Mercredi 2 janvier

Politique

Vœux aux Bulgares pour l’année 2019

Lors de ses vœux aux Bulgares, retransmis pendant les dernières minutes de l’année 2018, le président de la République Roumen Radev a fait un bilan négatif de l’année 2018, marquée selon lui par « des scandales politiques, par l’érosion des droits démocratiques et des institutions. Les problèmes ont été reportés sans être résolus. Nous avons consenti à la stagnation, à l’intemporalité, à l’absence d’objectifs et de réformes. Nous avons supporté la hausse des prix et les bas revenus et avons mis fin au vote par machine et à d’autres idées garantissant l’honnêteté des élections. La loi et la justice continuent de perdre du terrain face à l’arbitraire ». En revanche, l’année 2018 a été positive pour le premier ministre Boïko Borissov, qui s’est adressé aux Bulgares par Facebook, à minuit. Il s’est félicité d’une année ayant permis à la Bulgarie d’assumer avec succès sa première présidence du Conseil de l’UE, de s’affirmer en tant que leader dans la région capable d’œuvrer pour le développement de tous les Etats des Balkans. Il a mis en exergue l’adoption d’un budget record, la hausse du PIB, des pensions de retraite et des salaires, ainsi que « l’attention particulière accordée à l’éducation et aux personnes défavorisées ». Les leaders des partis de l’opposition PSB et MDL, Kornelia Ninova et Moustafa Karadaïa, ont également choisi Facebook pour s’adresser aux Bulgares. Mme Ninova a espéré que l’année 2019, qui sera cruciale, mettra fin au statu quo et apportera un changement positif pour les Bulgares. Pour sa part, M. Karadaïa a appelé les Bulgares à être actifs afin de « tracer une voie meilleure pour notre Patrie ». (tous medias et réseaux sociaux)

Tendances politiques pour l’année 2019

Selon les analystes, les résultats des élections européennes seront cruciaux pour la vie politique en Bulgarie. Dans le contexte d’une opposition devenue de plus en plus tangible au sein du GuERB à l’égard de son leader, un éventuel échec aux élections européennes sera grave pour ce parti, même s’il ne conduit pas à des élections anticipées. En outre, l’amélioration des résultats du PSB aux européennes, ne serait-ce que légère, constituerait une percée pour ce parti. Le politologue et directeur de Gallup international, Parvan Siméonov, voit naître dans l’espace à droite du spectre politique, les germes d’un réseau conservateur-patriotique ressemblant, dans un premier temps, à une union entre le GuERB et des nationalistes pro-occidentaux œuvrant, à long terme, pour se substituer non pas aux Patriotes unis mais au GuERB même. (tous medias)

Bilan de l’activité de la Commission de répression de la corruption et de confiscation des avoirs acquis de manière illégale par son président

Dans une interview accordée à Troud, Plamen Gueorguiev, président de la commission de répression de la corruption et de confiscations des avoirs acquis de manière illégale, dresse un bilan positif de l’activité de cette Commission, depuis l’adoption de la loi en janvier 2018 portant sa création. Il explique les raisons à l’origine de ces derniers amendements, notamment l’arrêt interprétatif de la Cour de cassation mettant fin à la confiscation civile, la jurisprudence contradictoire au sujet de la nature obligatoire ou indicative des délais de vérification par la Commission de confiscation, et la charge excessive que représenterait pour la commission l’inclusion dans son champs de compétence des 5 000 conseillers municipaux, « bien que la commission soit prête à l’assumer si le législateur la lui confiait ». En outre, il considère que toutes les critiques à l’endroit de la Commission sont dues à la manipulation de l’information y compris par les avocats, qui défendent les personnes à l’encontre de qui la Commission a ouvert des procédures. (Troud)

Comptes opaques

Depuis trois ans, l’existence d’un important excédent budgétaire et la manière dont celui-ci est réparti à la fin de l’année, à la seule discrétion du gouvernement, font l’objet d’une vive polémique. En 2018, souligne la une de Sega, le gouvernement a réussi, en moins d’un mois, à dépenser le montant record de 2,7 milliards de leva (contre 1,6 milliards leva en décembre 2017). Le plus souvent, cela a été fait sans la moindre justification des dépenses, indique ce quotidien. En fin de compte, l’année s’est terminée avec un surplus d’à peine 163,5 millions de leva, soit 0,2% du PIB. (Sega, 24 Heures)

Justice

Le Parquet condamné pour dommage moral

L’ancien ministre de la santé (2009-2010), Bojidar Nanev, a condamné le Parquet à 100 000 leva pour un dommage moral qui lui a été occasionné par l’affaire Tamiflu, engagée contre lui en 2010. Accusé d’avoir signé un contrat désavantageux avec Roche Bulgarie pour la livraison de vaccins contre la grippe porcine, M. Nanev a été entièrement disculpé, il y a cinq ans. Maintenant, le Tribunal de grande instance de Sofia a indiqué que l’accusation injuste avait ruiné sa carrière politique et médicale et l’avait contraint à émigrer en France. La condamnation n’est pas définitive et peut faire l’objet d’un appel devant la Cour d’appel de Sofia. (tous media)

Transports

Prolongation du délai de dépôt des offres pour la concession de l’aéroport de Sofia

Le ministre des Transports, Rossen Jéliazkov, a prolongé pour la troisième fois consécutive le délai de dépôt des offres pour la procédure de mise en concession de l’aéroport de Sofia. La date est maintenant fixée au 5 février prochain, au lieu du 29 janvier. 24 Heures rappelle que le délai initialement prévu était le 22 octobre 2018, après quoi il a été prolongé jusqu’au 22 novembre et puis au 29 janvier. Le contrat de concession a également été modifié : ainsi, une « tierce personne ayant une capacité financière (une banque) » pourra devenir partie au contrat. (24 Heures)

Europe

Les transporteurs bulgares s’apprêtent à manifester à Bruxelles contre le paquet mobilité

Environ 600 personnes et 150 poids lourds bulgares s’apprêtent à manifester, le 10 janvier prochain, devant le Parlement européen (PE) à Bruxelles contre « le paquet mobilité » sur le transport routier de marchandises dans l’Union européenne. La date de la manifestation coïncide avec la session de la commission des transports du PE qui examinera les textes législatifs. La manifestation est organisée par les entreprises de transport bulgares qui s’y opposent et mettent en garde contre de possibles faillites de nombreuses compagnies du secteur. (24 Heures)

Sur Facebook

Plovdiv, capitale européenne de la culture 2019, invite à un long week-end inaugural les 11, 12 et 13 janvier prochain. Une série d’événements, dont le spectacle Nous sommes toutes les couleurs, vont accompagner le coup d’envoi de cette initiative européenne. (Facebook)
)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 02/01/2019

Haut de page