Mardi 9 octobre

Politique

Assassinat de la journaliste Victoria Marinova

Le procureur général, Sotir Tstsarov, et le ministre de l’intérieur, Mladen Marinov, se sont rendus, lundi, à Roussé, pour participer à une réunion opérationnelle de toutes les autorités chargées de l’enquête sur le terrible assassinat de la journaliste Victoria Marinova. Le ministre de l’intérieur a déclaré que toutes les hypothèses sont examinées, notamment la possibilité que Mme Marinova se soit fait agressée accidentellement par un dément mental, que son assassinat ait été programmé par une telle personne ou commis pour des motifs personnels. Pour sa part, le procureur général a dit que la piste liée à son travail de journaliste ou à la thématique de ses émissions ne peut pas être considérée comme étant déterminante.

La presse bulgare rend compte de tous les appels aux autorités bulgares à mener une enquête rapide et approfondie en vue de l’identification de l’assassin de la journaliste. Ces appels émanent notamment : du porte-parole de la Commission européenne, Margaritis Schinas, de la commissaire européenne à la justice, Věra Jourová, du vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, du représentant pour la liberté des médias à l’OSCE, Harlem Desir, du porte-parole du ministère allemand des affaires étrangères, de la commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe Dunja Mijatović et d’autres. Cette dernière a appelé à ce que « l’enquête judiciaire soit menée sous contrôle international », alors que le député européen du groupe des, Verts Sven Giegold, a souhaité que le Parlement européen envoie une délégation en Bulgarie pour assister l’équipe, chargée de l’enquête.

Interviewé à l’occasion de l’assassinat de Victoria Marinova, Gueorgui Lozanov, ancien président du Conseil de l’audiovisuel, expert en média et professeur de journalisme, rappelle avec insistance la nécessité d’assurer une protection spéciale aux journalistes, espère qu’en l’occurrence « la journaliste ne soit pas devenue victime de son métier, bien que d’habitude ce soit le cas » et considère que l’un des problèmes auquel a à faire face le journalisme d’investigation en Bulgarie, ce sont les influences économiques complexes au sein des média. « Ce n’est qu’avec un soutien extérieur que les investigations peuvent être approfondies. L’investigation du site Bivol.bg a pu faire écho à l’international grâce aux liens des journalistes avec les réseaux journalistiques et de protection des droit de l’homme internationaux », explique-t-il.

Ouverture d’une enquête judiciaire sur la base des révélations du site bivol.bg

Lors de ses déclarations au sujet de l’assassinat de la journaliste Victoria Marinov, le porte-parole de la Commission européenne, Margaritis Schinas, a assuré que la Commission « prend au sérieux les révélations par les media concernant le détournement de fonds européens et a d’ores et déjà demandé aux autorités bulgares de lui fournir des informations ». A Roussé, le procureur général, Sotir Tsatsarov, a déclaré que l’information judiciaire, ouverte à l’issue des révélations sur la société GP Group, a donné lieu à l’ouverture d’une enquête judiciaire, ainsi qu’au gel d’une somme d’environ 14 millions d’euros. Selon le procureur général, cette enquête porte sur toutes les personnes physiques et morales ayant utilisé les bureaux de GP Group.

Un sondage d’Alpha Research prend le pouls de la société à la veille de l’année électorale 2019

L’écart « confortable » entre le GERB et le PSB s’estompe, indique le dernier sondage régulier d’Alpha Research sur les comportements électoraux. Réalisé du 23 au 30 septembre auprès d’un échantillon de 1027 personnes, il montre 22,2% de soutien électoral pour le GERB, soit une baisse de 2,3% par rapport aux résultats de juin. Le PSB maintient ses 19,7% du mois de juin, ce qui démontre l’incapacité de ce parti à se présenter comme une alternative du GERB et à attirer des électeurs potentiels, estiment les sociologues. Les Patriotes unis maintiennent leur légère chute due, entre autres, à l’appropriation par le GERB et le PSB de leur rhétorique nationaliste et populiste. Toutefois, avec 4,7% des intentions de vote ils peuvent être sûrs d’entrer dans le prochain parlement, bien qu’affaiblis. Elément nouveau relevé par le sondage : la mobilisation précoce de l’électorat du MDL (6,6% des personnes interrogées déclarent leur intention de soutenir ce parti). Le parti Volonté de Vesselin Marechki reste en-dessous du seuil de 4% d’entrée au parlement, alors que l’alliance des petits partis de droite Bulgarie démocratique (Oui Bulgarie, Démocrates pour une Bulgarie forte…), enregistre une légère hausse dans les intentions de vote (2,9%). (tous media)

Parmi les événements qui ont le plus marqué l’opinion publique pendant le dernier trimestre, le même sondage d’Alpha Research indique : l’accident de la route près de Svogué (51%), l’augmentation du prix du gaz naturel (36%), les réactions des autorités contre la peste animale (32%), les tensions entre le gouvernement et le président de la République (31%), le remaniement du gouvernement (28%). En ce qui concerne le conflit gouvernement-présidence de la République, 66% des interviewés estiment qu’il est provoqué par le gouvernement, alors que 34% déclarent qu’il est déclenché par le chef de l’Etat. Quoi qu’il en soit, le sondage a mesuré une baisse de 54% à 52% du taux de confiance du président Roumen Radev et une augmentation de 11% à 17% des opinions négatives à son égard du fait de ce conflit. (tous media)

Augmentation des taxes pour les véhicules âgés de plus de 15 ans

La majorité des quotidiens ont consacré leur une à l’augmentation de la charge fiscale à partir de 2019. Et cela, malgré l’engagement électoral ferme du GERB de ne pas y toucher, rappelle Sega. A l’agenda, augmentation proposée de 30% de la taxe pour les vieux véhicules (+ de 15 ans) et suppression des allègements fiscaux pour une deuxième résidence principale. (tous media)

Environnement

Pertes pour l’économie du fait d’investissements reportés ou arrêtés

« Les écologistes [ONGs et particuliers] n’obtiennent gain de cause que sur 5% des plaintes qu’ils formulent contre les rapports d’évaluation des impacts sur l’environnement. Les pertes et manques à gagner sur un total de dix ans sont de l’ordre de 2,7 milliards de leva » : interview avec l’économiste Krassen Stantchev qui présente une étude récemment réalisée par l’Institut pour l’économie de marché. Centrée sur les aspects socio-économiques des projets reportés, cette étude ne prend en compte que les intentions d’investissement reportées de plus de deux ans et demi. Quant à l’effet de l’ensemble des investissements stoppés, il se chiffre à quelque 6,5 milliards de leva pour la même période, précise M. Stantchev. (24 Tchassa)

Europe

Visite du président de la République en Grande-Bretagne

Du 17 au 19 octobre prochain, le président de la République Roumen Radev se rendra en Grande-Bretagne. Le 18 octobre, il sera reçu en audience particulière par la reine Elisabeth II. Dans le cadre de sa visite, M. Radev visitera le Commandement maritime allié de l’OTAN à Northwood, donnera une conférence à Oxford et rencontrera la communauté bulgare. Le chef de l’Etat sera accompagné par son épouse, Dessislava Radeva. (tous media)

Dernière modification : 09/10/2018

Haut de page