Mercredi 22 mai

Élections européennes

Intentions de vote

Selon un sondage réalisé par l’Institut Trend du 11 au 17 mai à la demande du quotidien 24 Heures, le 26 mai, 31,5% des Bulgares voteraient pour le GuERB, 30,4% pour le PSB, 12,8% pour le MDL, 5,8% pour l’ORIM, 4,2% pour Bulgarie démocratique, 2,4% pour la Coalition pour la Bulgarie (ABC), 2,0% pour Ataka, 1,3% pour le Front national pour le salut de la Bulgarie et 1,2% pour le parti Vazrajdane. Selon cet Institut de sondage, le seuil pour obtenir un siège au Parlement européen étant de 5,88%, seuls les trois premiers partis la dépasseront, suivis de l’ORIM dont le score est encore incertain.

La presse rend également compte du sondage de l’Institut MarketLinks présenté ce matin à la bTV. Selon ce deuxième sondage, le 26 mai, 29,6% des Bulgares voteraient pour le GuERB, 27,5% pour le PSB, 6,9% pour le MDL, 5,7% pour l’ORIM, 4,7% pour Bulgarie démocratique, 2,9% pour Volonté. (tous media)

Révélations sur la méthode de calcul des subventions des partis politiques

L’animateur de l’émission « Le Show de Slavi » Stanislav Trifonov a révélé, dans son émission de lundi, les informations fournies par le ministère des finances à la suite de sa demande relative aux chiffres précis des subventions versées aux partis politiques pour 2018.
L’animateur attire l’attention sur le fait qu’à la suite de la division des sommes reçues par les partis ayant-droits par le nombre des suffrages obtenus par chacun d’eux lors des dernières élections législatives, il s’avère que l’Etat leur a versé 13, 23 leva par suffrage au lieu des 11 leva prévu par la loi. Ainsi, l’équipe de cette émission conclut que le montant global affecté aux subventions des partis politiques par l’Etat n’est pas défini sur la base des suffrages obtenus par les partis ayant-droits (2 920 804), comme le veut la loi, mais sur celle de tous les suffrages valides exprimés (3 513 490).

Par conséquent, cette méthode de calcul permet de répartir entre les partis politiques ayant obtenu plus d’un 1% des votes exprimés, les suffrages exprimés pour les partis et les candidats indépendants qui n’ont pas dépassé ledit seuil, y compris les bulletins de vote affichant « Je ne soutiens aucun candidat ».
Laissant de côté le fait que les électeurs ayant déclaré ne soutenir aucun des candidats ont ainsi contribué à leur financement, l’équipe du « Show de Slavi » conclut que cette méthode a porté une atteinte au budget s’élevant à 6 519 540 leva, ne serait-ce que pour 2018. M. Trifonov a rappelé que 2 516 957 Bulgares ont déclaré lors du dernier référendum vouloir que la subvention passe de 11 à 1 leva par suffrage. Le Parquet a ouvert une enquête. (tous media)

Politique

Les familles des victimes de l’accident à Svogué : « Monsieur Borissov, nous sommes humiliées et emplies d’amertume »

Les familles des vingt victimes qui ont péri dans l’accident routier de Svogué ne seront dédommagées par les assurances qu’à hauteur de 10 leva par héritier, annonce Sega à sa une. L’accident, survenu en août 2018 en raison de défaillances du revêtement de la chaussée, a provoqué la démission de tois ministres.

L’assureur Bul Ins, qui a assuré les sièges de l’autocar, a d’abord refusé d’indemniser les familles au motif selon lequel le transporteur n’avait pas déclaré le transport occasionnel à l’Administration des transports automobiles, comme le requiert la loi. Finalement, Bul Ins a consenti a payer des indemnités à hauteur de 10 leva par héritier, ont annoncé les familles. Sega observe que la loi prévoit un montant fixe de l’indemnité « Accident », qui est de 50 000 leva par personne décédée, réparti entre tous les ayants droit

Dans une lettre adressée au premier ministre Borissov, les familles demandent l’intervention de celui-ci contre ce qu’ils considèrent comme un « comportment inadmissible de la part d’un assureur ». (tous media)

Bâtiment non-déclaré du premier ministre

Le premier ministre, Boïko Borissov, n’a pas mentionné dans sa déclaration de propriété immobilière un pavillon annexe à sa maison à Bankia, dans les environs de Sofia, qui a été construit entre 2008 et 2009, à l’époque où il était maire de la capitale. C’est ce qu’a informé le journaliste d’investigation de Bivol, Atanas Tchobanov, sur son profil Facebook. Après avoir acheté le terrain associé de son cousin en 2007, M. Borissov a obtenu, en 2008, un permis de construction pour ériger un bâtiment de 125 mètres carrés (138 m2, selon le cadastre foncier) qui a été mis en service en 2009 et n’a jamais été déclaré depuis. Sega commente que ce bâtiment aurait dû être déclaré auprès de la municipalité après sa mise en service, aux fins du prélèvement d’impôts et de taxes locaux. (Sega, Douma, Eurocom, E-vestnik)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 22/05/2019

Haut de page