Mercredi 22 juillet

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 9 254 (+ 325 en 24h)
• Nombre de guérisons : 4 521 (+ 316 en 24h)
• Nombre de décès : 313 (+ 5 en 24h)

Politique

Hristo Ivanov : « Réserve froide, la grande arnaque que nous payons tous dans nos factures d’électricité »

Un clip tourné par le co-président de « Bulgarie démocratique », Hristo Ivanov, à la centrale thermique Varna et posté sur Facebook, rappelle l’histoire de l’acquisition de celle-ci par Ahmed Dogan (MDL) en 2018 et les dizaines de millions de leva versés par L’État à cette centrale, en contrepartie de l’obligation de maintenir une « réserve froide ». Cette « pierre philosophale », découverte par Ahmed Dogan, a permis à celui-ci de produire « de l’or à partir de la ferraille », souligne H. Ivanov en appelant le procureur général à enfin oser enquêter sur des faits impliquant le président honoraire du MDL.

Peu de temps après, le Parquet a indiqué dans un communiqué qu’il s’était déjà saisi sur la base d’informations parues à ce sujet dans Dnevnik. Le Parquet va vérifier si des enquêtes préliminaires concernant la centrale Varna ont été ou non ouvertes dans le passé. Si des infractions sont constatées, le dossier sera transmis aux autorités de contrôle.
(https://www.facebook.com/hristaky/videos/10221751583231658/UzpfSTQwMTI0NjcwNzM5NjI1NTo3MDExNDE5MjQwNzMzOTc/)

Au parlement, comme annoncé, un projet d’amendement de la Loi sur l’énergie a été déposé par le président de la commission parlementaire de l’énergie Valentin Nikolov et un groupe de députés. Adopté en première lecture en commission, il prévoit entre autres que l’attribution de la réserve froide se fasse non plus par appel d’offres, mais par décision du ministre de l’énergie. Ce matin, à l’issue du Conseil des ministres, le premier ministre Borissov a dépêché au parlement la ministre de l’énergie Temenoujka Petkova avec une seule consigne : expliquer haut et fort que désormais la réserve froide ne serait attribuée qu’à la centrale thermique publique Maritsa Iztok 2, détenue par L’État et sérieusement endettée.

Le président de la Commission de régulation de l’eau et de l’énergie, Ivan Ivanov, a supposé devant Mediapool qu’une révision de la capacité disponible de « réserve froide », exigée par les fournisseurs, peut mener à une baisse du prix de l’électricité à partir du 1er juillet 2020. A ce titre, le chef du régulateur a rappelé qu’en 2018, elle a été augmentée de 30%, soit de 500 à 650 MW et que cette augmentation avait été répercutée sur les factures d’électricité. (tous media)

Manifestations

Hier, les manifestations contre le gouvernement et le procureur général ont entamé leur 13ème jour de suite par un blocage du parlement pendant le vote de la motion de censure. Plus tard, les manifestants se sont rassemblés devant la présidence de la République, avant de continuer leur marche par le centre-ville de Sofia. À l’initiative de l’association Boets, d’autres manifestants se sont réunis pour boire symboliquement de la bière devant le restaurant « Les huit nains », devenu célèbre grâce à une enquête du « Fonds anticorruption » sur des irrégularités au sein du Parquet. Des manifestations ont également été organisées dans plusieurs autres villes, dont Varna, Bourgas, Dobritch, Montana, etc. À Sinémorets, sur le littoral méridional de la mer Noire, des défenseurs de l’environnement ont manifesté devant un chantier associé à des irrégularités.

Justice

SoudjoukGate : un ancien député GERB condamné pour escroquerie

Jivko Martinov, ancien député GERB, a été condamné en première instance à une peine privative de liberté de deux ans avec sursis pour avoir extorqué 4 tonnes de charcuterie (« soudjouk », dont une seule tonne lui a été effectivement livrée) à des fabricants de Dobritch. Pour obtenir la charcuterie, le député avait expliqué que la charcuterie était destinée au premier ministre et dirigeant du GERB, Boïko Borissov. « J’ai assisté à une farce ridicule », a commenté J. Marinov, en déclarant qu’il ferait appel. (tous media)

