Mercredi 18 avril

Politique

Dessislava Ivantcheva, maire de l’arrondissement de Mladost, a été arrêtée hier dans le cadre d’une opération spectaculaire au centre de Sofia, réalisée par le parquet spécialisé et la commission de répression de la corruption et de confiscation des biens acquis de façon illégale, qui sont intervenus à la suite d’une enquête ouverte il y a un mois sur la base d’un signalement de la part d’un investisseur à qui Mme Ivantcheva aurait demandé 250 000 euros pour l’autoriser à construire dans ledit arrondissement. Lors de la perquisition de sa voiture effectuée sur le lieu de l’arrestation, 70 000 euros ont été saisis et recomptés sur le boulevard en l’absence de son avocat, la maire et son adjointe y étant restées menottées pendant 4 heures avant d’être mises en garde à vue. (tous media)

« C’est une mise en scène commandée à l’origine de laquelle sont les intérêts des grands investisseurs et oligarques qui n’ont pas pu atteindre leurs objectifs en raison du blocage de leurs projets de construction », a réagi l’administrateur de la page Facebook de Mme Ivantcheva. Le responsable des relations publiques de la mairie de cet arrondissement, Petar Kardjilov, y a vu une tentative de porter atteinte à la réputation de la maire et de son équipe. Mme Ivantcheva a qualifié cette opération de « piège ». (tous media)

Gueorgui Kadiev, président du parti « La Bulgarie normale » ayant soutenu la candidature de Mme Ivantcheva à la mairie de l’arrondissement de Mladost, a expliqué avoir pris ses distances d’elle quelques mois après son élection à ce poste en 2016 du fait de son incapacité d’être maire et de faire de la politique, de sa trahison des idées de la société civile (Ndr. le comité d’initiative ayant soutenu sa candidature a également retiré son soutien) et du choix qu’elle avait fait pour l’argent au détriment de la politique. Cependant, M. Kadiev a condamné la façon spectaculaire de son arrestation et l’excessivité des mesures prises (des agents cagoulés, comportement brutal à l’égard de deux femmes) devant les objectifs des media péevskiens – un scénario qui rappelle les arrestations de l’époque du premier gouvernement du GuERB qui n’ont donné lieu qu’à des dommages et intérêts à payer par l’Etat à la suite de sa condamnation par la Cour européenne des droits de l’homme. (tous media)

La presse rend largement compte de la scission spectaculaire de l’Union des forces démocratiques dont les membres se sont battus lors d’une réunion ordinaire du Conseil national lors de laquelle ils devaient étudier la proposition du président du parti, Bojidat Loukarski, d’emprunter une voie patriotique et conservatrice, le parti restant ouvert à une union avec le Front national pour le salut de la Bulgarie. (tous media)

Sous l’intitulé « La droite a immergé », Lioudmil Iliev analyse l’engagement dans un nouveau projet politique des partis « Démocrates pour une Bulgarie forte », « Oui Bulgarie » et « Les Verts » et se demande si d’ « anciens visages » seront capables de créer un nouveau projet réussi sans avoir tiré des enseignements du passé et sans posséder une vision claire sur l’avenir. (Sega)

Les politologues, Roumiana Batchvarova et Dimitar Ganev, et les sociologues Jivko Gueorguiev et Parvan Simeonov, analysent la conférence du président de la République, Roumen Radev, donnée à l’Université d’économie nationale et mondiale, en se focalisant sur les critiques du président Radev adressées aux gouvernants, sa position sur les frappes en Syrie et ses prévisions relatives à la création de nouveaux partis politiques. (24 tchassa)

Dans des interviews accordées respectivement à Sega et à Standart, Parvan Simeonov et Dimitar Ganev réfléchissent au sujet de l’état actuel de la « scène politique bulgare » et de ses prochaines évolutions à l’aune de l’apparition de nouveaux projets politiques. (Sega et Standart)

