Mardi 24 avril

Politique

Standart attire l’attention sur une interview accordée par le premier ministre au site dir.bg qui sera rendue publique aujourd’hui et lors de laquelle Boïko Borissov souligne ne jamais avoir été intéressé par l’Institution du président de la République et n’avoir pour objectif actuellement que d’aller jusqu’au bout de son mandat. Concernant ses relations avec le président Radev, il précise lui avoir dit lors du Conseil consultatif de sécurité nationale se sentir vexé mais continuer de respecter l’institution. Au sujet de son dialogue avec le président Poutin, Boïko Borissov déclare : « Il sait qu’en premier lieu c’est la Bulgarie, en deuxième – l’UE, et ce n’est qu’après que nous ferons tout ce qu’on peut faire avec la Russie ». (Standart)

A l’occasion de la présentation des résultats de la lutte contre la contrebande de cigarettes du dernier trimestre de 2017 qui indiquent une légère hausse de 0,6% par rapport au semestre précédent, Boïko Borissov, premier ministre, a ordonné une mobilisation des directions du Ministère de l’Intérieur, « bien que cette hausse ne représente qu’un demi paquet de cigarettes, nous nous devons de savoir à quoi elle est due. Nous sommes impitoyables en matière de lutte contre la contrebande et la corruption dans tous les domaines ». Il a également rappelé que le résultat de 6,6 % reste parmi les meilleurs en Europe où des pays comme la France (20 boîtes sans banderole sur 100) et la Grande Bretagne (30 sur 100) réalisent des pertes de milliards d’euros en raison de ce fléau. Lors de cette conférence, le procureur général Sotir Tsatsarov a tiré la sonnette d’alarme sur « la commercialisation du tabac en vrac qui ne se fait que de porte à porte et relève par conséquent entièrement de l’économie souterraine ». (tous media)

Boïko Borissov a déclaré s’opposer aux « spéculations selon lesquelles Dessislava Ivantcheva était arrêtée car elle n’était pas du GuERB ». Il a précisé les avoir reçues, elle et son adjointe, 20-30 jours avant son arrestation, et avoir échangé avec elles au sujet du soutien par l’Etat de l’aménagement d’un parc près de l’église à Mladost. Tout en consentant que les actes de procédures à l’égard de Mme Ivantcheva et de son adjointe ont été un peu longs selon lui, il les a justifiés par la nécessité d’assurer la fiabilité des preuves. (tous media)

Des contrôles récemment menés par l’Agence bulgare pour la sécurité des aliments, conjointement avec des ONGs, démontrent de nouveau l’existence d’un double standard au niveau des aliments commercialisés par les grandes surfaces en Bulgarie, d’une part, et en Allemagne, Autriche, Italie et Tchéquie, d’autre part. Des écarts sensibles ont été constatés au niveau des prix et de la qualité de produits comparables. Ainsi par exemple, il a été constaté que 44% des produits d’importation sont plus chers en Bulgarie que dans les pays occidentaux. Le 30 avril, un forum organisé à Sofia dans le cadre de la présidence bulgare de l’UE se penchera sur le double standard des aliments. (24 Tchassa, dnevnik.bg)

Le GERB ne soutiendra pas la proposition du vice-premier ministre Valeri Simeonov de libéralisation partielle du régime d’interdiction de fumer [dans les hôtels et les boîtes de nuit, ainsi que dans les stades et à bord des navires], a indiqué le premier ministre Borissov en soulignant une nouvelle fois l’engagement de son parti à réduire le tabagisme. Dans une interview accordée à Standart, le député Slavtcho Atanassov (Patriotes unis) indique que la proposition de M. Simeonov trouve un bon accueil auprès de députés de différentes couleurs politiques et que, si un projet d’amendement est déposé, les Patriotes unis appelleront à un vote de conscience. (tous media)

Sega publie une interview avec Gueorgui Anguelov. Selon l’économiste de l’Open society, la présidence bulgare du Conseil de l’UE bloque de manière paradoxale les réformes dans le pays. D’un côté, toute l’énergie du gouvernement et du premier ministre est mobilisée sur le plan de la politique étrangère ; de l’autre, Boïko Borissov est prêt à tout pour éviter d’éventuelles protestations contre certaines réformes pendant la PBUE. Actuellement, souligne l’expert, la situation dans le pays pourrait être résumée ainsi : il y a suffisamment d’argent grâce au bon développement de l’économie, la politique étrangère est une priorité et il manque de réformes ou ces dernières sont reportées à la suite de la moindre menace de manifestations. (Sega)

