Mardi 9 février

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 224 849 (+ 1115 en 24h)
• Nombre de guérisons : 194 055 (+ 804 en 24h)
• Nombre de décès : 9 420 (+ 89 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 3 057 (dont 274 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrés : 58 888 (+ 1850 en 24h)

Justice

L’affaire Bobokov, déférée au Tribunal spécialisé

Huit mois après les arrestations liées à l’affaire des déchets dangereux, le dossier contre les frères Atanas et Plamen Bobokov, l’ancien vice-ministre de l’Environnement et de l’Eau, Krassimir Jivkov, et trois autres personnes a été déféré au Tribunal pénal spécialisé. Selon l’acte d’accusation, cinq des six accusés ont agi, pendant cinq ans, en tant qu’association de malfaiteurs, spécialisée dans la gestion et le transport illégaux de déchets. Atanas Bobokov et Krassimir Jivkov sont accusés d’avoir dirigé cette association de malfaiteurs ; Bobokov est également accusé d’évasion fiscale et Jivkov, de crime contre la santé publique et l’environnement. Plamen Bobokov n’est accusé que de participation à l’association de malfaiteurs. Le parquet rappelle que, dans le cadre de l’enquête, des terrains (aux alentours de Sofia, Tcherven Briag, Pleven et Lom) ont été identifiés, dans lesquels avaient été enfouis plus de 16 000 tonnes de déchets, dont plus de la moitié à caractère dangereux. Le Code pénal, dans le cas de crimes contre l’environnement, prévoit une peine d’emprisonnement de 10 à 20 ans et une amende de 15 000 à 50 000 leva. 546 volumes de pièces du dossier, et de nombreux éléments de preuve, ont été soumis au tribunal. Le Parquet spécialisé s’appuiera également sur les dépositions de trois autres accusés qui, après avoir plaidé coupable et conclu un accord avec le parquet, ont été condamnés à des peines avec sursis.

Lors des perquisitions effectuées début juin chez les Bobokov, les enquêteurs ont saisi des téléphones portables de Plamen Bobokov et ont déclaré avoir trouvé des preuves de trafic d’influence. Sur la base de ces preuves, l’homme d’affaires s’est trouvé accusé de trafic d’influence, en même temps que Plamen Ouzounov, conseiller du Président de la République. Parallèlement, Plamen Bobokov est accusé, dans le cadre d’une troisième affaire, de détention d’objets archéologiques non déclarés (50 pointes de flèches, trouvées à son domicile). (tous media)

Finances

Nouvelle émission de dette publique

Le ministère des Finances émettra des bons du Trésor d’une valeur totale de 300 millions de leva, en début de semaine prochaine. Ces titres seront proposés avec une maturité de 10 ans et demi, et 0,1% de taux d’intérêts. Comme il s’agit de la première vente aux enchères organisée sur le marché intérieur depuis avril dernier, le ministère s’attend à un intérêt prononcé de la part du secteur bancaire et des investisseurs institutionnels (fonds de pension, compagnies d’assurance, etc.) (Capital)

Des actifs d’un montant global de 500 millions d’euros à Luxembourg appartiennent à des Bulgares

Plus de cent Bulgares disposent d’actifs d’un montant global de 500 millions d’euros au sein de sociétés basées à Luxembourg, révèle le site web d’investigation Bivol, partenaire bulgare de Le Monde dans l’enquête journalistique OpenLux, portant sur la fraude et l’évasion fiscale. Des dizaines de ressortissants étrangers résidant en Bulgarie figurent également dans cette liste. Le site de Bivol n’étant pas accessible aujourd’hui en raison de problèmes techniques, Mediapool écrit que parmi les Bulgares ayant des actifs à Luxembourg se trouvent « certaines des personnes les plus riches en Bulgarie, dont le bien-être économique a été accumulé au cours des années sombres de la transition [post-communiste] ». Des « proches de magistrats de haut niveau et des hommes d’affaires scandaleux liés au gouvernement » cacheraient leur argent, ou réaliseraient « des opérations au goût fort de blanchiment d’argent » depuis le Grand-Duché. Des industriels et des entrepreneurs dans le domaine des hautes technologies seraient aussi visés par l’enquête. Bivol annonce la présentation, dans les jours et les semaines à venir, de certains des cas les plus intéressants. (Mediapool)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 09/02/2021

Haut de page