Mardi 20 février

Politique

« La Bulgarie est aujourd’hui une République. Mais est-elle immaculée ? Est-elle sacrée ? La République de l’Apôtre [Vassil Levski] appartient à tous les citoyens et non pas à une poignée de personnes. Au sein d’elle, la patrie n’est pas confondue avec l’héritage paternel, et la loi est valable pour tous », a déclaré le président de la République Radev dans son discours à l’occasion du 145ème anniversaire de la mort de Vassil Levski, héros national. (tous média)

Dans deux nouvelles interviews, accordées hier à la chaîne de télévision Europe et au site en ligne Pik, le vice-premier ministre Valeri Simeonov enfonce le clou et s’explique sur les lignes de faille apparues, selon lui, au sein des Patriotes unis. « Nous avons des divergences avec l’ORIM qui viennent de la réticence de leur dirigeant, Krassimir Karakatchanov, qu’on en parle. Il fuit, il se cache durant des semaines, toujours en mission ou en escapade. […] Mais quand il s’agit de media, lui et ses hommes sont omniprésents. C’est un roi des propos creux ! », indique M. Simeonov sur Pik. Et sur la TV Europe, il parle de tensions accumulées depuis des semaines au sein des Patriotes unis. « Pas tellement des écarts idéologiques, parce que, sur le plan idéologique, les trois partis sont presque identiques, avec un profil patriotique saillant. Mais dans la politique réelle, il y a des tensions que M. Karakatchanov ne veut pas résoudre. La situation actuelle est entièrement au profit de l’ORIM et elle est due à leur présence hyperactive et hystérique dans les media du matin au soir ». Selon M. Simeonov, il est tout à fait probable que les trois composantes des Patriotes unis ne se présentent pas ensemble aux prochaines élections européennes. (tous media)

24 Tchassa informe qu’hier soir les dirigeants des trois partis formant la coalition des Patriotes unis (Front national pour le salut de la Bulgarie, ORIM et Ataka) se sont réunis pour tirer au clair certains frottements entre eux. L’objectif principal était de résoudre le conflit entre les deux vice-premiers ministres, Valeri Simeonov et Krassimir Karakatchanov, qui ont rompu tout commerce entre eux depuis des semaines, croit savoir le journal. Interrogé ce matin par la BNT, M. Karakatchanov a souligné qu’il n’y a pas de problèmes au sein des Patriotes unis, peut-être uniquement des malentendus et des divergences. (24 Tchassa, dnevnik.bg)

Le défilé à la mémoire du général Hristo Loukov (Loukov Marche), organisé samedi dernier par des partis d’extrême droite, a été autorisé par le tribunal administratif de Sofia qui avait annulé en novembre dernier l’interdiction de la mairie de Sofia et enjoint à celle-ci d’indiquer un itinéraire concret. Mais au lieu de préciser les rues par lesquelles le défilé devait passer, la mairie a informé les organisateurs qu’ils ne pouvaient que déposer des fleurs devant la maison du gén. Loukov. En résultat de cette « omission » de la mairie, le défilé « qu’on voulait interdire a traversé les rues centrales de la capitale », indique un article dans Sega. (Sega)

Dans une interview accordée au quotidien Télégraphe, Delian Peevski, député MDL, se dit vexé du fait que le président Radev ait repris « les mensonges diffusés par les media d’un certain groupe d’oligarques à son égard » et lui demande des excuses. Il y souligne n’avoir pas de dettes à l’égard de la banque KTB, ni avoir participé au pillage de ses actifs et par conséquent n’avoir rien à craindre de la loi sur l’insolvabilité bancaire récemment amendée. M. Peevski appelle le président Radev à définir clairement sa position sur cette loi tout en précisant que le recours à son droit de veto permettra de voir quels intérêts il défend – ceux du Fonds pour la garantie des dépôts et des syndics ou ceux des personnes qui ont pillé les actifs de la banque. (Standart)

Tsvetan Tsvetanov, président du groupe parlementaire du GuERB, a qualifié d’« insensées » les affirmations du président de la République concernant les intérêts communs que Boïko Borissov aurait avec Delian Peevski. Selon M. Tsvetanov, ses attaques ne peuvent s’expliquer que par la jalousie du président vis-à-vis du premier ministre et par son inquiétude de n’avoir pas tenu ses promesses. Il a salué M. Borissov de n’avoir pas répondu à ces attaques car la poursuite des « scandales aurait obnubilé tous ses succès politiques ». (mediapool.bg)

