Mardi 18 juin

Politique

Le retrait de la démission de la présidentes du PSB : commentaires

Le retrait de la démission de la présidente du PSB Kornelia Ninova suscite beaucoup de commentaires dans la presse bulgare.

Selon Krassimir Yankov, représentant de l’opposition au sein du PSB, la présidente a ainsi privé de sens ce dernier congrès du parti qui avait pour vocation d’adopter sa démission et de d’ouvrir une procédure en vue de l’élection d’un nouveau président. En outre, ce congrès a généré des dépenses pour le PSB, qui ne disposent que de 400 000 leva à la veille des élections locales, précise M. Yankov. « Il est inquiétant de constater que 8-9 millions de leva ont été dépensés en 4-5 mois », a-t-il relevé. Rappelant avoir été parmi les ceux qui soutenaient Kornelia Ninova, il y a trois ans, il a souligné ne plus avoir confiance en elle, dans la mesure où le coup réussi à l’élection présidentielle (le PSB a soutenu la candidature de Roumen Radev devenu Président de la République), n’a été suivi que d’échecs.

Selon le politologue Daniel Smilov, ce revirement de la position de la présidente du PSB, marqué par une totale absence d’élégance, est une mauvaise nouvelle dans la mesure où l’orientation national-populiste du PSB a été ainsi renforcée. Bien que Mme Ninova qualifie cette tendance de « conservatisme socialiste », elle se rapproche plus de l’idéologie de Victor Orban, déclinée dans un contexte bulgare marqué par une position russophile très prononcée, explique le politologue. Animée par le désir de préserver le contrôle sur le parti, elle a préféré subir ce préjudice sur sa réputation.

Pour le sociologue Parvan Simeonov, « l’analyse de Kornelia Ninova a été correcte, bien qu’ humainement pas élégante ». Elle n’aurait pas dû donner sa démission, car les résultats du PSB aux européennes étaient bons, malgré les erreurs commises lors de la campagne électorale, dit M. Simeonov. En outre, il précise que c’est notamment son absence de sens de la mesure qui est à l’origine des accusations d’autoritarisme à son égard. (tous média)

Défense

Achat de nouveaux chasseurs

L’ambassade des États-Unis en Bulgarie a soumis une proposition officielle de conclusion d’un contrat en vue de l’achat de huit avions de chasse, F-16 Block 70, des armements afférents et des systèmes d’exploitation et d’entretien à long terme. Cette proposition comprend également la formation de pilotes et d’auxiliaires. Le communiqué de la mission diplomatique souligne que le gouvernement américain s’attend à ce que ce contrat soir signé avec le gouvernement bulgare dans le respect des procédures bulgares. Selon des sources informelles du ministère de la défense bulgare, le montant du contrat serait significativement plus bas que le plafond de la transaction approuvé par le Congrès américain. (tous media)

Cyberespace

La Bulgarie se dotera d’un nouveau superordinateur

La Bulgarie se dotera, d’ici la fin de 2020, d’un superordinateur d’une valeur de 18 millions d’euros, dont le coût sera financé par le pays à hauteur de 12 millions d’euros et par la Commission européenne pour le solde. C’est ce qu’ont annoncé la commissaire européenne pour l’Économie et la Société numériques, Mariya Gabriel, le premier ministre, Boïko Borissov, et le directeur général en charge des réseaux de communication, du contenu et des technologies à la Commission européenne, Roberto Viola, lors d’une conférence de presse à Sofia. Le Sofia Tech Park accueillera l’un des huit centres européens de calcul à haute performance qui travailleront pour appuyer la médecine, la prévision de catastrophes naturelles, les investissements et la cyber sécurité. Selon M. Viola, le futur superordinateur sera l’un des 10 les plus puissants en Europe et parmi les 50 premiers dans le monde. (tous media)

Adhésion de la Bulgarie au Centre d’excellence de l’OTAN pour la cyberdéfense

La Bulgarie a adhéré au Centre d’excellence de l’OTAN pour la cyberdéfense en coopération (CCDCOA, selon ses sigles en anglais), basé à Tallinn, en Estonie. Du côté bulgare, le premier secrétaire de l’ambassade de Bulgarie en Finlande, accrédité en Estonie, a participé à la cérémonie solennelle lors de laquelle le Danemark, la Norvège et la Roumanie ont également adhéré au Centre d’excellence. La presse rappelle que le CCDCOA est une structure militaire internationale, fondée en 2008 et accréditée auprès de l’OTAN pour appuyer ses États membres dans le domaine de la cyberdéfense. (Mediapool, Darik News)

International

Visite du président du parlement géorgien

« Nous exprimons de nouveau tout notre soutien à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la Géorgie », a déclaré la présidente de l’Assemblée nationale, Tsvéta Karaïantchéva, dans le cadre de son entretien avec son homologue géorgien, Irakli Kobakhidze, qui est en visite en Bulgarie. M. Kobakhidze s’est également entretenu avec le président de la République, Roumen Radev, avec qui il a discuté de l’amélioration des connexions énergétiques, digitales et de transport dans la région de la mer Noire. (Troud, Darik News, Focus News)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 18/06/2019

Haut de page