Mardi 18 février

Politique

Boïko Borissov : la Bulgarie ne renonce pas à l’adhésion à l’ERM II, mais il faut d’abord atteindre un consensus

« Tant qu’il n’y a pas de consensus absolu, pas d’assurance sur le sujet de la zone euro, nous n’allons pas forcer l’entrée dans l’antichambre de l’euro ». C’est ce qu’a déclaré le premier ministre Boïko Borissov lors de son intervention devant les nombreux invités au 30e anniversaire de la plus grande organisation syndicale, la Confédération des syndicats indépendants en Bulgarie. Se déclarant convaincu que l’adhésion à l’euro est la bonne voie, le chef du gouvernement a toutefois souligné qu’il est obligé de tenir compte des « obstructions », créées par le président de la République et l’opposition. « Aucun État n’est allé plus mal après l’adoption de l’euro. Mais le peuple bulgare, pour telle ou telle raison, se sent inquiet. Angoissé par l’idée que les prix peuvent monter. Avons-nous le droit, avec mes partenaires de coalition, d’opter pour une adhésion dans les brefs délais, sans que tout le peuple en soit convaincu ? Les gens ont peur », a conclu M. Borissov.

Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, la « Bulgarie démocratique », accuse le premier ministre de pusillanimité et indique que sa réaction intervient après la panique née suite à l’incapacité de son gouvernement d’organiser le passage à une adhésion clé pour les Bulgares, l’adhésion à l’euro. En quelques semaines, plus d’un milliard de leva ont été convertis en euros et les propos irréfléchis de M. Borissov ne feront qu’accentuer la panique. De plus, ils s’inscrivent dans le droit fil de l’attaque hybride russe lancée contre l’adoption de l’euro par la Bulgarie, indique la déclaration de Bulgarie démocratique. (tous media)

Conseil vert

Le gouvernement créera un Conseil vert qui aura pour mission d’œuvrer pour un consensus sur le Pacte vert, récemment annoncé par la nouvelle Commission européenne. La perspective d’atteindre la neutralité climatique, d’ici l’an 2050, commence à soulever des polémiques, d’où le besoin de ce conseil qui regroupera des représentants du gouvernement, de la présidence de la République, des partis politiques, des syndicats et des employeurs, a indiqué M. Borissov. « Neutralité, dans la langue des syndicats, veut dire émissions zéro, c’est-à-dire, fermeture des centrales [à charbon]. Mais dans ce pacte il n’y a pas de délais et notre rôle, en tant qu’Etat, sera de dire que nous avons besoin d’une période de transition d’au moins 10 ou 15 ans », a relevé M. Borissov. (tous media)

Justice

La demande d’extradition de Vassil Bojkov envoyée aux E.A.U.

Un dossier de 200 feuillets, contenant la demande d’extradition vers la Bulgarie de Vassil Bojkov, a été finalement traduit en arabe et envoyé aux Émirats arabes unis, où l’homme d’affaires a trouvé refuge. Dimanche dernier, selon des sources médiatiques, M. Bojkov est sorti du centre où il était détenu depuis fin janvier. Son passeport lui a été retiré et il n’a pas le droit de quitter le territoire des émirats. En Bulgarie, le Parquet a soulevé plusieurs chefs d’inculpation (onze, à cette date) contre l’ancien plus grand propriétaire de jeux de loterie. (tous media)

La Bulgarie figure parmi les pays dont le plus grand nombre de résolutions de la Cour européenne des droits de l’homme sont non exécutées

La Bulgarie est l’un des pays pour lequel le plus grand nombre de résolutions adoptées par la Cour européenne des droits de l’homme n’ont pas été exécutées, a annoncé le comité d’Helsinki en Bulgarie, en s’appuyant sur les données publiées sur la plateforme internationale European Implementation Network. En dix ans, la Bulgarie n’a pas donné suite à 48 % des résolutions votées par la Cour européenne. Il s’agit de 79 procès judiciaires, qui font apparaitre de graves problèmes dans la structure et dans l’application de la législation bulgare, et contre lesquels aucune mesure n’a été prise à cette date. Le comité Helsinki souligne que toutes ces irrégularités font l’objet d’une surveillance renforcée du comité des ministres du Conseil de l’Europe, du fait de la gravité des infractions commises (violence policière, retard dans les procédures pénales ou usage excessif de la force). (Svobodna Evropa)

Le procureur général rencontre les maires des petites villes dans le cadre de la lutte contre la petite délinquance

Le procureur général, Ivan Gueshev, a rencontré hier les représentants de l’Association des maires des petites municipalités et leurs adjoints dans le Palais de Justice à Sofia. La rencontre a porté sur les cas de corruption au niveau régional, signalés une première fois au Parquet mais au sujet desquels aucune enquête n’a été ouverte. Les maires ont ainsi présenté des données sur l’implication d’un juge dans un acte de corruption.

Outre la question relative à la corruption, la rencontre s’inscrit dans l’initiative du procureur visant à réduire la petite délinquance. M. Gueshev a rappelé que la lutte contre la criminalité ne sera couronnée du succès qu’à travers la coopération entre les différents acteurs responsables. « Ce n’est que si les autorités locales signalent les problèmes, que le Parquet et les services de sécurité pourront les résoudre », a conclu le procureur général. (Dnevnik, BnR)

Économie

Les recommandations du FMI

La mission de consultation au titre de l’article IV des Statuts du Fonds monétaire international (FMI), qui s’est déroulée en Bulgarie du 4 au 14 février, a présenté ses conclusions sur la situation économique actuelle et les défis auxquels le pays doit faire face, ainsi que plusieurs recommandations. Le FMI constate une croissance solide en 2019, un taux de chômage très bas et une situation budgétaire stable. Les principaux défis sont liés au décalage des revenus par rapport à ceux des autres pays de l’Union européenne et aux inégalités de revenus au sein du pays. Le FMI fait plusieurs recommandations : la hausse des taxes immobilières, l’amélioration de la perception des recettes, l’augmentation du montant des revenus soumis à des cotisations sociales (sans forcément revoir l’impôt forfaitaire), et un meilleur ciblage des mesures de protection sociale et l’augmentation de leur montant. (Dnevnik, 24 Heures, Svobodna Evropa)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 18/02/2020

Haut de page