Sous l’intitulé « Le Président de la République veut revêtir le rôle de l’opposition principale », Standart publie une interview accordée par Pavan Simeonov, politologue et directeur de Gallup International à l’agence Focus. Il y analyse les dernières altercations verbales entre le Premier ministre et le Président de la République en soulignant que M. Radev a démontré son refus de se soumettre à la stratégie associative de M. Borissov à l’égard de tous ses opposants et a, en outre, essayé de sous-estimer les signes positifs donnés par la Bulgarie dans le domaine de la politique étrangère (par ex. le rôle de la Bulgarie d’intermédiaire dans le cadre de la rencontre UE-Turquie, le 26 mars) ainsi que les progrès réalisés dans le domaine de l’économie (par ex. les remarques au sujet des investissements). Enfin, M. Parvanov qualifie de « très habile » l’intervention du député Delian Peevski qui est venue à la rescousse du premier ministre. « Ce qui risque de ne pas plaire à M. Radev », conclut le politologue. (Standart)

24 tchassa publie un sondage de l’institut Trend sur l’évaluation du travail des institutions bulgares. Selon l’étude, réalisée entre le 1e et le 8 février auprès de 1 004 personnes, le président de la République profite du plus haut niveau de confiance (63%), suivi par le médiateur national (62%) et l’Eglise (51%). Le système judiciaire et le Parlement se rangent en dernière position avec 19% de confiance. Le travail du gouvernement est évalué positivement par 33% des sondés. Le premier ministre se range en 1e position avec 45% d’opinions favorables, suivi par les vice-premiers ministres Krassimir Karakatchanov (42%) et Tomislav Dontchev (36%). Seulement 16% des sondés soutiennent la ratification de la Convention d’Istanbul. Toutefois, selon les experts de Trend, le débat sur le texte n’a pas influencé le niveau de soutien des partis politiques. Le GERB est toujours en 1e position avec 20,7%, suivi par le PSB (18,2%), le MDL (6,4%) et les Patriotes unis (5,2%). (24 tchassa)

« Ont-ils peur de Peevski », se demande la journaliste Youliana Bontcheva qui analyse les derniers échanges acerbes entre le Premier ministre et le président de la République reposant sur des accusations impliquant le député Delian Peevski. Rappelant des faits mettant au centre de l’attention publique M. Peevski et des révélations de la part des institutions et du premier ministre même au sujet de la non transparence de son business, elle se demande alors pourquoi aucun de ces deux décideurs ni aucune institution n’a saisi le ministère public au lieu d’utiliser les media pour soulever des doutes. (Sega)

Un mois après la promulgation de la nouvelle loi de lutte contre la corruption, un projet de loi visant son amendement est déposé au Secrétariat de l’Assemblée nationale à la demande de l’Association nationale des présidents des conseils municipaux, en vue de reporter au 1er décembre 2019 l’application des dispositions modifiant la Loi sur l’autonomie locale et l’administration locale qui prévoient d’interdire aux conseillers municipaux de conclure en qualité de commerçant, d’associé ou de membre d’une société des contrats avec leur commune et les entreprises de cette commune. Ce report permettra à ces derniers de se conformer à la nouvelle disposition. (Sega)

Économie

Selon un rapport de la Confédération nationale des syndicats en Bulgarie (CNSB) présenté hier par son président Plamen Dimitrov, près de 2 millions de Bulgares, qui disposent de moins de 314 leva par mois, vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Selon les économistes de la CNSB, le salaire moyen net qui est de 1151 leva (salaire brut de 1476 leva) à Sofia est de 24% inférieur à ce dont les Sofiotes auraient besoin pour assurer leur survie normale. Au niveau européen, le salaire moyen national (586 euros) reste le plus bas et donc cinq et six fois inférieur aux salaires moyens respectivement en France (2957 euros) et en Allemagne (3703 euros). (tous media)

Défense

Les procédures d’achat d’avions de chasse et de blindés pour la modernisation des forces armées seront lancées d’ici fin mars avec l’introduction en Conseil des ministres d’une proposition sur leurs paramètres, a annoncé ce matin sur la BNT le vice-premier ministre et ministre de la défense Krassimir Karakatchanov. Ensuite, le parlement devra approuver les fonds demandés. L’exigence d’un matériel neuf ne sera pas retenue parmi les critères obligatoires. Concernant l’acquisition de nouveaux navires, M. Karakatchanov a précisé que son ministère consultera d’abord des fabricants afin de se faire une meilleure idée du budget nécessaire, les dernières estimations de 2015 étant déjà périmées. Il sera obligatoirement exigé que les navires soient fabriqués en Bulgarie.

