Mardi 1er septembre

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 16 266 (+ 76 en 24h)
• Nombre de guérisons : 11 483 (+ 170 en 24h)
• Nombre de décès : 629 (+ 16 en 24h)

Le ministre de la Santé, Kostadin Anguelov, a actualisé certaines mesures antiépidémiques. Ainsi, il a autorisé l’enseignement préscolaire et scolaire en présentiel, dans le respect des lignes directrices du Ministère de l’Éducation. Les établissements d’enseignement supérieur devront quant à eux organiser leurs activités à distance, « si possible », et en fonction de leurs règlements internes.

Les personnes en provenance de Serbie, de Turquie et de Biélorussie ne seront plus obligées de présenter un résultat négatif de test PCR de dépistage.

M. Anguelov a annoncé que la Bulgarie participera à la commande commune au niveau européen d’un éventuel vaccin contre la Covid-19. Deux millions de doses seront commandées, qui seront distribuées en priorité aux personnes vulnérables (âgées de plus de 65 et/ou qui présentent des maladies chroniques), ainsi qu’aux médecins et autres employés travaillant en première ligne. Le ministre a souligné que la vaccination sera facultative. (tous médias)

Politique

Le MDL ne soutiendra pas le projet d’une nouvelle constitution

Deux jours avant le terme du délai de dépôt du projet de nouvelle constitution, le MDL a annoncé qu’il ne votera ni pour l’introduction du projet d’amendements au Parlement, ni pour son examen au sein d’une Grande assemblée nationale. Le leader du MDL, Mustafa Karadaia, a déclaré que le parti ne soutient pas les amendements constitutionnels, dont l’approbation ne nécessite pas la convocation d’une Assemblée constituante. Selon lui, les propositions du GERB sont « un nouveau coup porté à la démocratie et à l’État », sans toutefois donner d’exemples concrets. « Ce nouveau texte législatif ne reconnaît pas des valeurs fondamentales telles que la liberté, la paix, l’humanisme, l’égalité, la justice, et la tolérance ». Enfin, selon lui, le projet d’une nouvelle constitution ne peut être proposé qu’après « avoir mené des débats sérieux et dans des périodes politiques calmes, (…) en concertation avec la société civile, le milieu académique et les experts ». Le parti « Volya » a confirmé son refus de participer aux négociations menées par le GERB, tandis qu’aujourd’hui, lors d’un briefing, le ministre de la défense et leader de l’ORIM, Krassimir Karakachanov, a annoncé son refus des compromis : son parti soutiendra le projet à condition que ses propositions y soient intégrées. Il a encore qualifié d’« erreur » la précipitation dont a fait preuve le gouvernement pour la rédaction de nouvelles lois.

La réponse du MDL était d’une importance cruciale car, selon la procédure définie dans la Constitution en vigueur, l’Assemblée nationale décide de procéder à des élections pour la Grande Assemblée nationale (seule autorité susceptible d’examiner le projet de nouvelle Constitution) à la majorité des deux tiers de la totalité des députés, soit 160 personnes. Sans les voix du MDL, et sachant que le PSB a déjà fait savoir qu’il ne soutenait pas le projet, ce dernier ne pourra être ni voté, ni adopté. (Capital, Dnevnik)

Une réunion à huit clos à Bruxelles pour auditionner les autorités bulgares sur la situation du pays

Le 28 août une réunion à huit clos a eu lieu au Parlement européen à propos de la situation complexe en Bulgarie, sur fond de suspicion d’une corruption grandissante. La Ministre des affaires étrangères, Ekaterina Zaharieva, la procureure générale adjointe Krasimira Filipova, la vice-ministre de la justice Desislava Ahladova ont été auditionnées sur la situation préoccupante en Bulgarie, devant le groupe chargée du suivi de l’état de la démocratie, l’État de droit et le respect des droits fondamentaux auprès de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures, présidée par Sophia in ’t Veld, eurodéputée des Pays-Bas. M. Julien Mousnier, chef de l’unité « citoyens, égalité, démocratie et État de droit » ainsi que des représentants de la Commission de Venise auprès du Conseil de l’Europe et des représentants de la société civile en Bulgarie, étaient aussi présents.

