Mercredi 16 mai

Politique

Lors d’une conférence dédiée à l’Avenir européen des transports en Europe centrale et orientale et inaugurée par le ministre des transports Ivaïlo Moskovski, les associations bulgares, polonaises et hongroises des transporteurs se sont unies autour de trois thèmes concernant le Paquet mobilité : les routiers doivent disposer de la liberté de choisir où passer leur repos obligatoire au lieu d’être contraints de rentrer toutes les trois semaines dans leurs pays d’origine ; il faut maintenir la possibilité pour les chauffeurs de dormir pendant leur repos hebdomadaire dans les cabines de leurs véhicules puisque les hôtels ne sont pas dotés de parkings sécurisés ; les règles concernant la rémunération du travail détaché ne peuvent pas être appliquées à l’égard des routiers en raison de la très grande mobilité de ces derniers. Par ailleurs, le ministre Moskovski s’est dit prêt à quitter, en signe de protestation, le prochain Conseil des ministres des transports s’il adopte les mesures restrictives proposées par quelques grands Etats membres. (tous media)

« J’espère qu’à cause de l’unité européenne, à cause de notre politique européenne, on fera un compromis pour ne pas abattre tout un secteur comme les transports en Bulgarie. […] Les grands pays, les grandes entreprises de transport veulent réduire la concurrence qu’ils voient en nous. La manière la plus facile d’y aboutir est de mettre en place quelques règles qui, à prime abord, semblent être dans l’intérêt des routiers : plus de repos et dans de meilleures conditions, dans des lieux plus confortables. Mais si on regarde les détails, on voit qu’ils changent toute la configuration : combien coûtera [au transporteur] un séjour à l’hôtel et qui gardera le camion pendant ce temps parce que les assureurs ne vous rembourseront pas des marchandises pour un million d’euros en cas de vol », a commenté hier le premier ministre Borissov tout en soulignant que le gouvernement continue à œuvrer « avec tact et dialogue » en faveur des transporteurs bulgares. (focus-news.net)

Entretemps, des députés socialistes ont accusé le gouvernement d’avoir deux poids, deux mesures. Selon eux, le premier ministre et le ministre des transports ont trahi les routiers bulgares en perdant toute une année sans réagir aux modifications préparées. Le PSB insiste en outre pour une audition du premier ministre Borissov par le parlement sur les démarches effectuées par son gouvernement en soutien des entreprises de transport. Le GERB a tout de suite réagi par une conférence de presse lors de laquelle le député Toma Bikov s’est indigné contre les agissements des socialistes voulant discréditer le gouvernement à la veille du sommet EU-Balkans occidentaux. (tous media)

Plusieurs associations de transport routier préparent pour demain, 17 mai, dans différentes villes du pays, des manifestations de protestation contre le Paquet mobilité. A Sofia, cent poids-lourds seront garés pendant toute la journée le long de la principale artère Tsarigradsko Chaussée, sans bloquer la circulation, et un défilé des routiers est prévu pour l’après-midi, depuis la place Makedonia jusqu’au Palais de la culture (NDK) où se tiendra le sommet EU-Balkans occidentaux. En indiquant que la mairie de Sofia a en fait cédé devant les encouragements donnés par le gouvernement aux manifestations des routiers, Sega note qu’elle a interdit dans le même temps un concert en défense du Pirin, fixé depuis un mois pour le soir du 17 mai et organisé par des associations écologistes. (tous medias)

« Nous sommes sur la dernière ligne droite pour la zone euro, il est temps de chausser les baskets pour devancer les autres » : interview avec Kristalina Gueorguieva, CEO de la Banque mondiale. (24 Tchassa)

Selon les partis « Oui Bulgarie », « Démocrates pour une Bulgarie forte » et « les Verts », « faire renaître le projet de construction d’une centrale nucléaire à Béléné constitue un virage vers le Kremlin et une relance du détournement d’argent. […] Cela constitue également un écart drastique de la voie européenne ainsi qu’une tentative de faire de façon à ce que la dépendance énergétique de la Russie ne puisse pas être surmontée pendant les décennies à venir ». Les trois partis ont menacé de manifestations si le projet était relancé. (tous media)

La Confédération des employeurs et des industriels en Bulgarie (KRIB), présidé par Kiril Domoustchiev, l’Union de football bulgare et des équipes de football sont réunis autour de l’idée de s’opposer aux amendements proposés par le vice-premier ministre Valery Simeonov en vue de réduire la publicité et les lieux de vente de billets de loterie. Selon cette « coalition puissante », « ces amendements populistes relevant du volontarisme législatif » et bénéficiant du soutien de principe du GuERB et du PSB donneront lieu à la réduction d’emplois et « tueront le sport en Bulgarie ». (tous media)