Santé

Le directeur de la Caisse nationale d’assurance-maladie, Kamen Plotchev, ne donnera pas sa démission demandée par le ministre de la santé. C’est ce que M. Plotchev a déclaré lui-même après un entretien avec le premier ministre lors duquel il a informé ce dernier de certains systèmes utilisés pour détourner des fonds de l’assurance-maladie. Parmi ces combines, « des patients traités à l’étranger par des médecins bulgares sans scrupules, les consultations étant calculées comme des soins d’urgence ». Le résultat en est que la Caisse doit aux systèmes d’assurance-maladie dans l’UE plus de 270 millions de leva. Par ailleurs, Dnevnik publie les résultats d’une enquête sur ces impayés : 128,1 millions de leva sont dus à l’Allemagne, 28,8 millions à la France, 21 millions à l’Espagne, 18,4 millions à l’Autriche, etc. Et plus de la moitié de ces montants sont devenus exigibles. (tous media)

Media

Le groupe suédois MTG a annoncé hier la vente de Nova broadcasting group au milliardaire tchèque Petr Kellner, propriétaire de la société PPF et un des deux candidats principaux pour la reprise des actifs de l’opérateur de téléphonie mobile Telenor en Bulgarie, en Serbie et au Monténégro. MTG et PPF ont signé un contrat de l’achat de 95% des parts. Les 5% restants, appartenant au directeur exécutif de la télévision Didier Stoessel, devraient être également rachetés par Kellner, selon un communiqué de presse publié par sa société. Les 100% des actifs de Nova broadcasting group sont évalués à 185 M€. (tous media)

Le directeur de la programmation de la BIT Sasho Dikov a démissionné. La BIT a changé de propriétaire la semaine dernière. Certains media avaient sonné l’alarme à propos de la première décision du nouveau propriétaire d’arrêter la diffusion de toutes les émissions politiques, souvent critiques envers le pouvoir. (24 tchassa, Dnevnik)

Europe

Viktor Orban a profité de sa visite en Bulgarie pour lancer sa campagne de nouvelles règles concernant la migration, écrit Sega. Sofia et Budapest ne partagent pas le même avis à l’égard des quotas de répartition des migrants sur le territoire de l’Union, ajoute 24 tchassa. La Hongrie s’oppose à une telle politique, tandis que le premier ministre bulgare a marqué qu’en tant que pays ayant des frontières européennes extérieures, Sofia ne pourrait que soutenir cette politique commune. Boïko Borissov a souligné les deux mesures urgentes qui devraient être prises par les Etats membres. D’abord, « assurer à 100% la protection des frontières extérieures en Bulgarie, Grèce, Espagne, Italie comme c’est le cas aux Etats-Unis, au Canada et en Australie. L’UE doit investir en navires, en marins et en policiers aux frontières », a tranché le premier ministre bulgare. La deuxième mesure, revendiquée par Sofia, concernent les hot-spots qui « doivent être créés sur le territoire des pays qui avoisinent à des zones de conflit, pour que les réfugiés puissent rester [dans ces régions] ». Le premier ministre hongrois a de son côté souligné que la Bulgarie protégeait bien les frontières extérieures de l’UE et qu’elle devait adhérer à l’espace Schengen. (tous media)

Le chancelier autrichien a reporté sa visite en Bulgarie pour des raisons de santé, a annoncé dans un communiqué de presse le gouvernement bulgare. (dnes.bg)

International

La Bulgarie a de sérieuses intentions d’investissements en République du Cap-Vert, a souligné le premier ministre Borissov à l’issue de son entretien avec son homologue du Cap-Vert, Ulisses Correia e Silva, en visite à Sofia. Face à l’important flux migratoire d’Afrique, il faut investir dans l’éducation et l’économie des pays africains afin de maintenir les gens sur leur continent, a précisé M. Borissov. Depuis cette année, la République du Cap-Vert dispose d’un consul honoraire en Bulgarie, M. Radoslav Totchev. (tous media)

Balkans

Une nouvelle application en ligne, mis en point par l’administration électronique turque, permet la recherche d’ancêtres dans les pays balkaniques. En outre, les démarches concrètes pour obtenir une deuxième nationalité sont expliquées en détail aux descendants d’émigrés venus des Balkans qui sont vivement encouragés à le faire. (Douma)

Dernière modification : 20/02/2018

Haut de page