Mercredi 13 mai

Coronavirus

Bilan

65 nouveaux cas de COVID-19 ont été détectés au cours des 24 heures passées, soit environ trois fois de plus que par rapport à la journée précédente. Le nombre total d’infectés s’élève ainsi à 2 069, dont 499 guérisons et 96 décédés. Sur les 365 personnes hospitalisées, 51 se trouvent en soins intensifs. 225 membres du personnel médical sont infectés, dont sept nouveaux cas. Avec 879 contaminés au total, Sofia reste le foyer épidémique le plus important. La répartition des personnes contaminées, au niveau national, est de 1 066 femmes et 1 003 hommes. L’âge des patients varie entre 95 ans et 2 mois.

Adoption du projet d’amendement de la Loi sur la santé et levée de l’état d’urgence

À l’issue d’une longue séance plénière, qui a duré hier plus de huit heures, le Parlement a définitivement adopté les amendements à la Loi sur la santé. Les nouvelles dispositions ont pour objectif d’assurer la transition vers le rétablissement du fonctionnement normal de l’économie et de la société, après le confinement imposé du fait de la pandémie de Covid-19. La version finale de la loi précise que c’est le Conseil des ministres, et non le ministre de la santé, qui aura la compétence de déclarer, en fonction de critères bien définis, un état d’urgence antiépidémique dans une région donnée ou sur le territoire de l’ensemble du pays.

La loi prévoit également le maintien, jusqu’à fin juin, de la mesure 60/40 d’aide à l’emploi. Des saisies ne pourront pas être appliquées aux débiteurs jusqu’au 13 juillet prochain. Jusqu’à la fin de l’année, les salariés pourront bénéficier de 60 jours de congés sans solde, au lieu de 30, qui seront pris en compte dans le calcul de leur ancienneté. Des coupons (« vouchers ») de services touristiques ne seront proposés qu’aux policiers et aux soignants, en première ligne dans la lutte contre l’épidémie. Les mesures de distanciation sociale et de port de masque dans les transports en commun et les espaces publics fermés restent en vigueur, ainsi que les amendes prévues de 300 à 1000 leva. L’isolement de 14 jours sera obligatoire pour les personnes contaminées, les personnes rentrant de l’étranger et les personnes qui sont en leur contact ; la sanction prévue en cas de non-respect peut aller jusqu’à 5 000 leva.

À partir du 14 mai, avec la levée de l’état d’urgence sera rétabli automatiquement le paiement des rémunérations de députés, ministres, chefs d’agences publiques, etc., suspendues par décision de l’Assemblée nationale et versées sous forme de dons aux fins de la lutte contre le Covid-19. S’asseoir sur les bancs ou les pelouses dans les parcs reste interdit. Dans les magasins d’alimentation, la plage horaire de 08h30 à 10h00 reste réservée aux personnes de + 60 ans.

Le gouvernement donne le feu vert aux cérémonies de départ des promotions de terminale

Le premier ministre, Boïko Borissov, a demandé aux ministres de la Santé et de l’Éducation d’élaborer, « dans les plus brefs délais », des règles antiépidémiques pour encadrer la tenue des traditionnelles cérémonies de départ des lycéens en terminale, organisées dans les cours des établissements scolaires. Cela fait suite à une rencontre qui a réuni, aujourd’hui, M. Borissov, les ministres, le chef du centre opérationnel de crise et deux lycéennes en terminale qui avaient demandé, par une lettre adressée au gouvernement, l’autorisation pour la tenue de ces rites annuels. La lettre précise qu’il ne s’agit pas d’autoriser les bals de promo, mais uniquement les cérémonies en question. Les lycéens se sont organisés dans un groupe sur Facebook qui a réuni plus de 15 000 personnes.

Justice

Le CSM a reçu des données secrètes des États-Unis sur un juge

En mars dernier, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a reçu une lettre du Ministère des Affaires étrangères contenant des données confidentielles, fournies par le Département d’État des États-Unis, relatives au juge Andon Mitalov. C’est ce qu’a annoncé le président du CSM, Boyan Magdalintchev, dans une interview pour Svobodna Evropa. Il a précisé ne pas pouvoir révéler le contenu de la lettre en question, celle-ci étant classée comme confidentielle. Il a ajouté que la lettre a été présentée au président du collège des magistrats au sein du CSM, Lozan Panov, ainsi qu’aux membres de la commission d’enquête du CSM chargés de la procédure disciplinaire à l’encontre de M. Mitalov. Pour rappel, en février dernier, M. Mitalov s’était vu imposer une interdiction d’entrée aux États-Unis pour des « actes de corruption ». En 2019, il avait autorisé le président du mouvement des russophiles, Nikolay Malinov, accusé d’espionnage, de se rendre en Russie pour être décoré par le président Poutine.

Économie et finances

Baisse de la TVA dans le secteur de la restauration et du livre ?

