Mardi 7 mars

Politique

« La Bulgarie continuera à soutenir la perspective européenne de l’Ukraine », a déclaré la président Radev lors de son entretien avec l’ambassadeur d’Ukraine Mykola Baltaji. (Capital Daily, 24 tchassa)

« La Bulgarie présidera le débat au sein de l’Union européenne à un moment clé pour son avenir. Nous sommes prêts à assumer ce rôle de manière active et juste et à focaliser nos efforts sur les priorités politiques qui auront la plus grande plus-value pour les Etats membres », a déclaré Denitsa Zlateva lors de sa visite à Bratislava où elle a rencontré Ivan Korčok, secrétaire d’Etat au ministère des Affaires étrangères et européennes slovaque et délégué du gouvernement slovaque pour la présidence du Conseil de l’Union européenne.(government.bg)

Lors d’une conférence « Balkans Roumélie », tenue à Bursa, le ministre turc des affaires sociales a expressément appelé les expatriés bulgares établis en Turquie à voter pour l’alliance DOST qui réunit le parti éponyme et le Parti populaire Liberté et Dignité : une nouvelle preuve d’ingérence dans la politique intérieure bulgare de la part d’Ankara, analyse Sega à la une. (tous journaux)

Après l’intervention du président de la République, Irina Kostova, ministre de l’environnement, a annulé sa décision concernant l’exécution préalable de la mise à jour du plan de gestion du parc national du Pirin sans étude d’impact préalable. (tous médias)

Irina Kostova a reçu des représentants des manifestants qui se sont réunis devant le ministère de l’environnement en dépit de l’annulation de sa décision. (tous médias)

L’unité conjointe nationale créée entre le ministère de l’Intérieur, la DANS et le Parquet en vue de garantir le libre exercice des droits électoraux lors des élections législatives anticipées du 26 mars s’est réunie hier pour examiner les premiers signalements d’achats potentiels de voix ; l’attention des experts sera dirigée tout particulièrement vers les localités à plus grand risque et les petites communes où certains intérêts économiques essaient de faire pression sur les électeurs les plus vulnérables. (Standart)

Les élections législatives anticipées risquent de démontrer que les hommes et les femmes politiques bulgares ne sont pas capables de faire face à une situation politique habituelle, conclut Parvan Simeonov dans une analyse. (Sega)

« La Grèce soutient catégoriquement le désir de la Bulgarie d’adhérer à l’espace Schengen », déclare l’ambassadeur grec à Sofia Grigorios Vassiloconstandakis dans une interview. (Standart)

Tinka Troeva, ancienne diplomate de Bulgarie en Allemagne et en Autriche, est nommé directrice du Fonds de prise en charge d’enfants bulgares malade à l’étranger à la suite de la démission de Vladimir Pilossov. (tous médias)

Justice

Après la nomination du troisième vice-ministre de la justice, Alekseï Trifonov (juge d’appel chargé de plusieurs affaires sensibles), la semaine dernière, Mariana Pavlova, ministre de la justice, a réorganisé les portefeuilles des trois vice-ministres. L’exécution des peines, la gestion des institutions pénitentiaires et la représentation de la Bulgarie devant la CEDH reviendront à M. Trifonov. Le Conseil de la législation, la coopération judiciaire internationale et européenne, le développement stratégique et les programmes, l’e-justice, la protection judiciaire internationale de l’enfance et les adoptions internationales relèveront de Denitsa Mitrova. Valeri Tarandov contrôlera l’inspection auprès du ministre de la justice, la nationalité bulgare, la coopération avec la pouvoir judiciaire, l’agence des inscriptions et le bureau national d’aide juridictionnelle. (denvnik.bg)

Économie

Trois obstacles sapent le développement de la Bulgarie : l’insuffisance de cadres qualifiés, le besoin de réforme du pouvoir judiciaire et la bureaucratie, souligne le Livre blanc de la Chambre de commerce américaine qui sera présenté aujourd’hui. (24 tchassa, Troud)

Migration

Protestations à Belene contre une famille syrienne ; les habitants de la ville ont menacé de mort le prêtre catholique qui a accueilli la famille arrivée en Bulgarie dans le cadre du programme de relocalisation des migrants en Europe. (Nova TV, webcafe.bg)

Un Afghan de 15 ans blessé ce week-end à la frontière bulgaro-serbe par la PAF : les policiers ont tiré sur le chauffeur du véhicule, qui a refusé de s’arrêter. (Mediapool, Sega)

Arrestation hier à Sofia du chauffeur d’un camion qui transportait clandestinement 70 migrants. (Dnevnik, BNT)

Europe

À Versailles, les dirigeants de la France, l’Italie, l’Allemagne et l’Espagne se sont réunis pour préparer l’avenir de l’UE. (tous médias)

Mini-sommet de Versailles : selon Angela Merkel, l’Europe à deux vitesses « est une nécessité ». (Dnevnik)

Débat national sur l’adhésion de la Bulgarie à la zone euro : « de ‘hosanna’ à ‘crucifie-le’ ». (Capital Daily)

Kornelia Ninova, présidente du PSB : « Pourquoi ne sommes-nous pas autorisés à exporter des concombres en Russie, alors que Mercedes vient d’ouvrir une usine dans le pays ? Pourquoi devons-nous accepter la situation calmement, tandis que ceux qui imposent les sanctions, sont en train de les violer ? Il faut dire non à l’Europe à deux vitesses ». (Nova TV)

La Bulgarie a rejoint la protestation des pays du groupe de Visegrád contre le double standard pratiqué par les multinationales en fonction de la destination ouest- ou est-européenne de leurs produits : « La commercialisation de produits de même marque, fabriqués par le même producteur mais avec une qualité différente est inadmissible », a déclaré hier à Bruxelles le ministre bulgare de l’agriculture et de l’alimentation Hristo Bozoukov lors du Conseil Agriculture et pêche. (Sega)

Les ministres des affaires étrangères des Etats membres de l’UE ont jeté les bases d’un centre de commandement conjoint appelé Capacité de planification et de conduite militaire (CPCM), dont l’objectif principal sera de programmer et de mener des missions militaires n’impliquant pas de participation directe à des actions de combat. (tous journaux)

La Commission européenne a donné feu vert au projet de la Hongrie d’équiper sa centrale nucléaire Paks II de deux nouveaux réacteurs financées et fabriquées par la Russie. Le chantier doit en principe commencer en 2018 et le premier réacteur entrer en service en 2025. (Capital Daily)

Dernière modification : 07/03/2017

Haut de page