Mecredi 2 mai

Politique

A l’occasion de la Journée internationale du travail, le président Roumen Radev s’est adressé par Facebook « à toutes ces personnes, pauvres et fortunés, exerçant un travail physique ou intellectuel, qui de façon digne et assidue construisent et protègent la Bulgarie ». Il précise que « le travail reste sous-évalué dans plusieurs régions et professions en Bulgarie » et salue « les personnes qui défendent le droit à des conditions de travail et à une rémunération dignes ». Enfin, M. Radev souligne qu’ « une société où le succès ne passe pas par le travail et la création est vouée à une crise permanente et à l’insatisfaction ». (tous media)

A l’occasion du premier mai, le PSB a organisé une manifestation « contre la misère et le pillage » à laquelle ont participé 15 000 personnes selon les statistiques des organisateurs. Kornelia Ninova, présidente du PSB, a appelé de la tribune devant le Conseil des ministres à « la démission du gouvernement et des milieux occultes qui lui tirent les ficelles afin que la Bulgarie et ce peuple existent ». Elle a également déclaré que « le peuple ici présent soutient l’appel du président de la République à allumer les projecteurs afin de rendre visible l’Etat parallèle et la réalité de la vie : des personnes qui meurent dans les rues faute d’hôpitaux et dans les hôpitaux faute d’argent ». Un drone auquel était suspendue une affiche « Démission » survolait le défilé. (tous media)

Dans une interview accordée à 24 tchassa et intitulée « L’idée du président Radev d’allumer les projecteurs est le prolongement de la thèse du PSB relative à l’Etat parallèle », Kroum Zarkov, vice-président du groupe parlementaire du PSB, précise le sens de ladite thèse, explique les motifs de la manifestation à l’occasion du premier mai et souligne « l’existence d’un intérêt non seulement de la part de membres d’ABC pour s’allier au PSB ». (tous media)

Les vice-premiers ministres Tomislav Dontchev et Krassimir Karakatchanov, également ministre de la défense, et le ministre des finances Vladislav Goranov, réunis au ministère des finances pour discuter de l’achat de nouveaux équipements pour les forces armées, ont riposté à la demande de démission dans le cadre d’un point de presse improvisé. « La qualité de la gouvernance ne peut être mesurée que lors des élections. Les performances vocales portant atteinte à la qualité de la vie politique ne font que démontrer la crise du leadership au sein du PSB et ne nous inquiètent pas en ce moment dans la mesure où tout ce qui se passe dans l’Etat est positif indépendamment de la façon dont cela est perçu dans les têtes de l’opposition », a déclaré Vladislav Goranov. (tous media)

Selon le rapport relatif aux salaires collectivement négociés en 2017, présenté par le président de la Confédération des syndicats nationaux de Bulgarie (KNSB), Plamen Dimitrov, le salaire moyen bulgare (1060 leva) est inférieur de 5 à 10 fois aux salaires moyens dans les anciens Etats membres de l’UE et de 1,8 à 2,2 fois à ceux dans les nouveaux. Dans une interview accordée à la chaîne Nova, M. Dimitrov a estimé que le salaire moyen devrait atteindre d’ici 2-3 ans 1000 euros. (tous médias)

Selon les données de l’Institut national de la statistique relatives aux indicateurs de pauvreté et d’exclusion sociale, 1,665 millions de Bulgares vivent au-dessous du seuil de pauvreté qui est fixé à 351 leva à la fin de 2017. Ainsi, la part relative des pauvres est de 23,4% dont 10 % sont salariés. Selon les données d’Eurostat, la Bulgarie, dont 30 % de la population ne peut se permettre de consommer au moins 4 des 9 principaux marchandises et services, reste le membre le plus pauvre de l’UE. (tous media)

Quelques jours après avoir été désigné au poste de maire ad intérim de l’arrondissement de Mladost, Vladimir Klissourov, maire adjoint et membre du comité d’initiative « Mladost vert », a déclaré sur Facebook vouloir se retirer ne souhaitant pas se salir les mains en signant des documents autorisant de nouvelles constructions dans l’arrondissement. Cependant, il précise ne pas savoir à quel moment sa démission peut être juridiquement un fait dans la mesure où c’est à la maire Dessislava Ivantcheva, actuellement en congé en raison de sa détention provisoire, de l’accepter. (tous média)

Justice

Le procureur général Sotir Tsatsarov a validé des instructions visant à mettre en œuvre un dispositif de réaction rapide en cas de plaintes de violences intrafamiliales, de menaces ou de violation de l’interdiction d’approcher la victime. (tous media)

Finances

La Bulgarie a un atout fort à l’appui de sa demande d’adhésion à la zone euro, la réduction de sa dette extérieure : position de l’économiste Gueorgui Anguelov qui met en lumière la politique de discipline budgétaire menée par le gouvernement, le remboursement au cours des dernières années de plusieurs anciens emprunts à taux d’intérêt élevé et la croissance de l’économie nationale. (24 Tchassa)

En 2017, la banque centrale a infligé des mesures en matière de surveillance à cinq banques et donné des prescriptions à deux autres établissements pour des infractions constatées au cadre de surveillance et de régulation, indique le rapport 2017 de la Banque nationale de Bulgarie, introduit au parlement. Au 31 décembre 2017, les réserves en euros de la BNB s’élevaient à 22,7 milliards d’euros, soit une baisse de 167 millions d’euros par rapport à l’année précédente due aux règles conservatrices de gestion de ces fonds imposées par la loi. En revanche, le secteur des banques commerciales dans le pays a enregistré 1,150 milliards de leva de bénéfices, renouant ainsi avec les meilleures années de son épanouissement. (Troud, dnevnik.bg, capital.bg)