La décision du premier ministre Borissov de consentir à une baisse de la TVA pour un an dans le secteur des restaurants, cafétérias, bars et autres établissements est de loin le sujet le plus commenté dans les media d’aujourd’hui. De plus, lors d’un point presse à l’Assemblée nationale, M. Borissov a annoncé que le GERB est en train de réfléchir à une réduction permanente de 20% à 9% du taux de la TVA pour les livres et « les activités constituant une nourriture spirituelle ». Cela risque de déclencher une avalanche de demandes de révision de la TVA, souligne la presse. Ainsi, des députés MDL ont tout de suite rappelé leur revendication de réduction de la TVA pour tous les produits destinés aux enfants de moins de 3 ans.

Dnevnik indique que les recettes de la TVA représentent près de 42% des recettes du Trésor. Selon la loi de finances actualisée, le ministère des finances projette d’encaisser jusqu’à la fin de l’année 10,6 milliards de leva au titre de la TVA.

24 Heures évoque la position catégorique du ministre des finances Vladislav Goranov selon laquelle il est exclu de revoir la fiscalité. Selon ce journal, le vice-premier ministre Tomislav Dontchev et la présidente de la commission du budget et des finances au parlement, Menda Stoyanova s’opposent également à l’idée de toucher à la TVA. Au parlement, le premier ministre a tenu à indiquer aux media qu’il restait le chef du gouvernement et, respectivement, du ministre des finances : « Celui qui n’est pas d’accord, il peut toujours s’en aller, démissionner. Je décide avec le parti, parce que c’est le parti qui se présente aux élections », a précisé M. Borissov, cité par 24 Heures.

Aujourd’hui, dans un post sur Facebook, M. Borissov apporte indirectement des arguments économiques et financiers à sa décision politique de réduire la TVA pour certains biens et services. « Grace à une politique disciplinée et conséquente de maintien d’un solde positif ou très équilibré durant les dernières années, notre pays a fait face dans un bon état à l’épidémie du coronavirus. Aujourd’hui, la Bulgarie est en deuxième position au sein de l’UE, après l’Estonie, d’après le taux le plus faible de la dette du secteur des administrations publiques : 20,4 % du PIB. [...] Même en mars, les paramètres d’exécution du budget sont restés bons, le programme fiscal consolidé a enregistré un excédent des recettes de 1,2% du PIB prévisionnel. [...] Dans ses prévisions, la Commission européenne indique que la force de l’économie bulgare et les équilibres extérieurs et fiscaux positifs à la veille de l’explosion de la pandémie de Covid-19, sont un préalable à un rétablissement économique rapide. Selon les experts, cela pourrait se réaliser dès 2021 et le gouvernement fera le maximum d’efforts pour aider chaque citoyen bulgare », écrit le chef du gouvernement.

Sport

L’homme d’affaires Vassil Bojkov offre sa part dans le club de football Levski... au premier ministre

Dans un message adressé aux médias, l’homme d’affaire et propriétaire du club de football « Levski », Vasil Bojkov a offert la majorité des actions du club sportif au Premier ministre, Boiko Borisov. Sa décision est motivée par le fait que M. Borisov serait « le principal coupable de la ruine du club de football et qui encore à de nombreuses reprises a affirmé son engagement à prendre la gestion du club en cas de changement de propriétaire ». Plus tard dans la journée, le ministre du sport, Krassen Kralev a répondu devant les journalistes au nom du premier ministre qui a refusé cette offre : « On a besoin de l’accord des deux parties pour pouvoir effectuer le transfert d’actions. Nous voyons ce geste comme une tentative de politiser le sujet » (bTV)

Balkans

Ekaterina Zaharieva : « Débloquez les travaux de la commission conjointe »

Dans une interview sur Nova TV, la ministre des affaires étrangères Ekaterina Zaharieva a appelé la Macédoine du Nord à débloquer les travaux de la commission historique conjointe, appelée à résoudre les dissensions historiques entre les deux pays. « Nous n’avons jamais pensé que cette commission pourrait tout faire en deux réunions, mais nous ne pouvons pas accepter que les experts [macédoniens] suspendent ses travaux sous prétexte des élections. Il n’y a pas de politiciens dans la commission et nous n’acceptons pas un tel argument », a indiqué Mme Zaharieva. « En reconnaissant un État, on ne reconnaît pas une langue ou une nation. Nous avons été les premiers à reconnaître leur État. Mais cette nation ne doit pas s’appuyer sur des mensonges et des campagnes anti-bulgares. La base de notre traité, c’est l’histoire bulgare commune », a ajouté la ministre tout en soulignant que ce traité de bon voisinage est explicitement cité dans toutes les déclarations européennes relatives au processus d’adhésion de la République de Macédoine du Nord à l’UE.

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 13/05/2020

Haut de page