Mercredi 11 novembre

Coronavirus

Bilan

• Contaminés : 83 366 (+ 4 390 en 24h)
• Guérisons : 25 799 (+ 516 en 24h)
• Décès : 1 851 (+ 80 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 4 176 (dont 280 en réanimation / soins intensifs)

Un sondage d’opinion réalisé en Bulgarie par l’OMS révèle que 37% des personnes interrogées n’ont pas l’intention de se faire vacciner contre le COVID-19, en cas de vaccin disponible, tant qu’ils n’auront pas la preuve de son innocuité à long terme et la recommandation d’un professionnel de la santé. Par ailleurs, beaucoup de Bulgares croient aux théories du complot liées à la pandémie et l’estiment « dirigée » par des cercles occultes. (mediapool.bg)

Face au niveau élevé de magistrats du siège contaminés au Covid 19 ou confinés (7%), le Conseil Supérieur de la Magistrature a décidé hier de donner aux présidents des juridictions la possibilité de décider eux-mêmes d’ajourner des affaires, d’interdire les audiences publiques ou de restreindre partiellement l’accès du public aux bâtiments de la justice. (lex.bg)

Balkans

Processus de Berlin : Sofia et Skopje coprésident le 7ème Sommet (suite)

Lors du 7ème Sommet du processus de Berlin, coprésidé depuis Sofia par les Premiers Ministres de Bulgarie et de la République de Macédoine du Nord (mais tenu en visioconférence avec les autres participants), deux déclarations de Sofia – sur un agenda vert pour les Balkans occidentaux et sur un marché régional commun – ont été signées, ce dont le premier ministre Boïko Borissov s’est dit, « extrêmement reconnaissant et heureux ».

S’agissant de l’Agenda Vert, le premier ministre a expliqué, lors de la conférence de presse qui suivait : « L’UE a un plan zéro émission d’ici 2050, et si les Balkans occidentaux n’adhèrent pas à cet objectif, nous aurons une concurrence déloyale ».

La déclaration d’un « marché commun régional » encourage la création de liens d’investissement et d’innovation régionaux numériques et industriels, la connectivité des économies des Balkans occidentaux grâce à la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux. « C’était une de nos idées, un rêve. La population des Balkans compte 20 millions d’habitants, nous voulons que ces personnes aient un revenu plus élevé et qu’ils restent ici », a commenté M. Borissov.

Dans son allocution devant les participants au Sommet, la chancelière allemande Angela Merkel a annoncé qu’elle inviterait les dirigeants des pays du processus de Berlin – les Balkans occidentaux, plusieurs pays d’Europe occidentale et la Bulgarie – à Berlin l’année prochaine pour évaluer les progrès accomplis jusqu’à présent. Dans le même temps, elle a réaffirmé que l’Allemagne espère que l’UE entame des négociations avec la Macédoine du Nord pendant la présidence allemande du Conseil de l’UE : « Vous devez vous entendre. N’oubliez pas cela » a-t-elle conseillé aux dirigeants bulgares et macédoniens.

Relations bulgaro-macédoniennes

Le sujet de l’élargissement de l’UE ne figurant pas, par principe, dans l’ordre du jour du Processus de Berlin, la question a fait l’objet, plus tard dans la journée, d’un long entretien de plusieurs heures entre les premiers ministres Borissov et Zaev, motivé par l’intention bulgare de bloquer le volet macédonien du processus.

Le vice-premier ministre et chef du parti ORIM, Krassimir Karakatchanov, qui participait aux entretiens, a relevé ce matin sur Nova TV que la Bulgarie avait demandé à la République de Macédoine du Nord de signer un protocole garantissant Sofia que Skopje n’essaierait pas de contourner le Traité de bon voisinage (2017). M. Karakatchanov pense qu’« ils ont compris que la Bulgarie ne plaisante pas et qu’il n’y a personne qui puisse faire pression sur nous » tout en précisant qu’il reste encore quelques jours pour que les deux pays trouvent un terrain d’entente et que, dans tous les cas, la Bulgarie continuera à aider à l’intégration européenne de la République de Macédoine du Nord même si le cadre de négociation n’est pas adopté. (tous media)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 12/11/2020

Haut de page