Mardi 2 juillet

Politique

Des cigarettes de Grèce et de la Turquie renflouent le marché de contrebande bulgare

Quelques mois après le démantèlement par le Parquet de six sites illégaux de fabrication de cigarettes, les autorités ont constaté que la Turquie et la Grèce sont devenues la principale source d’approvisionnement pour la contrebande en Bulgarie. 24 Heures publie un long reportage sur les filières qui amènent en Bulgarie des cigarettes sans droits d’accises ni TVA, achetées légalement en Turquie, dans les magasins de produits hors taxe, le long de la frontière. Une « armée de fourmis » se charge ensuite de la lourde tâche de les faire passer en Bulgarie. Au contraire, les cigarettes arrivant de Grèce, en quantités industrielles, sont de fabrication illégale, écrit ce journal. Une étude de l’Institut pour l’économie de marché montre que le fisc bulgare perd chaque année près de 120 millions de leva du fait de la contrebande de cigarettes. (24 Heures)

Media

La procédure de nomination des directeurs des media électroniques

Quelle est l’utilité des concours, puisqu’on a toujours à la fin une nomination « politique » ?, se demande Sega. Les concours, pour les fonctions de directeurs de la radio et de la télévision publiques, organisés par le Conseil des media électroniques, semblent laisser sur leur fins les adeptes de la liberté des media. En analysant la répartition des voix des membres du Conseil, Sega souligne que Svetoslav Kostov, le directeur nouvellement élu de la radio publique (BNR), n’a été soutenu que par le quota gouvernemental au sein du Conseil. Craignant que le même scénario ne se reproduise dans quelques jours, à l’occasion de la procédure de nomination du directeur de la télévision (BNT), le journal propose qu’on renonce une fois pour toutes à présenter les choix des QG des partis politiques comme des « concours professionnels ». (Sega)

Interview du politologue Daniel Smilov, directeur de programme au Centre des stratégies libérales

Sous l’intitulé « Une éventuelle attaque du Parquet à l’égard de Tsvetanov officialiserait la séparation de ce dernier avec Borissov », Sega publie une interview avec Daniel Smilov. Selon le politologue, la révocation de Tsvetanov de tous les postes de responsabilité laisse l’impression qu’il a été puni du fait d’un clivage politique ou d’un conflit de direction entre lui et Borissov. Une éventuelle attaque de la part du parquet et de l’Agence nationale des recettes - ces deux institutions ayant apporté la preuve de leur osmose avec les directions du GuERB et du MDL - à l’égard de Tsvetanov et des autres participants à l’AppartementGate signifierait que Borissov envisage sa séparation définitive avec son numéro ancien deux, souligne M. Smilov. « Sacrifier Tsvetanov vise à remédier à la principale faiblesse du GuERB qui est celle de la mainmise absolue que le parti a sur (i) les médias, (ii) le pouvoir judiciaire, (iii) les régulateurs indépendants etc. A l’approche des élections locales, nous serons sûrement témoins d’autres opérations du Parquet et d’autres services à l’encontre de maires du GuERB. Cette « purge » se poursuivra, mais c’est l’importance de son envergure indiquera aux gens qu’il s’agit d’un problème de système, et qu’il n’y a qu’une seule personne au sommet de ce système », conclut Daniel Smilov. En outre, le politologue observe que le MDL tente d’officialiser sa relation avec le GuERB : « son président d’honneur Ahmed Dogan a acquis de manière publique une centrale thermique et un port, alors que le député Delian Peevski fréquente le parlement et fait preuve d’activité législative ». Selon lui, Borissov a de plus en plus de mal à dissimuler cette relation se cachant derrière sa coalition amorphe avec les Patriotes unis, ce qui explique notamment son pas en arrière par rapport à ce qu’il avait déjà négocié avec le MDL au sujet de la diminution de la subvention des partis politiques. (tous media)

Société

Les vacances perturbées des Bulgares

La presse rend compte des files d’attente longues de plusieurs kilomètres auxquelles ont dû faire face, ces derniers jours, les personnes parties en voiture pour rejoindre la Grèce aux points de passage frontaliers de Koulata et de Makaza, notamment en fin de semaine. Selon le responsable de la police aux frontières, Svetlan Kitchikov, les embouteillages s’expliqueraient par la hausse de 25% du trafic par rapport à la même période de l’année dernière, mais aussi par des problèmes de documentation chez les mineurs qui ne sont accompagnés que par l’un de leurs parents. Selon la police, l’original de la déclaration de consentement de la part de l’autre parent pour que le mineur puisse quitter le territoire national aurait dû être accompagné d’une photocopie. « Cependant, c’est une excuse absurde, étant donné que les documents en question sont exigés depuis des années », écrit Sega.

Des rumeurs ont commencé à circuler selon lesquelles les autorités auraient essayé d’empêcher les touristes bulgares à aller en Grèce, en raison de la faible fréquentation du littoral bulgare en cette année : des soupçons que le secrétaire général du ministère de l’Intérieur a catégoriquement nié. Entretemps, le faible démarrage de la saison touristique en mer Noire ne fait pas l’unanimité : ainsi, selon le concessionnaire de la plage de Slantchev Briag (connue sous le nom de Sunny Beach), la période active ne commencerait qu’à partir du 10 juillet. (tous media)

International

Visite du Président de la République en Chine

« La Bulgarie reste toujours un point blanc sur la carte des investissements chinois, et cette situation doit changer de manière décisive », a déclaré le président de la République, Roumen Radev, suite à sa rencontre avec le premier ministre de Chine, Li Keqiang, à Dalian. M. Radev, en visite dans le pays du 1 au 5 juillet, a évoqué trois projets importants, dont la réalisation contribuerait au « développement accéléré des relations bilatérales » : l’établissement d’une ligne aérienne directe entre Sofia et Pékin, l’ouverture d’une branche d’une banque chinoise en Bulgarie et la création d’un centre bulgaro-chinois de recherche scientifique et d’innovation à Sofia. M. Radev a également présenté un document détaillant neuf domaines prioritaires de développement des relations bilatérales (transports ; finances ; TIC et start-ups ; recherche et développement ; ligne aérienne directe ; tourisme ; agriculture ; développement durable et planification urbaine ; énergie). Aujourd’hui, M. Radev participera au Forum économique mondial à Dalian. La délégation bulgare comporte aussi des députés et des représentants du monde académique et des affaires. (tous media)

Principaux événements de l’Institut français à suivre en juillet

Ella & Pitr à Plovdiv capital européenne de la culture 2019 – venez découvrir leur fresque de 5000 m² et participer à un film, tourné par un drone caméra, le 4 juillet à10h30.

Du 1 au 5 juillet – 8ème édition du Festival des étudiants francophones « Créatifs ensemble » à Plovdiv, et soirée de gala, le 5 juillet à 19h00.

Concours de vidéo « Ma vie d’étudiant en France ». Date limite de dépôt des candidatures : le 9 août 2019.

Du 2 au 5 juilletMeetarch 2019, Salle Slaveykov de l’Institut français de Bulgarie.

Du 25 juin au 20 juilletMélos – Exposition photographique de Guillaume Lebrun, Galerie Synthesis – 55, bd. Vassil Levski, Sofia.

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 02/07/2019

Haut de page