Mardi 27 octobre

Coronavirus

Bilan

• Contaminés : 40 132 (+ 2 243 en 24h)
• Guérisons : 18 650 (+ 296 en 24h)
• Décès : 1 136 (+ 42 en 24h)

Mise en place de nouvelles restrictions au niveau régional

La fréquentation des bars et des boîtes de nuit ont été interdites dans les régions de Varna (du 30 octobre au 13 novembre) et de Roussé (du 28 octobre au 8 novembre). Si à Roussé, 30 personnes (max.) peuvent assister à un mariage ou un baptême, cette limite a été ramenée à 10 personnes à Varna.

Pour sa part, le premier ministre Borissov, testé positif à la Covid-19, a fait savoir sur Facebook qu’il se sentait en « indisposition générale » et se soignait à la maison où son « état général ne (l’) empêche pas d’exercer (ses) fonctions ». (tous médias)

Politique

Des forces extraparlementaires s’unissent pour garantir des élections équitables

Le « Trio toxique », trois des organisateurs des manifestations de protestation antigouvernementales de ces derniers mois, a entamé des entretiens avec certaines forces politiques extraparlementaires en vue des prochaines élections législatives. On parle de « Lève-toi.BG » de Maya Manolovа et du parti « Il y a un tel peuple » de Slavi Trifonov qui auraient convenu d’envoyer des observateurs communs dans tous les bureaux de vote, le jour du scrutin, de créer une équipe juridique pour traiter les plaintes et signalements en temps réel, de mettre en place une plateforme publique où seraient publiés les PV du scrutin, d’assurer un comptage parallèle, etc.

La coalition « Bulgarie démocratique » propose douze initiatives pour garantir l’équité des élections : formation d’experts pour un audit indépendant des machines de vote, campagne de sensibilisation pour le vote par machines, incitation des autorités à organiser de manière efficace le vote à l’étranger, unification des formats de propagande électorale dans les media, etc. … « Bulgarie démocratique » a annoncé son propre comptage parallèle sur la base des PV des bureaux de vote. (tous media)

La cour autorise le nouveau parti de l’ancien N°2 du GERB, Tsvétan Tsvétanov

Le Tribunal de Sofia a autorisé l’enregistrement de « Républicains pour la Bulgarie », parti de l’ancien vice-président du GERB, Tsvétan Tsvétanov. Cette décision peut faire l’objet d’un appel dans un délai de sept jours, mais le Parquet n’y a pas objecté en salle d’audience.

Pour mémoire : ce parti a été constitué en septembre autour de l’ancienne députée du GERB, Djéma Grozdanova, de l’ancien coordinateur du GERB pour les minorités à Choumen, Gunay Ismaïl, des frères et hommes d’affaires Pavel et Roumen Valnev, et du journaliste de la BNT Goran Blagoev. (Dnevnik, Mediapool)

Education

Une étude démontre un faible niveau de tolérance chez les jeunes bulgares

« Apprendre à faire partie de communautés interconnectées, complexes et diversifiées n’est plus un atout mais bien une nécessité indispensable » souligne le nouveau rapport « PISA 2018 Global Competence » qui évalue le niveau de compétences fonctionnelles chez les élèves de 15 ans ainsi que la qualification et l’environnement de travail des enseignants.

Cette initiative de l’OCDE, présentée le 22 octobre cette année à Singapour, fait ressortir que les bulgares figurent parmi les nationalités les moins tolérantes vis-à-vis les gens de cultures différentes et les plus réticentes à accepter les immigrés, qu’ils ne connaissent pas bien les problèmes mondiaux et se montrent peu efficaces quand il s’agit d’y remédier. Les Bulgares maqueraient de curiosité et obtiendraient des résultats inférieurs à la moyenne sur le critère d’écoute et d’acceptation des opinions d’autrui. 71 % des sondés disent connaître au moins une langue étrangère tandis que 95.3 % des élèves étudient deux ou plusieurs langues – 45 % affirment avoir rencontré des personnes de pays différents dans leurs écoles. Certaines données relatives à l’effet de l’apprentissage des langues étrangères sur la curiosité pour les cultures différentes, la perception et le respect envers l’autrui chez les élèves bulgares font défaut. (Dnevnik)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 27/10/2020

Haut de page