Mercredi 15 novembre

Politique

Après une pause de cinq ans dans les échanges parlementaires entre la Bulgarie et la Russie, Sergueï Jigarev, député de la Douma et président de son comité de la politique économique, de l’industrie, de l’innovation et de l’entreprenariat, s’est rendu à Sofia à l’invitation de Peter Kanev (PSB), président de la commission économique au parlement bulgare. Parmi les sujets abordés lors des entretiens de M. Jigarev avec des députés bulgares et avec le ministre de l’économie Emil Karanikolov figuraient les garanties juridiques mises en place en Russie en soutien des PME, les investissements russes en Bulgarie, les exportations bulgares vers la Russie, etc. (24 Tchassa)

Le PSB s’associera à la réflexion du GuERB relative à la révision constitutionnelle en vue d’éviter la prescription des infractions commises dans le cadre des privatisations, à condition que toute la période de la transition, qui comprend également l’attribution de concessions à des groupes économiques dont certains représentants font partie de l’actuel gouvernement, puisse être concernée. Le PSB demandera également au Parlement d’entendre Emil Karanikolov, actuel ministre de l’économie et ancien chef de l’Agence de privatisation. (tous médias)

« Le GuERB participera à toute initiative, à toute occasion et à tous les thèmes que le PSB propose en vue d’un amendement constitutionnel », a déclaré Dessislava Atanassova au nom du premier ministre Borissov, en visite en Italie. En outre, Mme Atanassova a commenté la participation de Kornelia Ninova à la privatisation de l’entreprise publique Technoimpex qui lui a permis d’acquérir des actions en ces termes : « si Mme Ninova les a acquises au prix du marché et n’a donc pas commis d’infractions, elle ne devrait pas s’opposer à la révision constitutionnelle proposée par le GuERB ». (tous médias)

Dans une interview accordée à 24 tchassa, Danaïl Kirilov, président de la commission parlementaire des lois, a qualifié de « pleines de panique » les déclarations de Kornelia Ninova, qui laissait l’impression qu’elle voulait dissimuler quelque chose. Il a précisé qu’à l’époque où Mme Ninova était vice-ministre de l’économie, certaines concessions avaient été rendues éternelles par la mise en œuvre d’ « un mix entre privatisation et concession ». (24 tchassa)

Sous l’intitulé « La moitié des décideurs du PSB sont devenus des millionnaires à la suite de la privatisation », Standart publie une interview de Toma Bikov, député du GuERB, qui explique l’objectif de la révision constitutionnelle et accuse le PSB du retard dans les privatisations à l’époque où le parti était au pouvoir de sorte que la plupart des entreprises publiques avaient fait faillite. (Standart)

Dans un commentaire, Ognian Guerdjikov, ancien premier ministre intérimaire et professeur de droit à l’Université de Sofia, explique que « si je n’étais pas juriste, j’allais voter avec les deux mains pour cette proposition [du GuERB] qui est une excellente démarche populiste, mais en tant que juriste, il m’est difficile de le faire dans la mesure où elle est contraire aux grands principes du droit. Ce serait mauvais pour l’image de la Bulgarie qui se veut un Etat de droit ». (Standart)

Selon Rossen Plevneliev, ancien président de la République, l’idée d’enquêter sur les infractions liées à la privatisation est « destructrice, nuisible et non démocratique ». (Standart)

Après les révélations de trafics organisés de migrants protégés au plus haut niveau par Elena Yontcheva, député du PSB et ancien journaliste, dans un court-métrage intitulé « La Frontière », le PSB demande la démission de Valery Simeonov, vice-premier ministre, et de Valentin Radev, ministre de l’intérieur. (tous médias)

Selon un sondage de Gallup International Bulgarie, 50% des Bulgares soutiennent la motion de censure contre le gouvernement à cause de la corruption et du népotisme. Cependant, 58% sont contre la demande de la démission des Patriotes unis par le MDL. Selon 79% des personnes enquêtées l’état du système de santé s’est dégradé pendant les dernières années. (tous médias)

Médias

Les éditeurs d’Economedia publient dans leurs médias principaux Capital, Capital Daily et Dnevnik une position, selon laquelle le député MDL, Delyan Peevski, et le procureur général, Sotir Tsatsarov, auraient exercé une pression sur la Commission de confiscations des biens acquis de manière illicite afin qu’elle engage une procédure contre le propriétaire majoritaire d’Economedia, Ivo Prokopiev. Selon des sources d’Economedia au parlement et au gouvernement, la Commission devrait prendre sa décision aujourd’hui. Economedia juge qu’une telle procédure est infondée et est une attaque contre ses médias et leurs articles critiques envers MM. Peevski et Tsatsarov. Dans une contre-publication, Monitor, le journal appartenant à M. Peevski, réplique que M. Prokopiev « a peur pour ses deux entreprises, Damianitsa et Kaolin », qui auraient été privatisées de manière douteuse sous le gouvernement Ivan Kostov (1997-2001). Dans leur position, les éditeurs d’Economedia soulignent que « dans la période 2001-2004, trois instances judiciaires y compris la Cour suprême de cassation ont jugé que la privatisation de Kaolin est légale et qu’il n’y a pas d’irrégularités ». 24 tchassa écrit que la situation financière de M. Prokopiev est en état de vérification dans le cadre de l’affaire « EVN » [Ndr L’affaire porte sur la cession par l’Etat – via la bourse de Sofia – de sa part de 33% dans le distributeur d’énergie électrique EVN, ouverte contre les anciens ministres de l’énergie, Traïtcho Traïkov, et des finances, Simeon Diankov et contre M. Prokopiev, en tant que directeur de la compagnie Bulbrokers. Le 30 octobre dernier, le Tribunal de grande instance de Sofia a renvoyé au Parquet l’affaire « EVN », car la juge Kostadinka Kostadinova a constaté des vices fondamentaux de l’acte d’accusation, dont notamment l’absence de clarté sur les dommages occasionnés à l’Etat ou d’éléments probants en appui de la thèse du Parquet selon laquelle les deux ministres avaient agi intentionnellement et en complicité en faveur de l’intermédiaire financier Bulbrokers]. (tous médias)