Justice

Par une déclaration rendue publique hier, la chambre spécialisée du siège du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a appelé la société et les deux autres pouvoirs à soutenir le système judiciaire contre les attaques de la part de l’agence PIK ayant mobilisé des manifestants, dont le président de la commission parlementaire de lutte contre la corruption, Boris Yatchev, député des Patriotes unis, devant les locaux du CSM contre l’arrêt de la juge d’instance Sylvia Hazarbassanova qui a condamné ledit media pour calomnie à l’égard de l’historien Emil Djassim, militant du parti « Oui Bulgarie ». (tous media)

Société

Dans une déclaration contre l’organisation d’une marche de la fierté le 9 juin prochain, le Saint-Synode de l’Eglise orthodoxe bulgare exprime sa position inchangée de profond désaccord avec ce type d’événements et appelle à la non-participation à cette « démonstration du péché », tout en rappelant que la liberté est une responsabilité et que tout homme libre est censé chercher à se libérer du péché. (24 Tchassa, Troud)

Europe

La presse rend largement compte de la tenue du Sommet UE-Balkans occidentaux auquel participeront tous les chefs d’Etat et de gouvernement des Etats membres de l’UE à l’exception du premier ministre espagnol Mariano Rajoy qui ne sera pas présent au sommet du 17 mai mais soutiendra la déclaration politique de l’UE devant être signée à Sofia. Seront également présents les chefs d’Etat et de gouvernement des pays partenaires des Balkans occidentaux ainsi que la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini, le commissaire à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage Johannes Hahn et la commissaire chargée de l’économie et de la société numériques Mariya Gabriel. Le sommet sera présidé par Donald Tusk, président du Conseil européen, Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne et Boïko Borissov, premier ministre. Des représentants de la Banque mondiale, de la Banque européenne d’investissement, de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et du Conseil de coopération régionale seront également présents en raison des projets d’un montant de plus de 30 milliards devant être débattus en vue d’assurer la connectivité des pays des Balkans occidentaux dans les domaines des transports, de l’énergie et de l’infrastructure numérique, de l’éducation etc. Il est attendu qu’un mémorandum relatif à la construction de la connexion gazière entre la Serbie et la Bulgarie soit signé dans le cadre du sommet. La réaction de l’UE au retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien et la riposte européenne à une éventuelle taxation par les Etats-Unis des importations d’acier et d’aluminium seront discutées lors du dîner informel donné par le premier ministre Borissov à la veille du sommet. (tous medias)

Le premier ministre espagnol Mariano Rajoy, qui est en visite de deux jours en Bulgarie, s’est entretenu hier avec son homologue bulgare. Lors de leur conférence de presse conjointe à l’issue de cet entretien, M. Rajoy a déclaré soutenir les efforts consentis par M. Borissov sur le thème des Balkans occidentaux et a qualifiée la présidence bulgare du Conseil de l’UE de « l’une des plus réussies ». Il s’est dit inquiet de l’instabilité au Proche Orient et du retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien. Pour sa part, M. Borissov a fait état de ses inquiétudes relatives à certaines règles du Paquet Mobilité qui ne traitent pas sur un même pied d’égalité les transporteurs au sein de l’Union. (tous media)

« Le sommet UE-Balkans occidentaux est historique et sera inclus dans les programmes scolaires. Je salue le gouvernement pour son rôle de leader en vue de la perspective européenne pour la région », a déclaré Elisabeth Millard, Secrétaire général adjoint au Bureau des affaires européennes et eurasiennes (Principal Deputy Assistant Secretary for the Bureau of European and Eurasian Affairs) lors de son entretien avec Ekaterina Zaharieva, vice-première ministre et ministre des affaires étrangères. (tous media)

Dans une interview accordée à Standart, Vessela Tcherneva analyse les tenants et les aboutissants du sommet UE-Balkans occidentaux dont les résultats ne seront pas visibles le 17 mai mais se concrétiseraient si l’UE continue ses efforts d’intégration de la région. Concernant le retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, Mme Tcherneva espère que l’UE saura se mobiliser pour prendre des mesures à court terme contre les sanctions secondaires des Etats-Unis à l’endroit de sociétés européennes en Iran et dans la région ainsi que pour « avoir sa propre physionomie et sa propre politique dans la région ». (Standart)

International

Lors de sa visite en Russie, Temenoujka Petkova, ministre de l’énergie, accompagnée de Vladimir Malinov, directeur exécutif de la SA unipersonnelle Bulgartransgaz, a rencontré Alexeï Miller, président du Conseil d’administration de Gazprom. Ils ont discuté des possibilités d’élargissement de l’infrastructure gazière sur le territoire de la Bulgarie en vue de garantir les livraisons d’énergie dans la région. Mme Petkova a informé M. Miller de l’avancement des travaux relatifs à la construction du gazoduc de transit entre la Bulgarie et la Turquie. (Standart)

« Ce qui est le plus important, c’est que le gouvernement bulgare ait décidé de relancer le projet de construction de la centrale nucléaire de Belelne », a déclaré Kiril Komarov, premier directeur adjoint de Rosatom lors de l’enceinte « Atomexpo 2018 » à Sotchi. (Standart)

Dernière modification : 16/05/2018

Haut de page