Mercredi 13 mars

Politique

Les projets d’émigration chez les jeunes Bulgares en diminution

Le désir d’émigrer chez les jeunes Bulgares est en baisse, bien qu’il reste toujours un problème chronique pour la société. C’est la constatation faite par une étude de l’Institut Gallup International, réalisée à l’initiative de la Fondation Friedrich Ebert dans dix pays d’Europe du Sud-Est et consacrée aux comportements des jeunes. De plus en plus de jeunes cherchent leur insertion professionnelle en Bulgarie. Si en 2002, seuls 14% des jeunes déclaraient ne pas envisager d’émigrer, en 2018 ils sont déjà 61%. Dans le même temps, 50% des jeunes se déclarent fiers de leur appartenance européenne et 40% soulignent leur cosmopolitisme. L’étude indique en outre que seuls 7% des jeunes Bulgares s’intéressent à la politique et que seuls 4% sont prêts à embrasser une carrière politique. (tous media)

Encore un maire visé par une enquête

Le Parquet et la police économique ont lancé une investigation à l’égard du maire de Streltcha, Stoïno Tchatchov, du parti Alternative pour une renaissance bulgare (ABV), pour abus de pouvoir et intimidation. L’investigation fait suite à une alerte envoyée par un ancien employé de la municipalité, licencié il y a quelques jours. Selon lui, en 2016, le maire avait contraint 17 employés municipaux à signer des demandes de démission, ne comportant pas de date, afin de pouvoir les licencier quand il le souhaitait. La police n’a pas trouvé ces demandes lors de la perquisition des locaux, mais les employés qui ont été questionnés ont confirmé leur existence. « Même sans documents, il s’agit d’une infraction pénale qui peut être prouvée sur la base de témoignages », a dit la porte-parole du procureur-général, Roumiana Arnaoudova, en ajoutant que l’investigation n’était pas liée aux élections locales de cet automne. (Sega, 24 Heures)

Justice

L’Etat cherche une solution à l’amiable pour une partie des immeubles de l’ancienne famille royale

Le ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des forêts a proposé un arrangement à l’amiable à l’ancien premier ministre (2001-2005) Siméon de Saxe Cobourg-Gotha et à d’autres membres de la famille royale pour 16 biens immeubles restituées durant les années 2000-2003, informe Sega à sa une. Il s’agit de 16,5ha de forêts au mont Rila dont la restitution de la propriété aux descendants de la famille royale a été plus tard contestée par l’Etat. La procédure est pendante en première instance depuis des années. L’ancien roi et sa sœur Marie-Louise ont refusé la transaction proposée, dont les détails n’ont pas été divulgués. Mais leurs six cousins, l’ont acceptée en déclarant qu’ils n’ont jamais considéré ces biens comme leur appartenant et qu’ils n’ont pas de prétentions vis-à-vis de l’Etat. (Sega, dnevnik.bg)

Élections européennes

Le FNSB exclut une coalition avec Ataka, se dit prêt à négocier avec l’ORIM
Le président du FNSB, Valéry Siméonov, a déclaré qu’il ne participerait pas à la réunion du conseil de la coalition des Patriotes unis, prévue aujourd’hui, si le seul point de l’agenda est la présentation commune des trois partis qui la composent aux prochaines élections européennes. Il s’est déclaré prêt à négocier avec l’ORIM, mais a exclu une coalition tripartite qui inclurait également Ataka en raison de « divergences insurmontables sur les questions de politique étrangère » avec ce dernier. (Focus News)

Énergie

Gazprom pourrait arrêter ses livraisons de gaz par le gazoduc Transbalkanique à partir de 2020

« La Bulgarie a reçu une lettre officielle de Gazprom Export qui évoque les plans d’arrêter le transit de gaz naturel par le corridor Transbalkanique à partir de janvier 2020 », a dit la ministre de l’Énergie, Téménoujka Petkova, devant la bTV. Elle a ajouté que la Bulgarie pourrait faire valoir ses droits devant une cour d’arbitrage en raison des droits de transit que Gazprom est obligé de payer jusqu’en 2030, même s’il ne transporte pas de gaz par ce corridor. La ministre a cependant ajouté que la Bulgarie irait en justice dans l’hypothèse où la prolongation de Turkish Stream ne passerait pas par le territoire national. (Sega, Troud, 24 Heures)

Europe

Sergueï Stanichev : « Le Parlement européen accuse la Russie de péchés mortels, mais ne propose pas de solution »

C’est en ces mots que l’eurodéputé Sergueï Stanichev (PSB-PSE) a commenté son refus de soutenir un rapport du Parlement européen sur les relations UE-Russie et sa résolution soumise au vote. Le texte de la résolution s’inspire de la guerre froide et n’est que de la propagande électorale de la part du Parti populaire européen, a-t-il ajouté en précisant que les députés socialistes bulgares ont tous refusé d’avaliser la résolution. M. Stanichev s’est dit également convaincu que les projets de résolution concernant le respect de l’Etat de droit en Roumanie, en Slovaquie et à Malte s’inspirent eux aussi de considérations électorales et ne cherchent qu’à mobiliser l’électorat de droite. « A quel moment le gouvernement bulgare est authentique ? Lorsqu’il condamne sévèrement la Russie au sein des institutions européennes ou lorsqu’il dresse des plans à Sofia avec le premier ministre russe ? », a enfin demandé M. Stanichev de manière rhétorique. (dnevnik.bg)

Dernière modification : 18/03/2019

Haut de page