Mardi 29 août

Politique

La visite du président français Emmanuel Macron en Bulgarie a marqué la nouvelle ligne d’action du premier ministre bulgare et de son gouvernement, estime le politologue Dimiter Ganev. « Alors que les deux premiers gouvernements de M. Borissov avaient pour sujet respectivement l’équité (et l’action du ministère de l’Intérieur) et la stabilité et les réformes, le gouvernement Borissov III s’est vu souvent accuser de manque de ligne politique claire. Jusqu’à ce qu’il en trouve une, à savoir l’action de politique étrangère ». (24 Tchassa)

Ekaterina Zaharieva, vice-première ministre et ministre des Affaires étrangères : 14 000 Bulgares sont concernés par la réforme de la directive sur les travailleurs détachés. (Nova TV)

Justice

A l’issue de l’enquête sur la vente par l’Etat de son paquet d’actions minoritaire (33%) dans EVN, le Parquet a déféré à la justice les deux anciens ministres Simeon Diankov (Finances) et Traïtcho Traïkov (Economie), ainsi que l’intermédiaire de l’opération financière, Ivo Prokopiev, éditeur de Capital et Dnevnik. Trois autres personnes sont également mises en cause dans le cadre de cette affaire. Il s’agit de faits datant de 2011 qui, selon le Parquet, ont occasionné à l’Etat un préjudice de près de 21 millions de leva.

Le Conseil supérieur des avocats a publié sa position émaillée de critiques sur le projet de loi relatif à la lutte contre corruption, élaboré par le ministère de la Justice. Ces critiques portent sur des lacunes générales ou plus spécifiques et accréditent l’idée d’un concept complètement erroné. C’est la deuxième position d’experts sur ce projet après celle de l’Union des juges en Bulgarie, rendue publique la semaine dernière. (Capital Daily, mediapool.bg)

« Une loi sur la lutte contre la corruption ne peut pas amender tous les défauts du système de la justice, mais uniquement améliorer la poursuite des cas de corruption aux niveaux élevés du pouvoir » : interview de Kroum Zarkov, député PSB et porteur d’un projet de loi alternatif à celui présenté par le ministère de la Justice. (mediapool.bg)

Economie

Le ministère de l’Economie entreprend des démarches en vue de l’acquisition par l’Etat de l’usine d’armement Dounarit, à Roussé, menacée de fermeture en raison de la procédure de retrait de licence engagée contre elle. Ainsi, douze ans après la privatisation de cette entreprise et son endettement massif auprès de la KTB, l’Etat bulgare décide de délier sa bourse pour couvrir ses dettes, rappelle Capital Daily. Un schéma qui rappelle de façon surprenante la récente procédure de nationalisation d’une autre entreprise phare de l’industrie militaire, Avionams, puisqu’il s’agit d’un partage de la succession KTB, relève Sega. (tous médias)

Migration

Le ministère de l’Intérieur a lancé un marché public pour assurer l’équipement de vidéosurveillance de la partie de la frontière avec la Turquie près d’Elhovo. Le financement est dans le cadre de la subvention européenne pour la protection des frontières bulgares. (Capital Daily)

La police aux frontières roumaine a arrêté un trafiquant de migrants bulgare. 8 ressortissants irakiens et un Marocain étaient dans le minibus saisi par la police. (Troud)

France

« La Bulgarie devrait garder un équilibre bien mesuré » en ce qui concerne sa position sur les questions européennes : Capital daily reprend un commentaire du profil Facebook d’Ognian Mintchev. Le politologue fait l’analyse de la visite d’Emmanuel Macron en Bulgarie. (Capital Daily)

24 tchassa publie un article sur « les traces françaises » dans le complexe d’Eurxinograd où se sont tenus les entretiens du président de la République Emmanuel Macron. L’article raconte également des faits sur la présence de la France à Varna. (24 tchassa)

Dernière modification : 29/08/2017

Haut de page