Mardi 5 mai

Coronavirus

Bilan

Le nombre total de cas de COVID-19 en Bulgarie est de 1 689, dont 78 décès et 342 guérisons. 316 personnes sont hospitalisées, dont 37 en soins intensifs. On compte 57 nouveaux cas depuis hier, dont une grande partie (21) provient d’une maison de retraite à Koula, dans la région de Vidin. Un autre foyer épidémique dans la région est également associé à une maison de retraite.

Hier soir, la police a restreint l’accès à une partie du quartier rom de Yambol, en raison de l’apparition d’un nouveau foyer épidémique. Les entrées et les sorties ne sont autorisées que pour des raisons d’ordre professionnel, médical ou personnel dûment justifiées.

Selon la directrice du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, Dr Andrea Ammon, le nombre de cas nouveaux dans cinq pays européens, dont la Bulgarie, la Pologne, la Roumanie, la Suède et le Royaume-Uni, est en croissance depuis deux semaines.

La Bulgarie donne 100 000 euros pour la recherche d’un vaccin

La Bulgarie participera, par un don de 100 000 euros, à l’effort mondial de recherche d’un vaccin contre le COVID-19. C’est ce qu’a déclaré le premier ministre, Boïko Borissov, à l’occasion de la visioconférence internationale des donateurs, organisée hier par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et qui a réussi à lever 7,4 milliards d’euros au total.

L’état d’urgence ne sera pas prolongé après le 13 mai

Le Conseil des ministres a approuvé hier, un projet d’amendement de la Loi sur la santé, régissant les mesures à appliquer après la sortie de l’état d’urgence, qui ne sera pas prolongé après le 13 mai. L’isolement obligatoire de personnes contaminées ou porteuses d’un virus à potentiel pandémique, ainsi que la mise en quarantaine obligatoire de personnes qui ont été en contact avec elles ou de passagers venant d’autres pays seront inscrits dans la loi sur la santé. Le ministre de la Santé pourra décréter, sur proposition de l’inspecteur sanitaire général, des états d’urgence sanitaires dans tout le pays, ou sur le territoire d’une région, d’une ville. De nombreuses restrictions, mises en place au titre de la « Loi sur les mesures à appliquer durant l’état d’urgence », seront maintenues après son expiration, par des ordonnances du ministre de la Santé.

D’autres textes seront amendés. Une nouvelle disposition du Code de procédure administrative introduira un délai de deux mois, pour l’examen des recours engagés contre des ordonnances du ministre de la santé, émises dans les conditions d’un état d’urgence sanitaire. La validité des droits, nés du fait de l’application de la « Loi sur les mesures à appliquer durant l’état d’urgence » (non exigibilité de certaines dettes, la mesure 60/40 et autres mesures économiques et sociales de soutien) sera prolongée de deux mois après l’expiration de cette loi au 13 mai prochain.

Après le 13 mai, le fonctionnement de la justice sera pleinement rétabli. Seules seront maintenues les restrictions, introduites à l’égard des huissiers de justice, qui ne pourront pas reprendre l’application de saisies ni les procédures d’exécution de créances.

Balkans

La Bulgarie bloquera-t-elle une décision d’ouverture de négociations avec la Macédoine du Nord ?

« Si, d’ici juin, la commission historique conjointe bulgaro-macédonienne et les autorités à Skopje continuent avec les falsifications de l’histoire, la Bulgarie ne donnera pas son accord à l’ouverture de négociations d’adhésion à l’UE avec la Macédoine du Nord », a déclaré l’eurodéputé bulgare Andreï Kovatchev (PPE-GERB) sur le site en ligne Euractiv.bg. « Le fonctionnement de cette commission se fonde sur le traité de bon voisinage entre les deux pays, ses conclusions reposent entièrement sur des sources historiques et je ne vois pas de lien entre ses travaux et la lutte électorale dans un des deux pays », a souligné M. Kovatchev, tout en indiquant qu’il exprime sa position personnelle, et non celle du gouvernement bulgare. Depuis décembre dernier, la commission conjointe a pratiquement suspendu son activité. Selon Skopje, cela s’explique par les élections législatives et leur ajournement du fait de la pandémie. La semaine dernière, le premier ministre Boïko Borissov a demandé, dans une interview pour les media nord-macédoniens, que les points historiques litigieux soient clarifiés dans les meilleurs délais. Mais il n’a pas répondu à la question de savoir si la Bulgarie est prête à bloquer l’ouverture de négociations avec son voisin.

Éducation

Le Ministre de l’éducation donne des précisions concernant les examens de fin d’année scolaire

Lors d’un briefing ce matin, le ministre de l’éducation, Krasimir Valchev a donné des explications supplémentaires relatives aux dates exactes de l’examen d’admission dans les lycées spécialisés et du baccalauréat. Les examens pour les élèves en terminale auront lieu le 1er et le 3 juin, tandis que les élèves de la classe de 7ème passeront leurs épreuves les 15 et 17 juin. L’enseignement à distance se poursuivra jusqu’à la fin de l’année scolaire, mais les élèves qui doivent se présenter à des examens, ont la possibilité de se rendre dans les écoles pour un entretien, ou pour une correction de la note dans une discipline en particulier, a-t-il ajouté. Les évaluations annuelles pour les élèves de quatrième et de dixième (selon le système bulgare) ne seront pas organisées cette année. Selon les dernières statistiques du Ministère de l’éducation, 73.5 % des élèves ont participé d’une manière synchrone à la formation à distance, 24.5% d’une manière asynchrone. 10% des élèves ont rencontré des difficultés lors de cette période, car ils n’ont pas accès à l’Internet et 2/3 d’eux disposent uniquement d’un téléphone portable pour suivre les cours et recevoir leurs devoirs. Finalement 2 % des enfants ont été exclus de la formation en ligne. Toutefois, le ministre a assuré que pendant la période d’été, des cours et des activités supplémentaires seront organisés pour permettre à ces élèves de rattraper les savoirs qui n’ont pas été acquis pendant la période de l’Etat d’urgence. Enfin, à la question d’une journaliste portant sur l’ouverture des maternelles et des écoles préscolaires, M. Valchev a indiqué qu’à présent le gouvernement n’envisage pas le retour des enfants dans ces établissements. (segabg.com, Dnevnik)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 05/05/2020

Haut de page