Mardi 19 novembre

Politique

Le président Radev assure qu’il se prononcera très prochainement sur la nomination de M. Guechev

Le président de la République Roumen Radev se prononcera sur la nomination d’Ivan Guechev « dans un délai raisonnable ». Devant des journalistes, M. Radev a précisé qu’il n’est pas un homme à se soumettre à des ultimatums et qu’il est étranger à toutes machinations. « La réponse à toutes vos questions est dans la Constitution. Toutes les options sont là. Lisez attentivement », a-t-il indiqué.

Hier soir, plus de mille personnes ont pris part à la manifestation de protestation à Sofia contre l’élection d’Ivan Guechev. Ils ont appelé le président de la République à ne pas signer le décret de nomination et à avoir le courage de saisir la Cour constitutionnelle. Les organisateurs de l’initiative « Justice pour tous » et de l’association citoyenne Boets ont obtenu l’autorisation de la mairie de poursuivre leurs manifestations au centre-ville d’ici la fin de l’année, a informé bTV.

150 juges ont signé la lettre ouverte adressée au président de la République. Indignés par le comportement, jugé contraire à la déontologie, du ministre de la Justice et d’Ivan Guechev lui-même à la réunion du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), lors de laquelle la candidature de M. Guechev a été revotée, ils demandent que des excuses soient présentées notamment à Atanaska Dicheva, membre du CSM, qui s’était sentie menacée et insultée par M. Guechev. Ce dernier répond : « Je ne pense pas m’excuser auprès de personnes dépourvues de sens de l’humour » .

Au sujet des manifestations de protestation contre lui, M. Guechev évalue le nombre des protestataires à 60 personnes, soulignant qu’il peut réunir lui-même s’il le souhaite « au moins 120 amis et proches parents (…). Durant les trois dernières années, le Parquet fonctionne activement, comme cela n’a jamais été le cas depuis 1989. De très grands intérêts économiques, financiers et politiques ont été touchés. Il est logique que ces personnes ne veulent pas que cela continue comme ça. Il est clair que quelqu’un, qui ne veut pas que le Parquet fonctionne normalement, inspire ces manifestations. Mais si je plaisais à tout le monde, cela voudrait dire que quelque chose ne va pas, parce que la mission du procureur ou du procureur général est d’appliquer la loi et d’organiser des poursuites », a relevé Ivan Guechev, de passage à Roussé, devant des journalistes. (tous media)

Le procès sur l’annulation des élections demandée par Maya Manolova

La demande d’annulation des résultats des élections municipales sera étudiée le 21 novembre, et sera traitée par la Cour administrative de Sofia. L’ex-candidate à la mairie de Sofia, Maja Manolova, a introduit un recours en justice la semaine dernière pour infractions graves lors du processus électoral et pour manipulations des résultats (y compris des accusations d’achat de voix), en présentant 14 classeurs de preuves. Svobodna Evropa)

Médias

Des amendements dans la loi sur les médias

« Le GERB est un virtuose de la transformation des directives européennes en un moyen délictueux de répression, ainsi que des mesures douteuses en défense du métier journalistique » critique le journal « Sega » Un groupe d’experts dans l’Assemblée nationale va être créée, conformément à la nouvelle directive de l’Union européenne sur les médias et va lancer des propositions d’amendements dans la loi sur la télévision et la radio. La directive européenne de son côté a pour but le rapprochement entre la télévision et Internet mais elle précise que les amendements législatifs ne doivent porter aucune atteinte au travail des journalistes. Toutefois, selon le journal « Sega », le président du groupe d’experts Vejdi Rashidov a précisément l’intention de s’attaquer au contenu journalistique. M. Rashidov explique sa démarche à travers la lutte contre la diffusion de fausses nouvelles, et qui peuvent, selon lui, écraser la liberté d’expression. Pourtant, le journal se montre assez méfiant envers cette initiative, craignant même davantage de répression. (Sega)

Environnement

Un fleuve du Nord de la Bulgarie menacé de catastrophe écologique

Le fleuve du Vit, dans le Nord de la Bulgarie, est menacé de catastrophe écologique, une tranche de son cours d’eau, qui est aussi une zone protégée, ayant été détruite de manière illégale. C’est ce qu’a révélé un reportage de la bTV qui fait suite à une alerte envoyée par un club de pêche, selon lequel des pelleteuses exploitaient du ballast destiné à être utilisé pour la construction de l’autoroute Hémous. Les pelleteuses ont abandonné le chantier peu après l’arrivée des journalistes, sans faire des commentaires.

Dans un premier temps, le ministère de l’Environnement n’a pas constaté de violations, mais il a par la suite évoqué des actions de dragage non-autorisées et a demandé au gouverneur régional de Lovetch d’arrêter ces activités. De son côté, la compagnie publique des autoroutes a nié avoir commandé des activités liées à la construction de l’autoroute Hémous le long du fleuve. Pourtant, ce matin, dans le cadre du déplacement sur le terrain du premier ministre, Boïko Borissov, un ingénieur chargé de la construction de l’autoroute a expliqué que les travaux avaient été entamés en vue de la prolongation de celle-ci au-dessus du Vit. (tous médias)

Défense

Entretien téléphonique entre le premier ministre et le secrétaire général de l’OTAN

Le premier ministre, Boïko Borissov, et le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, ont eu un entretien téléphonique, à la veille du sommet des chefs d’État ou de gouvernement de l’organisation, qui aura lieu les 3 et 4 décembre à Londres. Le premier ministre a présenté les objectifs principaux de la Bulgarie : l’augmentation des dépenses de défense, la modernisation et le réarmement, et le comblement du déficit de personnel dans les Forces armées. M. Borissov a également noté qu’avec le versement de l’avance pour l’achat des huit avions militaires F-16, les dépenses de défense de la Bulgarie atteindront 3.1% de son PIB d’ici la fin de l’année. « Pour nous, la sécurité nationale et la défense de la Bulgarie ne sont garanties que dans le cadre de la défense collective de l’OTAN », a déclaré M. Borissov. Enfin, il a souligné l’engagement de la Bulgarie en vue de contribuer aux missions et aux opérations de l’OTAN. (tous médias)

Dernière modification : 19/11/2019

Haut de page