Selon le journaliste du site d’investigation « Bivol », Dimitar Stoyanov, présent lors de la réunion, « la Bulgarie a fait l’objet de critiques acerbes de la part du Parlement européen ». L’eurodéputé Elena Yoncheva a, de son côté, dit que : « le Parlement européen a le droit de déclencher une procédure conformément à l’article 7. du traité sur l’UE contre la Bulgarie, relatif à la possibilité de sanctionner un État membre qui ne respecterait pas ses valeurs fondatrices. Cette procédure peut, en théorie, conduire à la suspension des droits de vote de l’État membre au Conseil ». D’autre part l’adjointe du procureur générale, Krasimira Filipova a déclaré : « Selon la Constitution, le Parquet est unifié mais non pas centralisé. Les procureurs n’obéissent qu’à la loi (…) Ils sont libres de délibérer en fonction de leur intime conviction, sans égard à l’identité de la personne poursuivie. Leurs décisions ne peuvent pas être influencées par la volonté du procureur général ». (Dnevnik, Sega)

Maya Manolova se présentera aux élections avec une coalition d’organisations

L’ancienne médiatrice de la République, Maya Manolova, se présentera aux prochaines élections législatives avec un « réseau de partenaires », centré autour de sa plateforme civique « Soulève-toi.BG ». La nouvelle alliance regroupera des associations civiques, des organisations non-gouvernementales, des partis « hors statu quo », des personnalités et des experts. Parmi les premiers groupes qui ont exprimé leur soutien à Mme Manolova figurent les mères d’enfants handicapés de l’initiative « Le système nous tue », le « Mouvement Bulgarie aux citoyens », le parti Volt et le « Mouvement 21 » de Tatyana Dontcheva. Mme Manolova a présenté son projet politique comme une « coalition large anti-Borissov », en soulignant qu’elle ne créera pas de parti à part. (24 Heures, Dnevnik, BNR)

Nouveau sondage sur les intentions de vote

Un sondage réalisé par l’agence Sova Harris, pour le quotidien Troud, révèle que sept partis et coalitions politiques intégreraient le prochain parlement : le GERB (17,8%), le PSB (15,7%), « Il y a un tel peuple » de l’animateur de télévision Slavi Trifonov (10,1%), le MDL (5,9%), « Bulgarie démocratique » (4,5%), « Soulève-toi.BG » de Maya Manolova (2,9%) et l’ORIM (2,4%). Seuls 64% des sondés ont indiqué un choix, tandis que 24% restent indécis et 12% affirment qu’ils ne voteraient pas.

Le Président de la République, Roumen Radev, jouit du plus haut taux de confiance (48%), suivi par le chef du centre de crise sanitaire, Pr Ventsislav Moutaftchiyski (37%), et de Slavi Trifonov (31%). Plus de 48% des interrogés soutiennent pleinement les manifestations antigouvernementales, près de 25% les approuvent en partie, et presque 20% y sont défavorables. (Troud)

International

Le premier ministre participe au Forum stratégique des pays de l’Europe centrale et du Sud-Est

Le premier ministre bulgare, Boïko Borissov a participé hier au Forum stratégique qui a eu lieu en Slovénie. Chaque année, l’événement réunit les chefs d’État ou de gouvernement ainsi que des représentants des organisations internationales afin de débattre des défis actuels en Europe centrale et du Sud-Est. Cette année, le sujet principal était la lutte contre le Covid-19. M. Borisov a proposé « la mise en place urgente d’un bouclier médical européen ». Il a évoqué l’idée d’introduire un système de codes (rouge, jaune et vert) qui coordonnerait les actions de tous les États européens. Le premier ministre a ajouté que le protocole médical commun indiquerait les mesures à respecter par les pays européens quant à l’ouverture des écoles et des crèches, l’interdiction d’événements sportifs etc. « Tous les États membres doivent assurer des corridors verts pour garantir la continuité du trafic des poids-lourds et du transport ». (Dnevnik)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 09/09/2020

Haut de page