Défense

Dans la foulée du rapprochement récemment entamé entre la Bulgarie et l’ARYM et des visites échangées entre les ministres de la défense des deux pays, une nouvelle rencontre de haut niveau vient confirmer le renforcement de la coopération bilatérale. Le chef de la défense, Andreï Botsev, et le chef de l’état-major général de l’armée macédonienne, Metodija Velickovski, en visite à Sofia, ont souligné le niveau élevé des relations entre les forces armées des deux pays en vue du développement de nouvelles capacités et pour le renforcement de la sécurité régionale. Ils ont passé en revue des initiatives concrètes comprenant l’élaboration de documents stratégiques pour l’armée macédonienne et la formation de militaires macédoniens en Bulgarie. (Troud)

La commission auprès du ministère de la Défense, chargée de la mise en œuvre du projet d’acquisition de nouveaux patrouilleurs pour la marine bulgare, devrait annoncer aujourd’hui le nom du fournisseur retenu, rappelle 24 Tchassa. Comme il n’y avait qu’une seule offre déposée, l’heureux gagnant sera MTG Delfin, présume ce journal en estimant que le candidat, dont l’identité n’était pas dévoilée, sera bien cette société bulgare, d’autant que les délais irréalistes prévus pour le dépôt des propositions en langue bulgare (un mois) avaient pratiquement dissuadé les entreprises étrangères d’y participer. (24 Tchassa)

Economie

Un taux de croissance de 3,9% du PIB pendant les mois d’été, largement dû à la saison touristique forte et à la reprise dans le secteur du bâtiment, est recensé par l’Institut national des statistiques. Selon plusieurs analyses, un taux de croissance annuel de 4% en 2017 s’avère de plus en plus réaliste. (tous médias)

Le projet de construction d’un nouveau site de production de Malteries Soufflet sera officiellement présenté aujourd’hui, à la mairie de Pleven. Spécialisée dans la production de malt, cette entreprise française, installée en Bulgarie depuis 2011, envisage d’investir 30 M€ dans l’extension de ses capacités industrielles. (Capital Daily)

Sofiiska Voda a inauguré son premier centre mobile de services aux clients. C’est aussi le premier centre de ce type dans le secteur de l’eau en Bulgarie qui permettra d’atteindre même les clients géographiquement les plus éloignés. (Standard)

Europe

Visite du premier ministre à Rome : Boïko Borissov s’est prononcé en faveur d’une accélération de la connectivité dans les Balkans à travers la construction d’autoroutes, de lignes ferroviaires et les connexions énergétiques. Son homologue italien a de son côté souligné le rôle majeur de la Bulgarie pour la stabilité des Balkans. Rome soutient l’adhésion de la Bulgarie à Schengen. (tous médias)
M. Eric Lebédel, Ambassadeur de France en Bulgarie, a présenté hier devant 40 jeunes de 12 pays la vision de la France sur la refondation de l’Europe : pour une Europe souveraine, unie et démocratique. (Dnevnik, TV Evropa)
Malgré l’accent mis sur les Balkans occidentaux, la présidence bulgare du Conseil de l’UE ne réalisera probablement qu’une avancée médiocre dans les négociations concernant l’adhésion des pays de la région, indique une étude de la société d’analyses sectorielles IHS Global Insight. Sur fond de Brexit et au vu de la réticence de l’Union à accueillir d’autres Etats en son sein, on peut supposer que l’UE se limitera à augmenter les fonds pour les projets d’infrastructure régionaux, estiment les experts. (Capital Daily)

« L’Europe à un pas de l’armée commune. 23 Etats coordonneront leurs efforts en matière d’armement et de missions » : analyse d’Adelina Marini, rédactrice-en-chef d’euinside.eu. (Standart)

Balkans

La vice-Présidente de la République, Iliana Yotova, s’est rendue en Albanie et s’est entretenue avec son homologue Ilir Meta. Mme Yotova a souligné que lors de sa réunion avec le premier ministre, Edi Rama, elle a reçu des garanties que les enfants d’origine bulgare, vivant dans des régions où la présence de la minorité bulgare est plus prononcée, auront la possibilité d’étudier leur langue dans les écoles publiques. (24 tchassa)

France-Bulgarie

Un groupe d’étudiants en architecture français a visité le Musée ethnographique en plein air Etara (Gabrovo). (Troud)

Dernière modification : 15/11/2017

Haut de page