Mardi 28 janvier

Politique

Le rapport annuel du Président et du Vice-Président

Dans son troisième rapport annuel, le président Roumen Radev a demandé à revoir les priorités d’ordre national. Cette année, il a mis l’accent sur l’éducation, la santé, en particulier celle des enfants, et sur le soutien accordé aux jeunes familles. En effet, selon lui « l’investissement dans les personnes est le facteur le plus important de notre succès à l’avenir ». Il a réaffirmé sa volonté de continuer à animer le débat sur les amendements constitutionnels, qui visent à assurer l’indépendance du système judiciaire et la protection de l’État de droit. Il s’est dit motivé pour continuer la lutte contre la corruption et a promis de faire obstacle à toute loi de caractère lobbyiste. Le président s’est montré convaincu que l’amélioration du processus électoral permettrait d’augmenter la confiance sociale à l’égard des institutions. En deuxième priorité, le Président a mentionné le développement progressif de l’armée et sa modernisation. Lors de son discours, il n’a pas manqué de dénoncer les défauts du gouvernement dont : le manque de séparation entre les pouvoirs, le manque de liberté de la presse et le manque de transparence, le manque de responsabilité de la part du gouvernement, et finalement le manque de crédibilité des autorités publiques. « Dans cette situation critique, mes priorités seront toujours le renforcement de l’État, la suprématie de la loi et la liberté d’expression qui sont à la base de l’État de droit et représentent la condition préalable à la prospérité économique » a dit le Président. (BNR, Dnevnik)

Débordements lors d’une manifestation organisée par le parti Renaissance

Une centaine de personnes ont manifesté, hier, devant le ministère du Développement régional à Sofia pour demander la démission du gouvernement. Le rassemblement a été organisé par le parti politique Renaissance, dont le président, Kostadin Kostadinov, a expliqué les motivations : la crise de l’eau à Pernik, les « tentatives de dévaluer le lev bulgare », la pollution de l’air, la crise démographique, etc. Les manifestants ont tenté de s’introduire dans le ministère, et cette manifestation s’est soldée par l’arrestation de quatre personnes et par 30 à 40 blessées parmi les protestataires, la police ayant fait usage de gaz poivre. Deux agents de police ont également été blessés. (tous médias)

Deux anciens responsables placés en garde à vue dans le cadre de la crise de l’eau à Pernik

Deux anciens responsables municipaux de Pernik ont été placés en garde à vue pour 72 heures dans le cadre de l’enquête sur la crise de l’eau. Il s’agit de l’ancien chef de l’entreprise publique chargée du réseau de distribution de l’eau dans la ville (ViK Pernik), Ivan Vitanov, et de l’ancienne adjointe au maire, qui assurait l’intérim pendant les élections municipales, Sevdélina Kovatchéva. Concrètement, M. Ivanov est accusé de négligence intentionnelle et de conclusion de contrats à des conditions désavantageuses. Selon le Parquet spécialisé, M. Vitanov n’aurait pas exercé de contrôle sur ses subordonnés chargés du maintien du réseau de distribution de l’eau, ce qui aurait engendré des pertes d’eau évaluées à 11,6 millions de leva. Quant à Mme Kovatchéva, elle est accusée de ne pas avoir mis en place un régime de restrictions de l’eau, alors qu’elle a été informée de la baisse des niveaux dans le barrage de Stoudéna. (tous médias)

Justice

Le procureur général saisit la Cour Constitutionnelle

Le procureur général, Ivan Gueshev a saisi la Cour constitutionnelle en vue notamment d’une interprétation de l’article 103 de la Constitution lié à l’immunité du président et du vice-président de la République. Le procureur général a également demandé une interprétation de la notion de « haute trahison » ainsi qu’une réponse à la question suivante : comment peut-on engager la responsabilité pénale de ces deux autorités ? Le procureur général a précisé que sa demande est motivée par « une enquête en particulier », mais il a refusé de donner plus de détails. Il a indiqué que les procureurs, chargés de cette enquête, « ont constaté des éléments qui soulèveraient des confusions concernant la disposition de l’article 103 de la Constitution relative à l’immunité du président et du vice-président de la République » (BNR)

Le Tribunal administratif de Sofia autorise l’Australien Jock Palfreeman à quitter la Bulgarie

Le Tribunal administratif de Sofia a annulé l’interdiction, imposée à Jock Palfreeman de quitter la Bulgarie, par la Direction de la Migration (ministère de l’Intérieur). En septembre 2019, la libération conditionnelle anticipée de l’Australien, condamné à 20 ans d’emprisonnement pour avoir assassiné l’étudiant Andreï Monov, avait provoqué des réactions contre la formation de juges qui l’avait prononcée. Après la sortie de J. Palfreeman du Centre d’hébergement de Bousmantsi, une mesure de contrôle judiciaire, l’obligeant à se présenter périodiquement à la police, lui avait été imposée. (dnevnik.bg)

Europe

La Bulgarie recevrait fin avril l’invitation à adhérer au mécanisme du taux de change ERM II

Il est tout à fait vraisemblable que la Bulgarie soit invitée à adhérer, entre le 23 avril et le 1er mai prochains, au mécanisme de taux de change ERM II, dit l’antichambre de l’euro, estime 24 Heures en citant le membre du Conseil fiscal Lioubomir Datsov. Selon celui-ci, le projet d’amendement à la Loi sur la Banque nationale de Bulgarie, contenant une disposition standard relative au taux de change lev/euro, déposé vendredi dernier au parlement par le GERB, montre que le gouvernement a déjà négocié la date. Mais le jour de l’entrée de la Bulgarie dans « l’antichambre de l’euro » ne serait officiellement annoncé qu’un vendredi, après la fermeture des bourses. Le ministre bulgare des Finances, Vladislav Goranov, a assuré aujourd’hui, que la Bulgarie y entrerait avec le cours fixe du lev adossé à l’euro depuis 1999 et que la caisse d’émission, mise en place en 1997 afin de garantir la stabilité du lev, ne disparaîtrait qu’avec l’adhésion du pays à la zone euro. Il y a quelques jours, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Gueorguieva, avait déclaré qu’une adhésion de la Bulgarie à la zone euro en 2023 est tout à fait envisageable. (tous media)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 28/01/2020

Haut de page