Mardi 18 septembre

Politique

Rossen Jeliazkov nouveau candidat de la coalition aux fonctions de ministre des Transports

Le conseil de la coalition gouvernementale, réuni hier, a décidé de proposer au parlement de nommer Rossen Jeliazkov, actuellement président de la Commission pour la régulation des communications, au poste de ministre des Transports, des Technologies informatiques et des Communications. Ayant une bonne expérience en matière d’administration publique et de gouvernance dans le domaine des télécommunications, M. Jeliazkov est un bon candidat, estime la presse écrite qui abonde en détails sur son parcours, y compris sur son implication « collatérale », en 2013, dans une affaire de faux bulletins de vote, l’ « affaire de Kostinbrod ». Secrétaire général du Conseil des ministres à cette époque, M. Jeliazkov a été accusé par le Parquet pour ne pas avoir exercé suffisamment de contrôle sur l’impression des bulletins destinés aux élections législatives. La thèse du ministère public n’ayant pas pu être prouvée, l’accusé a été acquitté. (tous media)

Le GERB prêt à expédier dès jeudi les remaniements ministériels

La coalition gouvernementale envisage de faire passer devant le parlement, jeudi, 20 septembre, la procédure de démission des trois ministres des Transports, du Développement régional et de l’Intérieur et de nomination de leurs remplaçants. En absence d’un décret présidentiel, il existe deux cas de figure, estiment des sources proches du GERB. Dans l’un des cas, Mladen Marinov, candidat pour le fauteuil de ministre de l’Intérieur, pourrait quitter de sa propre initiative ses fonctions actuelles de secrétaire général de ce ministère. Dans une telle hypothèse, estime-t-on, la signature d’un décret autorisant la démission deviendrait superflue. Dans l’autre cas de figure, le parlement pourrait remplacer uniquement les ministres des Transports et du Développement régional et laisser sine die la nomination d’un nouveau ministre de l’Intérieur. Ce matin, dans son intervention devant l’assemblée annuelle de la Chambre de commerce américano-bulgare (AmCham), le premier ministre Borissov s’est positionné en faveur de cette seconde option, en indiquant que la candidature serait introduite au parlement lorsque « le président Radev s’assurera enfin que M. Marinov ne veut plus être secrétaire général et signe le décret de sa démission ». Se montrant assez conciliant, M. Borissov a souligné qu’il préfèrerait attendre la procédure de concertation (« du pur formalisme », selon le chef du gouvernement) et le décret présidentiel « afin de ne pas provoquer une nouvelle tempête ». (tous media)

Refus du président Radev de rencontrer les membres du Conseil de la coalition

Considérant que le Conseil de la coalition au pouvoir « n’est pas une autorité légale », le président de la République, Roumen Radev, a décliné l’invitation à rencontrer les membres de ce Conseil, destinée à discuter de la signature du décret de démission de Mladen Marinov du poste de secrétaire général. Il a également précisé que « c’est au premier ministre et au ministre compétent d’organiser la concertation de la proposition de démission » et de satisfaire ainsi à ce qui est requis par la procédure relative à la signature du décret afférent. M. Radev a aussi souligné que « c’est au premier ministre de juger, dans le contexte de tous les problèmes et échecs du ministère de l’intérieur, de la pertinence de ce choix de ministre, de décider et d’en assumer la responsabilité ».

Nominations d’ambassadeurs

En réponse aux spéculations de la presse, selon lesquelles le président Radev n’aurait pas validé les candidatures proposées par le gouvernement pour pourvoir 20 postes d’ambassadeurs, le ministère des affaires étrangères a précisé que « des candidatures de ministres et de juges constitutionnels n’ont pas été proposées au président de la République » et a refusé de « faire des commentaires [à ce sujet] avant l’achèvement des procédures de concertation (entre institutions, et avec les Etats concernés). Les propositions, soumises au Président de la République, s’inscrivent dans le cadre de cette procédure, et leur discussion est normale ».

La Parquet ordonne une enquête de la DANS sur les révélations de Bivol

Le vice-premier ministre, Tomislav Dontchev, a envoyé au Parquet un signalement d’irrégularités et de corruption dans l’utilisation des fonds européens, basé sur la publication « GP Gate » du site en ligne Bivol.bg qui dévoile des faits de corruption au niveau des consultants de projets européens. Une copie de ce signalement a été envoyée à la Commission de lutte contre la corruption et au ministère de l’Intérieur. Suite à ce signalement et à la demande du procureur général, l’Agence d’Etat pour la sécurité nationale (DANS) ouvrira une enquête qui portera sur « l’ensemble des marchés publics et les cas de captation de fonds européens décrits dans la publication, ainsi que sur les personnes y citées et les institutions publiques impliquées ». Pour rappel, deux journalistes du site Bivol, l’un bulgare, l’autre roumain, ont été interpellés la semaine dernière, alors qu’ils poursuivaient leur investigation, les policiers ayant refusé de tenir compte de leur emploi de journalistes. (tous media)

Contrebande de cigarettes

L’homme d’affaires Evlogui Stanoev, ainsi que ses deux fils Gueorgui et Anton, propriétaires des restaurants et des locaux ayant fait l’objet vendredi dernier de perquisitions, coordonnées par le Parquet spécialisé, ont été accusés de « participation à une association de malfaiteurs » créée en vue de la fabrication illégale de cigarettes, et sont recherchés, a déclaré Daniela Natcheva, responsable ad intérim du Parquet spécialisé. Mme Natcheva a considéré qu’il était normal qu’ils essayent d’échapper à la justice à la suite du démantèlement des fabriques il y a 20 jours ». Selon les autorités d’enquête, l’un de ces trois hommes d’affaires est sorti du territoire national.

Économie

Inercom poursuit sa lutte pour acquérir les actifs bulgares de CEZ

Guinka Varbakova du groupe Inercom, candidat retenu par CEZ pour la reprise des actifs en Bulgarie de ce groupe tchèque, a entamé des démarches visant à quitter les organes d’administration ou de direction de ses sociétés spécialisées dans l’énergie photovoltaïque. Les media avancent également que Mme Varbakova cèderait très prochainement ses participations dans ces sociétés. Récemment, la Commission pour la protection de la concurrence avait vu un risque de « position dominante » dans le fait que Mme Varbakova était présente sur le marché de l’électricité avec des centrales photovoltaïques et s’était opposé à l’opération de reprise des actifs de l’opérateur CEZ. Inrecom ayant fait appel de la décision de la Commission, la première audience d’examen de l’affaire a été fixée pour le mois de mai 2019. (tous media)

International

Participation du président Radev à l’Initiative des Trois mers

Le président Roumen Radev participe au Sommet de l’Initiative des « Trois mers » qui réunit pendant deux jours des hommes politiques et des représentants des milieux d’affaires de 12 Etats riverains des mers Baltique, Adriatique et Noire et des Etats-Unis. Dans le cadre de cette initiative qui vise à améliorer la connectivité régionale en Europe centrale et orientale, la Bulgarie aspire à trouver des partenaires en vue de la réalisation de projets relatifs à la construction d’un tunnel à Petrohan, à la réhabilitation de la voie ferrée Roussé-Varna et à l’extension de la capacité du site de stockage de gaz naturel à Tchiren.

Dernière modification : 18/09/2018

Haut de page