Mardi 27 juillet

Politique

« Il y a un tel peuple » à la recherche de soutiens parlementaires en vue de la formation de gouvernement (2)

Les entretiens du parti de Slavi Trifonov « Il y a un tel peuple » (ITP), mené au niveau d’experts, ont débuté hier avec des représentants de « Bulgarie démocratique », « Lève-toi.bg ! On arrive ! » et du PSB. Le député Radostin Vassilev (ITP) a déclaré, avant le début des entretiens : « Je pense que d’ici la fin de la semaine, on pourrait avoir un gouvernement, avec les noms des ministres », tout en réitérant le point suivant : s’il y a un gouvernement d’ITP, il sera minoritaire et sa composition ne sera choisie que par ITP.

Le premier thème abordé était la justice. Après les entretiens, « Bulgarie démocratique » s’est dite confiante, car les amendements à la loi sur l’autorité judiciaire, prévoyant la fermeture des juridictions et des Parquets spécialisés, devraient être adoptés. Mais il reste à savoir si les nouveaux partis parlementaires réussiront à réunir une majorité de 180 députés pour modifier la Constitution, afin de pouvoir mettre fin de manière anticipée aux mandats du Conseil supérieur de la magistrature et du procureur général Ivan Guechev. Quant à « Lève-toi.bg ! On arrive ! », le député Nikolaï Hadjiguenov a déclaré à l’issue des échanges : « A en juger par l’entretien sur la justice, il y aura un gouvernement. Notre programme « justice » coïncide à 95% avec celui de BD et j’ai été agréablement surpris de constater que c’est le cas avec le programme d’ITP. Les 5% restants ne concernent que de petits détails ». La question de l’élection au suffrage direct du procureur général, inscrite dans le programme d’ITP, n’a pas été abordée. Selon N. Hadjiguenov, son éventuel examen serait laissé pour une époque plus éloignée.

Le secteur de la politique sociale et des finances a été abordé lors d’une entrevue entre ITP et Maya Manolova « Lève-toi.bg ! On arrive ! ». Selon Mme Manolova, ITP serait favorable à l’augmentation de la pension de retraite minimum à 369 leva à partir du 1er octobre prochain. Les deux forces politiques partagent également des positions identiques sur le maintien de l’impôt à taux unique de 10% et sur l’introduction d’une tranche non-imposable.

Avec le PSB, ITP a passé en revue certaines priorités de politique sociale, notamment les revenus et la révision des pensions de retraite. Les négociations se poursuivront dans les prochains jours. Une réunion tripartite entre ITP, Bulgarie Démocratique, et « Lève-toi.bg ! On arrive ! » est prévue pour la semaine prochaine. (tous media)

Finances

Les syndicats donnent feu vert à la proposition d’actualisation du budget proposé par le gouvernement intérimaire

La proposition d’actualisation du budget d’Etat du gouvernement intérimaire a été soutenue par les syndicats et des employeurs lors d’une réunion extraordinaire du Conseil national de la coopération tripartite organisé hier. Les partenaires sociaux ont trouvé un accord sur plusieurs points : +2.1 milliards de leva en recettes affectées au budget de l’Etat jusqu’à la fin de l’année, et une augmentation des dépenses de 1.8 milliards de leva - qui ne se fera pas au détriment d’un déficit budgétaire plus important. Les recettes supplémentaires proviendront d’une augmentation du recouvrement des impôts, des accises et des cotisations de santé et de sécurité sociale. Quant aux dépenses supplémentaires, elles sont prévues au titre du financement du secteur des entreprises et de la santé dans le cas d’une nouvelle vague épidémique : « l’idée de cette actualisation est de permettre au parlement et au nouveau gouvernement de faire face à une nouvelle vague de COVID-19, sans être obligés de prendre de mesures extraordinaires difficiles » a expliqué le ministre intérimaire, Assen Vassilev. La deuxième chose, sur laquelle un consensus a été trouvé, est l’augmentation moyenne des retraites de +12.5 % à partir du 1er octobre. Cela passera par un coefficient d’ancienneté plus élevé (de 1,2 à 1,35) et s’appliquera également aux futurs retraités. Néanmoins la décision finale de l’adoption de ces textes appartient au Parlement, où le groupe des socialistes et de la coalition de Maya Manolova ont déjà introduit des projets de loi portant sur l’augmentation des retraites mais sur la base de méthodes alternatives. (Dnevnik, Capital)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 27/07/2021

Haut de page