Mardi 18 novembre

L’ACTUALITE
LE GOUVERNEMENT MANDATÉ POUR CONCLURE UN EMPRUNT DE TROIS MILLIARDS DE LEVA

Aujourd’hui, l’Assemblée nationale a entamé l’examen du projet rectificatif de la loi de finances 2014 déposé la semaine dernière par le gouvernement (voir notre revue du 12 novembre). Comme le projet prévoit la conclusion d’une nouvelle dette publique à concurrence de 4,5 milliards de leva, la commission parlementaire provisoire chargée du budget a entretemps donné mandat au gouvernement d’engager des négociations avec des banques étrangères en vue de contracter un emprunt de 3 milliards de leva, informe Dnevnik. Le reliquat de 1,5 milliards sera emprunté sur le marché intérieur via l’émission de titres.
L’octroi d’un tel mandat avant l’adoption du projet rectificatif par les députés et sa publication officielle est dicté par le souci d’économiser du temps, a expliqué Peter Tchobanov (MDL) de la commission provisoire du budget. Ainsi le ministère des finances sera en mesure de mener les négociations et de retirer l’emprunt d’ici la fin de l’année.
Ces 4,5 milliards de leva seront utilisés par le Fonds de garantie des dépôts bancaires pour rembourser les dépôts garantis à la banque en faillite KTB, mais aussi par le gouvernement pour combler l’important déficit budgétaire. (dnevnik.bg, capital.bg)

LA PROCEDURE
LE PROCES D’INSOLVABILITE DE LA KTB S’OUVRE LA SEMAINE PROCHAINE

Le procès d’insolvabilité à l’encontre de la banque KTB, démarrera le 24 novembre, a annoncé le tribunal de grande instance de la ville de Sofia, saisi le 7 novembre par la Banque nationale de Bulgarie (BNB) (voir notre revue de presse du 10 novembre). Les administrateurs de la banque, la BNB, le parquet et le Fonds de garantie des dépôts sont convoqués à cette première audience. Le tribunal a également pris des mesures conservatoires à la demande de la BNB et a décidé de suspendre toutes les affaires judiciaires et d’arbitrage à l’encontre de la KTB, selon le communiqué publié sur le site de cette juridiction.
Capital Daily rappelle que les deux plus grands actionnaires de la KTB, la société Bromak de Tsvetan Vassilev (57%) et la société Bulgarian Acquisition Company, contrôlée par le fonds souverain omanais (30%) avaient introduit des recours auprès du TGI de Sofia respectivement les 13 et 14 novembre. Interrogé par ce média, le greffe du TGI aurait précisé que Bulgarian Acquisition Company avait demandé de se porter partie à la procédure d’insolvabilité en vertu de la loi sur l’insolvabilité des établissements de crédit. En revanche, la réponse du greffe ne permet pas de confirmer cette hypothèse pour la société Bromak.
La loi prévoit que les audiences sur la faillite de la KTB se déroulent à huis clos. Seuls les administrateurs de la banque, les représentants de la BNB, du parquet et du Fonds de garantie des dépôts et éventuellement les actionnaires s’étant portés partie à la procédure pourraient y participer. (Capital Daily, mediapool.bg)

L’ANALYSE
UNE ETUDE MESURE L’IMPARTIALITE DES AGENCES SOCIOLOGIQUES BULGARES

Une étude des sondages d’opinion, réalisée par le Laboratoire de gestion du risque auprès de la Nouvelle université bulgare, montre que les prévisions électorales faites à la veille des élections législatives du 5 octobre 2014 ont été particulièrement biaisées et ont favorisé les candidats de gauche.
L’étude a porté sur des sondages effectués au cours des quatre dernières élections tenues en Bulgarie. Ses résultats montrent qu’en règle générale le PSB était la force politique le plus souvent surestimée par les sociologues, alors que le parti des Démocrates pour une Bulgarie forte (respectivement, le Bloc réformateur après son adhésion à celui-ci) était le plus sous-estimé.
Du point de vue de la fiabilité des résultats des sondages, les agences Centre national d’étude de l’opinion publique (agence privée Exacta après la fermeture de ce centre en 2013) et Alpha Research se sont positionnées comme les plus exactes dans les prévisions avancées et les plus impartiales du point de vue politique. Inversement, Sova Harris et l’Institut de politique moderne sont citées comme les agences ayant offert les prévisions les moins exactes.
En ce qui concerne les dernières élections législatives, les prévisions les plus surestimées étaient celles données sur la coalition PSB-Bulgarie de gauche et les plus sous-estimées étaient celles relatives au Bloc réformateur et au Front patriotique. Dans le même temps, les prévisions les plus exactes étaient celles concernant la coalition ABV. Le Centre d’analyse et de marketing s’est le plus rapproché dans ses prévisions aux résultats du scrutin, alors que l’agence Sova Harris s’est signalée comme la plus imprécise dans ses sondages.
En outre, les auteurs de l’étude suspectent l’existence d’un cartel entre trois agences, à savoir Gallup, Sova Harris et Mediana, dont les sondages témoignent d’une très grande identité au niveau des prévisions chiffrées. (mediapool.bg)

Word - 194.8 ko
(Word - 194.8 ko)

Dernière modification : 18/11/2014

Haut de page