Mercredi 21 novembre

Politique

La coalition des Patriotes unis recollée à l’issue de plusieurs heures de débats tendus ; le Parlement vote aujourd’hui la démission de Valeri Simeonov

La réunion annoncée des Patriotes unis, qui devait examiner hier la question de la succession du vice-premier ministre démissionnaire Valeri Simeonov et la démission du vice-premier ministre Krassimir Karakatchanov, demandée par Volen Siderov (Ataka), a abouti, après six heures d’affilée, à la désignation de Mariana Nikolova comme candidate au poste vacant de vice-premier ministre. Le matin, la réunion tendue était précédée par une entrevue de plus de deux heures avec le Premier ministre. M. Borissov aurait invité ses partenaires à se retirer pour lisser les problèmes entre eux, en les menaçant de les enfermer à clé jusqu’à ce qu’ils trouvent un consensus entre eux. Le soir, Volen Siderov, ayant quitté premier la rencontre de la « petite coalition », a annoncé, énervé, à la presse que la coalition restait stable et que c’est le premier ministre qui allait décider du remplaçant de Valeri Simeonov.

Ce matin, la proposition de nomination de Mariana Nikolova a été introduite au parlement. Il s’est avéré qu’elle n’a pas été co-signée par le leader d’Ataka. Lors de l’audience plénière, la candidature de Mme Nikolova a été présentée par le vice-premier ministre Krassimir Karakatchanov, en l’absence du premier ministre. Après un long débat houleux, émaillé de critiques mutuelles, les députés ont procédé au vote. A la demande du GERB et en dépit des protestations de l’opposition (MDL), la démission de M. Simeonov et la nomination de Mme Nikolova ont été voté en bloc. La nouvelle vice-première ministre chargée des politiques économiques et démographiques a été élue avec les voix de 116 députés (GERB, Patriotes unis, Volonté, non-inscrits) contre 62 (PSB, MDL). Les députés d’Ataka étaient absents de la séance plénière.

Jusqu’à présent directrice du cabinet du vice-premier ministre partant, Mariana Nikolova est une candidature du parti de M. Simeonov, le Front national pour le salut de la Bulgarie, bien qu’elle n’en soit pas membre. Juriste de formation (droit de l’UE), elle a vu sa carrière se dérouler majoritairement dans la fonction publique où elle a occupé des fonctions d’expert et le poste de directrice des affaires juridiques au ministère de l’Agriculture. (tous media)

Nouvelle preuve de corruption au sein de l’Agence d’Etat pour les Bulgares à l’étranger

Le parquet spécialisé a saisi des billets de banques dans différentes devises d’un montant total de 427 000 leva, conservés dans un coffre-fort d’une banque par le secrétaire général de l’Agence d’Etat pour le Bulgares à l’étranger, Krassimir Tomov. Arrêté le 29 octobre, il est accusé d’appartenir à une association de malfaiteurs créée par le chef de cette Agence Petar Haralampiev en vue de la délivrance de faux documents attestant l’origine bulgare de candidats étrangers à la nationalité bulgare. Cette somme d’argent ne figure pas dans la déclaration de patrimoine du secrétaire général de l’Agence. (tous media)

Interview du procureur général Sotir Tsatsarov

Dans une interview accordée à 24 Heures, le procureur général, Sotir Tsatsarov, souligne le rôle indiscutable du mécanisme de coopération et de vérification (MCV) pour les réformes réalisées dans le domaine de la justice. Selon lui, le dernier rapport au titre du MCV a démenti la thèse selon laquelle « le parquet est rétrograde ». Rendant compte des dernières enquêtes ouvertes par le Parquet, il indique, entre-autres, que « les actuelles attributions de l’Agence d’Etat pour les Bulgares à l’étranger la transforme en un générateur de pratiques de corruption ». (24 Heures)

Europe

Aux portes de Schengen

Se référant à des sources hautement placées à Bruxelles, 24 Heures écrit que la Bulgarie rejoindra, partiellement, l’espace Schengen (air seulement pour l’instant), d’ici la fin du mandat de la Commission de Jean-Claude Juncker. La « bonne nouvelle » aurait été annoncée à mots couverts au premier ministre Borissov lors de la conférence récente du Parti populaire européen à Helsinki. (24 Heures)

Depuis la twittosphère :

« Borissov sera le premier à se présenter devant l’interrogatoire de Slavi Trifonov », a twitté Capital pour annoncer la participation, ce soir, du premier ministre à l’émission The Slavi’s Show (bTV) qui lance une série de débats sur la liberté des media en Bulgarie.

France

Sous l’intitulé « La France nous remercie de la façon dont nous protégeons la frontière », 24 Heures rend compte de la visite d’une délégation de la commission parlementaire de la sécurité intérieure et de l’ordre public dont son président Tsvetan Tsvetanov (GuERB) et ses membres Dimitar Lazarov (GuERB), Moustafa Karadaïa (MDL) et Filip Popov (PSB) en France. La délégation bulgare a présenté à ses homologues français la loi bulgare sur la cybersécurité par laquelle la Bulgarie devient l’un des 14e Etats membres de l’UE disposant de textes qui régissent ce domaine. (tous media)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.

© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 21/11/2018

Haut de page