« Une production législative aux relents de plus en plus nauséabonds » : sous ce titre, Sega analyse les pratiques douteuses des parlementaires bulgares à amender constamment des lois mal taillées, forgées autour de politiques à courte vue. Le prof. Ognian Guerdjikov, récemment nommé à la tête du nouveau Conseil législatif consultatif appelé à veiller sur la qualité de l’effort législatif, ne cache pas ses préoccupations. Au cours des dernières années, les lois en Bulgarie sont faites de manière « populiste, irresponsable et non professionnelle », souligne-t-il. (Sega)

Droits de l’homme

La Cour européenne des droits de l’homme s’est adressée au gouvernement bulgare pour lui demander des informations au sujet de la remise aux autorités turques d’Abdullah Büyük [Ndt. propriétaire d’une société de prestation de services informatiques détenant 44% du marché turc et dont le nombre de clients s’élève à 400 000, venu en Bulgarie pour s’y installer à cause des persécutions en Turquie] sur la base d’un ordre d’expulsion émis par la direction de la migration, le 9 août, en dépit du jugement du 28 mars qui interdisait son extradition et en violation de l’article 44bis de la Loi sur les étrangers. Dans sa requête introduite auprès de la Cour à Strasbourg en 2017, M. Büyük invoque la violation des articles 3 et 13 de la Convention européenne des droits de l’homme. (Sega)

Europe

Le premier ministre se rend aujourd’hui à Bucarest pour une réunion du « Quatuor balkanique » (Bulgarie, Roumanie, Serbie, Grèce). Seront abordées la connectivité des Balkans, la sécurité et la stabilité de la région ainsi que la perspective d’adhésion des pays des Balkans occidentaux à l’UE. (Dnevnik)

De Bucarest Boïko Borissov se rendra directement en Slovénie pour participer au sommet du Processus de Coopération en Europe du Sud-Est. La coopération des pays de cette région ainsi que l’amélioration de leur connectivité seront parmi les accents de la réunion. (Dnevnik)

Standart publie un article du Président du Parlement européen sur le scandale avec les données personnelles d’utilisateurs de Facebook, transmises à la firme britannique Cambridge Analytica. Antonio Tajani souligne qu’il attend un témoignage de Marc Zuckerberg au Parlement européen qui devrait faire face aux craintes de plus de 500 M d’Européens par rapport à leurs données personnelles. (Standart)

Le ministère bulgare de la jeunesse et des sports a démenti les accusations d’avoir fait échouer la conférence européenne des jeunes, organisée à Sofia du 17 au 19 avril dernier dans le cadre de la présidence bulgare de l’UE. Dans son communiqué, cette institution chargée de l’organisation indique que le programme avait été concerté au préalable avec les pays participants et que les retours positifs reçus après la conférence montraient que celle-ci avait atteint son but de devenir « une plateforme de dialogue entre les jeunes de quarante pays de l’UE, des Balkans occidentaux et du Partenariat oriental, d’une part, et des dirigeants de Bulgarie, de la Commission européenne et des Nations unies, d’autre part ». Il y a quelques jours, le président du Forum européen de la jeunesse, Luis Alvarado, avait publiquement estimé que la conférence à Sofia n’était qu’« un exemple impressionnant de ce qu’il ne faut pas faire ». « Il n’y avait aucun jeune ou représentant élu européen dans les panels de discussion de la conférence […] c’est donc comme ça qu’ils veulent se battre pour l’autonomisation des jeunes ? », avait-il souligné, alors que Raïtcho Raïtchev, vice-président du Forum bulgare de la jeunesse avait expliqué que sur les quatre jours de travaux de la conférence, les participants n’avaient eu droit qu’à trente minutes pour poser des questions, le reste ayant été réservé à des présentations et des discours officiels. (Sega, dnevnik.bg)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les media bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 27/04/2018

Haut de page