Le comité bulgare d’Helsinki envoie un signalement contre le procureur général

Le comité bulgare d’Helsinki a envoyé un signalement contre le procureur général, Ivan Gueshev auprès de l’Inspection du Conseil supérieur de la magistrature (ICSM). L’organisation précise que le signalement est lié à la divulgation des enregistrements d’entretiens téléphoniques de l’homme d’affaires Vassil Bozhkov, réalisés avec des techniques spéciales d’enquête. Selon l’organisation, la publication des éléments de preuves au cours d’une enquête pénale, « est un abus des prérogatives de la puissance publique ». Les actions du Parquet portent atteinte au prestige du système judiciaire et sont en violation de la Loi sur la justice. L’organisation indique encore que « le Parquet utilise les données recueillies dans le but de manipuler l’opinion publique, et non pas pour révéler une vérité objective, conformément à la loi. Le comité souligne encore que les actions du Parquet représentent une infraction à la présomption d’innocence de l’inculpé, dans la mesure où le Parquet révèle des faits qui soutiennent uniquement la thèse de l’accusation, sans qu’il y ait une décision du Tribunal » (Dnevnik)

35 personnes, proches de Vasil Bozhkov ont été arrêtées

Lors d’une opération conjointe du Ministère de l’intérieur et du Parquet spécialisé ce mardi, trente-cinq personnes supposées proches de l’homme d’affaire, Vasil Bozhkov ont été mises en garde à vue. Selon l’information officielle fournie par le Ministère public, les forces de l’ordre ont effectué des perquisitions à 38 adresses d’où un certain nombre de preuves ont été saisies. D’anciens agents du Ministère de l’intérieur et du Département de lutte contre le terrorisme figurent parmi les personnes arrêtées. Selon le Parquet, ils auraient été impliqués dans l’activé de l’accusé portant les initiales V.B. Les procureurs chargés de l’enquête vont décider contre qui il faut soulever des accusations, et s’il y a des personnes qui doivent être placées en détention provisoire. (Svobodna Evropa)

La Cour pénale spécialisée diminue sensiblement la caution de Plamen Bobokov

La Cour pénale spécialisée a fait passer d’un million de leva à 10 000 leva la caution que l’homme d’affaires Plamen Bobokov doit payer, dans le cadre des accusations à son égard pour entente criminelle, corruption et incitation à la forfaiture. En ce qui concerne ce dernier chef d’inculpation, le tribunal n’a pas trouvé de preuves, ni « d’allusion » d’un tel délit. La cour a également estimé que l’information échangée entre P. Bobokov et le secrétaire du Président de la République, Plamen Ouzounov, sur laquelle sont basés les chefs d’inculpation, n’est pas secrète, mais qu’elle a été recueillie à partir de sources ouvertes par le service de renseignement militaire. Selon le tribunal, cet échange d’information n’a pas non plus engendré des effets néfastes.

Pour mémoire, P. Bobokov est inculpé dans deux affaires différentes, pour lesquelles il a dû payer deux cautions record d’un million de leva chacune : d’abord, pour participation à un groupe criminel lié au traitement de déchets dangereux, et ensuite pour les trois chefs d’inculpation déjà évoqués. Entretemps, P. Bobokov et son frère Atanas ont contracté le cabinet de lobbying étasunien Alexandria Group International pour « faire avancer les objectifs de Bobokov relatif à ses droits de l’homme, ses libertés civiles et l’État de droit général en Bulgarie ». (Dnevnik, Mediapool, RFE/RL)

Médias

Une lettre signée par des anciens ou actuels employés de la BNT demande un contrôle renforcé sur le média

Des activistes de la télévision nationale bulgare (BNT) ont demandé au Parlement d’assurer un contrôle indépendant sur la rédaction du média public sur la base de plusieurs critères dont la pluralité, l’objectivité, l’équilibre et l’impartialité, mais encore de garantir l’innovation et la haute qualité. Selon leur proposition, le contrôle devra rester en place pendant un mois, du 15 juin au 15 juillet : « Le média doit se rendre au service de tous les citoyens bulgares, en présentant une pluralité d’idées et de convictions. La réaction sociale et les protestations de masse devant le bâtiment de la BNT sont une manifestation éloquente du fait qu’Emil Koshloukov n’accomplit pas ses fonctions. Un abîme sépare les téléspectateurs et le média public, ce qui représente notre principale préoccupation », ajoute-t-on. (Dnevnik)

Balkans

Le Saint-Synode appelle à ce que la basilique Sainte-Sophie reste un musée

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe bulgare a publié une déclaration officielle pour exhorter les autorités turques à préserver le statut de musée de la basilique Sainte-Sophie à Istanbul, qui sera prochainement ouverte aux prières musulmanes. « En exprimant notre respect pour les institutions étatiques turques, nous appelons à la sagesse et à la bonne foi pour résoudre cette affaire importante, au nom de la préservation des bonne relations interreligieuses et de bon voisinage », peut-on lire dans la déclaration. (Sega, Dnevnik, Club Z)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 24/07/2020

Haut de page