Economie

Interview avec le vice-premier ministre Valeri Simeonov sur les projets d’amendement à la loi sur les jeux de hasard et à la loi sur la radio et la télévision, rédigés par des députés de son parti, le Front national pour le salut de la Bulgarie, et visant à combattre les effets dégradants et de dépendance des jeux de hasard et à limiter la publicité de ces jeux dans les media publics. « Il est inadmissible que l’Etat encourage un état maladif chez la société parce que les jeux de hasard ne mènent qu’à cela. Au lieu de chercher une insertion professionnelle, les jeunes cherchent le coup de hasard. La Bulgarie est en tête d’après le rapport entre chiffre d’affaires des jeux de hasard et PIB », souligne M. Simeonov. (Troud)

Les jeux de hasard : 3 milliards de leva de recettes en dix ans, 3 millions de clients en Bulgarie et à peine 177 millions de leva d’impôts payés en 2016. L’analyse de Sega qui estime ce secteur suffisamment puissant pour s’assurer un lobby au sein de toute législature et s’opposer à toute tentative visant à le priver de son statut privilégié. (Sega)

Europe

La conférence sur le double standard des aliments, organisée dans le cadre de la présidence bulgare de l’UE et tenue à Sofia lundi dernier, a examiné les possibilités de remédier aux écarts constatés dans différents Etats membres de l’UE. Des participants ont préconisé une refonte de la législation européenne en la matière et la création d’une autorité supranationale chargée de contrôler la fraude au niveau des aliments. « Il nous faut une autorité européenne unique, une sorte d’OLAF », a indiqué la médiatrice de la République Maya Manolova. Selon elle, la Bulgarie, étant un des pays les plus touchés par le problème du double standard des aliments, pourrait accueillir le siège de cette nouvelle autorité. Le premier ministre Borissov, qui a assisté à la conférence aux côtés de Věra Jourová, commissaire européenne à la justice, aux consommateurs et à l’égalité des genres, s’est indigné des pratiques déloyales utilisées par de grands groupes multinationaux, qui se permettent de vendre en Bulgarie des aliments de plus faible qualité à des prix plus élevés que dans les pays occidentaux, et a menacé de servir à ses homologues européens, lors du sommet du 17 mai prochain, de tels aliments. Mme Jourová a informé pour sa part que des tests des aliments seront bientôt organisés par la Commission européenne dans tous les Etats membres afin d’évaluer l’ampleur du problème. (tous media)

La Commission européenne présente aujourd’hui son plan pour le cadre pluriannuel budgétaire 2021-2027, prévoyant entre autre de conditionner le versement de fonds européens au respect de l’Etat de droit. La Commission est toujours en train d’élaborer le mécanisme respectif qui cherche à répondre à ses inquiétudes sur le respect de l’Etat de droit, notamment en Hongrie, en Pologne, en Roumanie et, récemment, à Malte. (Dnevnik)

Le Parlement européen votera demain une proposition de résolution sur le pluralisme et la liberté des médias dans l’Union européenne, annonce Sega à sa une. Le journal souligne que la Bulgarie, actuellement en 111e position dans le classement de Reporters sans frontières de la liberté de la presse, serait concernée par l’adoption d’un tel texte, prévoyant entre autres l’obligation que les Etats membres rendent compte régulièrement sur le financement public des media. Le texte souligne la nécessité de surveiller de manière indépendante la situation de la liberté et du pluralisme des médias dans l’Union et « encourage la Commission, les États membres et tous les acteurs concernés à réagir rapidement aux risques mis en lumière en prenant des mesures adéquates ». Si le texte était adopté demain, le Parlement inviterait la Commission et les États membres à mettre en place un système d’autorégulation statutaire à l’échelle de l’Union européenne afin de garantir que les acteurs médiatiques établissent, négocient et appliquent leurs propres normes éthiques concernant l’information en ligne sans ingérence politique directe. (Sega)

Le premier ministre bulgare, accompagné des ministres de la Culture, de la Santé et du Développement régional, visitera le Mont Athos et le monastère de Zograf pour la fête de la Saint Georges (6 mai). En décembre dernier, le gouvernement avait décidé d’octroyer près de 500 000 € pour la rénovation du monastère. Le 24 mai, à l’occasion de la fête de l’Education et de la culture bulgares et de l’alphabet slave, Boïko Borissov sera reçu au Vatican par le pape François. (Standart)

Les 31 mai et 1er juin prochains, la ville de Bourgas sera l’hôte de la Journée européenne de la mer 2018 et accueillera un forum dédié aux affaires maritimes et à la pêche. Y prendront part plus de 700 participants, dont des ministres des pays de la mer Noire, le commissaire européen Karmenu Vella, des représentants de diverses agences européennes, des maires, des scientifiques, etc. (Standart)

Balkans

La vice-première ministre et ministre des Affaires étrangères bulgare se rendra à Thessalonique pour participer les 3 et 4 mai à la 3e réunion ministérielle du format Bulgarie-Grèce-Albanie-ARYM. Seront abordées la coopération policière et transfrontalière ainsi que la connectivité routière dans la région. (Troud)

International

24 tchassa publie une interview avec le correspondant défense de l’Independent Kim Sengupta. Le journaliste souligne le fait que les fausses actualités en Syrie sont « utilisées à des fins politiques y compris en Europe et aux Etats-Unis ». La Syrie est devenue un « véritable champ de bataille de l’information » et tous les grands acteurs, dont l’Arabie Saoudite, l’Iran, la Turquie, la Russie et l’Occident, essaient d’en tirer des dividendes. (24 tchassa)

France

Les media rendent compte des manifestations du 1e mai à Paris. Standart publie à sa une une photo de manifestants cagoulés s’attaquant à un restaurant McDonald’s. (tous media)

Dernière modification : 02/05/2018

Haut de page