24 tchassa consacre deux pages au conflit en Syrie depuis sa naissance il y a sept ans jusqu’aux dernières frappes effectuées par les forces américaines, britanniques et françaises. Plamena Tomeva étudie les possibles évolutions du conflit dont l’éventuelle « implication de la Bulgarie dans une guerre nucléaire contre la Russie ». Sous l’angle d’une interview d’Yordan Velikov, professeur de droit international et diplomate, Troud analyse également les tenants et les aboutissants des frappes en Syrie. (24 tchassa, Troud)

A la veille du Conseil consultatif de sécurité nationale convoqué demain par le président Radev, Sega rappelle les paramètres des trois projets de modernisation des forces armées bulgares et le contrat-cadre conclu avec le producteur russe des chasseurs MIG-29 pour l’entretien des avions dont sont dotées les forces aériennes bulgares. (Sega)

Europe

Les présidents bulgare, roumain et autrichien se réuniront le 4 mai prochain à Rousse. Roumen Radev a invité ses homologues pour discuter de l’avenir de l’UE et assurer la continuité des priorités de la présidence bulgare du Conseil de l’Union, dont les Balkans occidentaux, l’avenir de la politique de cohésion, d’énergie et de transport ainsi que la connectivité de la région. L’Autriche et la Roumanie assureront les deux présidences tournantes suivantes. (24 tchassa)

Ivaïlo Kalfine, ancien vice-premier ministre bulgare et ancien eurodéputé et Ville Itälä, homme politique finlandais, ont été les deux candidats présélectionnées par le Parlement européen pour le poste de directeur général de l’OLAF. La décision définitive serait prise par le Conseil de l’UE. (tous media)

Le premier ministre bulgare a été nominé pour le prix Personnalité européenne de l’année par l’Agence européenne indépendante d’élection et de promotion des meilleurs managers et personnalités. La 38e cérémonie de remise des prix se tiendra le 6 juillet prochain à Sarajevo. (24 tchassa, BNR)

La presse rend compte de la publication par la Commission européenne de son paquet élargissement annuel, comprenant notamment sept rapports individuels, qui évalue la mise en œuvre de la politique d’élargissement de l’Union européenne sur la base de critères bien établis et d’une conditionnalité équitable et rigoureuse. Dans une déclaration publiée sur son site, le ministère bulgare des affaires étrangères exprime sa satisfaction de la recommandation de la Commission européenne que « le Conseil décide d’ouvrir les négociations d’adhésion avec l’ancienne République yougoslave de Macédoine et l’Albanie ». (tous media)

La presse rend largement compte du discours du Président de la République, Emmanuel Macron, au Parlement européen en mettant en exergue sa prudence sur l’idée d’intégrer à l’UE de nouveaux membres ( « Je ne soutiendrai l’élargissement que si l’Europe connaît d’abord un approfondissement et une réforme ») et ses propos sur l’adhésion à l’UE des pays des Balkans occidentaux (« Le risque géopolitique auquel nous sommes confrontés est la dérive des Balkans occidentaux vers la Russie ou la Turquie, ce que je ne souhaite pas »). (tous media)

Balkans

Lors du forum « Infrastructure for growth » qui s’est tenu hier à Sofia dans le cadre de la PBUE, le chef de la Banque bulgare pour le développement (BBD), Stoyan Mavrodiev, a proposé la création d’un centre balkanique pour le développement de projets communs dans le domaine de l’infrastructure. M. Mavrodiev a souligné que le forum a lancé un dialogue entre les pays de la région ayant pour but la croissance économique des Balkans. Sera signé un mémorandum de coopération entre la BBD et ses banques-homologues croate, hongroise et macédonienne ainsi que la banque de développement de la mer Noire et la Banque internationale d’investissement. (Standart)

Le président turc a envoyé une lettre de remerciement au premier ministre bulgare pour avoir organisé le sommet UE-Turquie qui s’est tenu récemment à Varna. M. Erdogan souligne que la réunion représentait une étape importante des efforts communs pour surmonter les difficultés dans les relations entre Ankara et l’Union. (tous media)

Dernière modification : 18/04/2018

Haut de page