Mercredi 17 février

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 232 096 (+ 1 349 en 24h)
• Nombre de guérisons : 198 324 (+ 656 en 24h)
• Nombre de décès : 9 703 (+ 32 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 3 513 (dont 284 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrés : 81 338 (+ 3 902 en 24h)

La moitié des régions sont déjà repassées en zone rouge

14 régions bulgares, soit la moitié, ont basculé de nouveau en zone rouge (plus de 120 contaminés pour 100 000 habitants). Depuis la semaine dernière, cinq de ces régions (Sofia-ville, Bourgas, Sliven, Vratsa et Pléven) ont dépassé le seuil de 200 contaminations sur 100 000 personnes, seuil au-delà duquel les autorités ont annoncé qu’elles introduiraient des mesures antiépidémiques plus strictes. La situation est préoccupante à Kioustendil, où le port du masque dans tous les espaces publics est devenu obligatoire (sans exceptions), depuis la semaine dernière. Le taux d’incidence a baissé dans cinq régions, dont à Targovichté, où il reste le plus faible. (tous médias)

PNG

Politique

Le Parlement rejette le veto présidentiel sur la création du poste de procureur indépendant

L’Assemblée nationale a rejeté le veto opposé par le Président de la République concernant les amendements au code de procédure pénale, qui prévoient la création du nouveau poste de procureur susceptible d’engager des enquêtes contre le procureur général et ses adjoints. Le veto a été écarté par les votes de 125 députés (GERB, « Patriotes unis » et « Volonté »), contre 77 qui l’ont soutenu (PSB et MDL) et trois abstentions (MDL). Ainsi, le futur procureur devra être élu au printemps prochain par au moins 15 sur les 25 membres du Conseil supérieur de la magistrature, et ce pour un mandat de cinq ans.

Durant les débats en salle plénière, plusieurs députés socialistes ont critiqué la création de ce poste : « Nous sommes devenus des experts pour enfumer la Commission de Venise » (Yavor Bojankov), ou encore : « Le grand problème, c’est que le Parquet fonctionne de manière à permettre l’ingérence dans les intimes convictions des magistrats » (Kroum Zarkov). Pour sa part, Krassimir Tsipov du GERB a déclaré que le Parquet ne fonctionne plus comme une institution centralisée à structure pyramidale. Selon lui, la Bulgarie a reçu de nombreuses recommandations de la part de la Commission de Venise et du Conseil de l’Europe, mais celles-ci nécessitent des amendements importants à la Constitution. « Mais peut-on dire aujourd’hui que nous parviendrons à ce consensus ? », a-t-il demandé. (Dnevnik, Sega, Mediapool)

Sécurité

Les statistiques du ministère de l’Intérieur indiquent un doublement du nombre de migrants illégaux arrêtés en Bulgarie en 2020

En 2020, plus de 3 500 migrants ont été arrêtés en Bulgarie, dont plus de 2 000 à l’intérieur du pays. Les arrestations lors d’une tentative de sortie du pays, le plus souvent en traversant la frontière avec la Serbie, ont été deux fois plus nombreux (1500), par rapport à 2019, d’après les statistiques du ministère de l’Intérieur. La plupart de ces personnes étaient originaires d’Afghanistan. L’année dernière, de nombreux pays européens ont fermé leurs frontières et imposé des mesures anti-épidémiques strictes, mais les flux de migrants vers et depuis la Bulgarie sont restés dynamiques. La pression migratoire a commencé à remonter au début de l’automne. En octobre et novembre 2020, un pic, respectivement de plus de 500 et plus de 300 personnes, a été atteint (près de dix fois plus que le nombre de migrants arrêtés en 2019). Cette hausse a lieu sur un fond d’accalmie générale, constatée par Frontex qui, au début de 2021, avait signalé que la pression avait considérablement baissé pendant la pandémie et que le nombre de franchissements illégaux des frontières de l’UE avait chuté de 13%.

Les personnes hébergées dans les centres de l’Agence d’État pour les réfugiés sont majoritairement d’origine syrienne. En 2020, plus de 3000 personnes sont passées par ces centres. 716 personnes ont obtenu un statut humanitaire ou de réfugié sur un total de 3 000 demandes déposées (400 autorisations de statut en 2019, sur un total de plus de 2000 demandes). (tous media, https://www.mvr.bg/docs/default-source/planiraneotchetnost/spravka_december_2020_internet.pdf?sfvrsn=b643417d_2)

Justice

La CEDH condamne à nouveau la Bulgarie pour son défaut de réactions face à des cas flagrants de discours de la haine

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné la Bulgarie dans deux affaires, concernant une série de publications et de discours de haine contre les minorités. Les recours ont été introduits notamment contre des propos antisémites et anti-Rom, tenus par Volen Siderov, président du parti parlementaire Ataka, à la tribune du parlement, dans différents media ou lors de rassemblements lors des élections législatives de 2005 (« Behar et Gutman c. Bulgarie – no. 29335/13, et « Budinova et Chaprazov c. Bulgarie – no. 12567/13 »). Selon la Cour, les juridictions bulgares ont enfreint l’art. 14 « Interdiction de discrimination » de la Convention européenne des droits de l’homme. La Cour considère également que les juges nationaux n’ont pas cherché à garantir l’équilibre nécessaire entre le la liberté d’expression de Siderov et le droit des requérants à ne pas être soumis à de la discrimination. Dnevnik rappelle qu’en août 2012, après de longs procès en Bulgarie, la Cour suprême de cassation avait confirmé le refus des deux instances précédentes de condamner le député Siderov qui avait déclaré, entre autres en juin 2005, que « dans le nouveau parlement, il n’y aura plus de pédérastes, ni de Tsiganes, Turcs, Juifs, étrangers (…) ». Ces mêmes propos du député ont été repris par la suite dans des émissions de la chaîne de télévision Ataka et dans l’hebdomadaire de ce parti. (dnevnik.bg)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 18/02/2021

Haut de page