est prévu qu’un autre rapport, rédigé par la commission de déontologie, soit présenté aujourd’hui sur les qualités morales du candidat. L’audition d’Ivan Guechev devant les deux collèges du CSM (juges et procureurs) est fixée au 24 octobre. (Troud, svobodnaevropa.bg)

Énergie

Classement sans suite de la plainte contre le choix du constructeur de Turkish Stream

La Cour administrative suprême (CAS) a classé sans suite la plainte déposée par le consortium « Développement et expansion gaziers en Bulgarie » (GRRB) contre le choix du consortium saoudien Arkad pour la construction du prolongement du gazoduc Turkish Stream en Bulgarie. Les motifs : parmi les trois membres du consortium GRRB, la société Completions Development SARL, immatriculée au Luxembourg, a renoncé à contester la décision de la Commission pour la protection de la concurrence par laquelle le marché public avait été attribué de nouveau à Arkad.

Pour rappel, en avril dernier, la compagnie nationale Bulgartransgaz a choisi Arkad pour la réalisation du marché public d’une valeur de plus de 1,1 milliards d’euros (hors TVA). Un mois plus tard, Bulgartransgaz a revu sa décision et a écarté le consortium saoudien au profit de GRRB, en raison du non-respect des délais de présentation de plusieurs documents par Arkad. Saisie par celui-ci, la Commission pour la protection de la concurrence s’est prononcée en sa faveur, mais GRRB a fait appel contre cette décision auprès de la CAS.

Mediapool soupçonne qu’Arkad et Completions Development SARL se seraient mis d’accord, en rappellant que le représentant de cette dernière société est un ressortissant russe lié à la compagnie russe TMK, dont la presse russe avait écrit qu’elle serait le fournisseur des tuyaux pour la construction du gazoduc. (tous médias)

France-Bulgarie

Dernière interview de l’ancien ambassadeur Eric Lebédel

L’ancien ambassadeur de France en Bulgarie, Eric Lebédel, dont le mandat est récemment arrivé à terme après trois ans, a donné une dernière interview avant son départ à Dnevnik. Il a notamment évoqué l’état des relations bilatérales, y compris sur les relations économiques, l’actualité en Bulgarie et la politique étrangère de la France en Europe centrale et orientale.

Dernière modification : 17/09/2019

Haut de page