Mardi 21 janvier

Politique

Le PSB dépose une motion de censure contre le gouvernement pour les problèmes environnementaux

Le PSB a déposé la quatrième motion de censure contre le gouvernement actuel, cette fois-ci pour les problèmes liés à l’environnement : la pollution de l’air, les restrictions de l’eau à Pernik et dans d’autres villes et l’importation et l’incinération de déchets. Avant de déposer la motion (accompagnée de 40 pages de motifs), le PSB a été soutenu dans sa démarche par deux partis extraparlementaires : l’ABC et le Mouvement 21. Le dépôt de la motion sera suivi de discussions, le vote en séance plénière étant attendu pour la semaine prochaine.

La presse rappelle que pour passer, la motion doit être appuyée par 121 députés. Le MDL a déjà déclaré son soutien à la motion, mais les deux partis disposent de 104 sièges au total. L’issue du vote dépendra donc des députés de Volonté et d’Ataka, qui n’ont pas encore annoncé comment ils voteront. « La motion de censure ne passera pas », selon le vice-président du groupe parlementaire du GERB, Alexandre Nenkov. (tous médias)

Défense

L’École militaire supérieure de l’air retrouve son statut, 18 ans après avoir été transformée en faculté

Le président de la République, Roumen Radev, et le ministre de la Défense, Krassimir Karakatchanov, ont inauguré l’École militaire supérieure de l’air « Guéorgui Benkovski » à Dolna Mitropoliya (dans le centre-nord, aux alentours de Pléven). L’école a été créée en 1959, mais depuis l’année 2002 elle avait le statut d’une faculté auprès de l’Université militaire nationale. Le parlement a révisé cette décision en avril 2019, sur l’intervention du Président Radev, lui-même un pilote militaire de formation. Selon la BNT, les plus grands défis devant l’école sont liés à la rénovation de ses infrastructures et aux nouveaux programmes de formation de pilotes pour les avions F-16 Block 70. (tous médias)

Justice

Ivan Guechev propose au CSM trois candidatures féminines aux fonctions d’adjoints au procureur général

Le nouveau procureur général Ivan Guechev a soumis au Conseil supérieur de la justice (CSM) les candidatures de Krassimira Filipova (procureure, Parquet suprême de cassation), Dessislava Pironeva (Parquet de Sofia) et Plamena Tsvetanova (magistrate instructrice, Service national d’instruction). Si ces candidates sont approuvées, elles exerceront les fonctions d’adjointes au procureur général. Krassimira Filipova, procureure depuis vingt ans, a également occupé le poste de vice-ministre de la Justice de 2014 à 2017. Dessislava Pironeva, quant à elle, fait partie des trois candidates désignées à l’issue d’une procédure de sélection pour représenter la Bulgarie au sein du Parquet européen. Actuellement, elle est procureure au sein de l’équipe anti-corruption, au Parquet de Sofia. Plamena Tsvetanova est membre du CSM depuis 2017, élue du quota parlementaire sur proposition du MDL. Au Service national d’instruction, elle instruit des affaires de criminalité économique. Les trois candidatures seront soumises au vote demain, 22 janvier. Par ailleurs, Borislav Sarafov, chef du Service national d’instruction, est le seul des adjoints de l’ancien procureur général, qui garde pour l’instant ses fonctions aux côtés de M. Guechev. (tous media)

Le GERB va proposer des amendements au Code de procédure pénale

Des députés du groupe parlementaire du GERB envisagent de proposer des amendements au Code de procédure pénale, qui visent à alourdir les peines prévues pour les mineurs. Pour l’instant, la peine maximale, prévue par la loi pour les crimes graves commis par des mineurs, ne dépasse pas 12 ans de privation de liberté. A la demande du Premier ministre, Boiko Borissov, les députés du GERB s’engagent à élaborer des textes législatifs qui, selon toute probabilité, ne concerneront que les crimes graves tels que les meurtres ou les viols. La nouvelle mesure prévoit d’infliger une peine « en fonction du degré de conscience du délinquant au moment du crime ». Les nouvelles propositions du GERB se présentent peu après que M. Borissov se soit entretenu avec le père de la jeune fille du village „Galice“, qui a été tuée d’une manière particulièrement violente. Pour mémoire, en novembre dernier, le Code de procédure pénale a été modifié afin de supprimer de l’application de la procédure accélérée (réduction de la peine d’1/3 en cas d’aveux du prévenu pour les meurtres avec préméditation). (Mediapool)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 21/01/2020

Haut de page