Mercredi 13 janvier

Coronavirus

Bilan

Nombre de personnes contaminées : 209 881 (+ 750 en 24h)
Nombre de guérisons : 140 548 (+ 2 706 en 24h)
Nombre de décès : 8 279 (+ 47 en 24h)
Nombre d’hospitalisations : 3 945 (dont 367 en réanimation / soins intensifs)
Nombre de personnes vaccinées : 15 780 (1 619 en 24h)

Élections

Les consultations électorales chez le Président de la République se poursuivent avec les partis Volonté et Ataka

Les consultations sur les élections législatives, organisées par le chef de l’État, se sont poursuivies hier avec les partis parlementaires Volonté et Ataka. Sans formuler de propositions spécifiques, le président du groupe parlementaire de Volonté Vesselin Marechki a accablé le président Radev d’accusations : le gouvernement qui a organisé les élections en 2017 a consacré le retour du GERB au pouvoir ; avec son appel de juillet dernier « Les mafieux, dehors ! », le président a fait descendre les mafieux dans la rue, en éloignant ainsi une partie des citoyens des manifestations antigouvernementales, etc. Le leader de Volonté a qualifié à son tour, après le GERB, d’exotique la proposition de vote par la poste.

Le leader d’Ataka, Volen Siderov, a indiqué pour sa part que les listes électorales regorgeaient de fantômes. Sur une population majeure de 5,6 millions de Bulgares, dans ces listes sont inscrits 6,2 millions d’électeurs, ce qui donne près de 600 000 « âmes mortes », a-t-il affirmé. Selon lui, la question des listes devrait être résolue, mais à la veille du scrutin, il est trop tard pour une inscription active des citoyens. Ataka a également demandé un audit de la société publique Informacionno obsloujvane, chargée du comptage des résultats du vote.

Les partis alliés au sein de la coalition des Patriotes unis (ORIM et le Front national pour le salut de la Bulgarie), ont décliné l’invitation du chef de l’État à prendre part aux consultations. Toutefois, ils ont exprimé leur avis depuis la tribune du parlement. Les Patriotes unis ne soutiendront pas la proposition de vote par la poste, ni l’idée d’augmentation du nombre des bureaux de vote dans des pays en dehors de l’UE, actuellement fixé à 35. La formation politique protestera énergiquement contre toute augmentation du nombre des bureaux de vote en Turquie.

Ce matin, sur bTV, la vice-première ministre et ministre des Affaires étrangères Ekaterina Zaharieva a souligné que les consultations électorales tenues par le président Radev ne visent qu’à accréditer l’idée selon laquelle le scrutin serait manipulé. Observant qu’il est étrange de voir le président annoncer d’abord comme date du scrutin le 28 mars et puis entamer des consultations, elle a indiqué que le gouvernement se prépare pour cette date, le 28 mars. Les personnes mises en quarantaine voteront très probablement avec des urnes mobiles. Quant au vote par la poste, il demeure risqué, a conclu Mme Zaharieva. (tous media)

Finances

La Bulgarie s’apprête à adopter l’euro en 2024

S’exprimant devant le Forum Euromoney pour l’Europe centrale et orientale, le ministre des Finances, Kiril Ananiev, a déclaré que la Bulgarie s’attend à adhérer à la zone euro en 2024. Il a précisé que l’effort principal qui reste à fournir est lié à la mise en œuvre des engagements pris par la Bulgarie suite à l’entrée du pays dans le mécanisme de taux de change II (MCE II, connu comme « l’antichambre de la zone euro ») en juillet dernier. Le ministre a également annoncé que la Bulgarie est en train de préparer un plan national pour l’introduction de l’euro, qui détaillera les actions à effectuer tant par les autorités que par le monde des affaires, afin de garantir une adoption réussie de la monnaie unique. Enfin, K. Ananiev s’est montré plutôt optimiste quant à la capacité de la Bulgarie à respecter ses engagements, tout en mettant en garde contre la difficulté à prévoir l’évolution de « l’environnement incertain actuel ».

À cette occasion, la presse rappelle une publication récente de la Banque centrale européenne (BCE) sur la participation de la Bulgarie au MCE II. La BCE constate des progrès dans la maîtrise des déséquilibres macroéconomiques, mais elle souligne le besoin d’améliorer la gouvernance et le cadre institutionnel, ainsi que de prévoir des mesures afin d’éviter une augmentation non justifiée des prix. (24 Heures, Capital, Club Z)

Société

40 % des jeunes roms ont terminé leurs études secondaires

En dix ans, les ambitions des familles roms visant à assurer une éducation secondaire ou supérieure à leurs enfants ont considérablement augmenté, selon une étude réalisée par Global Metrics au sujet des progrès enregistrés en matière d’enseignement et d’insertion sociale de la communauté rom. La part des enfants roms inscrits dans les écoles a été revue à la hausse dans tous les groupes d’âge. Entre-temps le taux de roms ayant obtenu un diplôme d’enseignement secondaire atteint à présent 40 % de tous les jeunes entre 21 et 25 ans. Toutefois 1/5 des jeunes de la communauté n’a qu’un faible niveau d’études. Le nombre de personnes d’origine rom ayant terminé des études supérieures a augmenté de six fois, tandis que le taux de chômage a baissé de 18 %. Au final selon le Ministre de l’éducation, Krassimir Valchev, un processus de modernisation est en cours au sein de cette communauté. (Mediapool)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 01/03/2021

Haut de page