Mercredi 24 janvier

Politique

La soumission de la motion de censure à l’Assemblée nationale en salle plénière a donné lieu à cinq heures de débats. Kroum Zarkov a exposé les motifs du PSB dont les scandales liés à des conflits d’intérêts et à des dessous de table, la vulnérabilité du système informatique de l’Agence des Douanes et la rénovation du Palais national de la culture (NDK). Kornelia Ninova a consacré la motion de censure à « tous ceux qui n’ont pas donné de dessous de table » en assurant les députés qu’ « un jour la Bulgarie deviendra un Etat normal et que ceux qui ont volé iront en prison ». (tous media)

L’absence du premier ministre, « empêché par d’importants entretiens internationaux », n’est pas restée inaperçue. Le PSB a insisté à plusieurs reprises pour que la séance soit suspendue jusqu’à ce qu’il vienne, ce que la présidente de l’Assemblée nationale, Tsveta Karaïntcheva, a refusé de faire. « L’absence tonitruante du premier ministre, espèce de lâche, ne fait qu’apporter la preuve du fait qu’il reconnaît l’existence de la corruption qui a envahi tout le pays et que ce gouvernement de Borissov a érigé au rang de politique de l’Etat », a déclaré Kornelia Ninova. (tous media)

Tsetska Tsatcheva, ministre de la justice, a qualifié de « profondément fausses les affirmations selon lesquelles le gouvernement n’a pas la volonté de lutter contre la corruption ». Selon Mme Tsatcheva, « depuis 2014, 111 affaires sont en cours à la Cour de cassation dont 17 contre des élus nationaux, 40 contre des représentants de l’exécutif, 17 contre des élus locaux, 22 contre des magistrats, et 5 contre des représentants d’entreprises publiques ». Elle a également souligné la nouvelle loi de lutte contre la corruption et les amendements du Code de procédure pénale qui permettront de mieux lutter contre la corruption. (tous media)

« Cette motion de censure ne réussira probablement pas mais ce gouvernement est voué à l’échec en raison de sa genèse. Le MDL soutiendra la motion de censure pour des raisons qui vont au-delà de la corruption. Le gouvernement manque de vision, d’objectifs et de stratégie », a déclaré Moustafa Karadaïa, président du MDL. Les Patriotes unis, le parti « Volonté » et le GuERB ont déclaré s’opposer à la motion de censure qui sera soumise au vote jeudi, à 9 heures. (tous media)

Il ressort d’une étude de Gallup International Bulgarie, présentée aujourd’hui par le directeur de cette organisation, Parvan Simeonov, dans le bloc matinal de la bTV, que 65% des Bulgares savent que la Bulgarie a été considérée par la presse étrangère comme « l’Etat membre de l’UE le plus pauvre et le plus corrompu » et 82% de ces derniers approuvent ces considérations. Cela signifie, selon M. Simeonov, que l’existence de la corruption ne choque personne. Cependant, il a considéré comme grave le fait que 51% des personnes interrogées considèrent que la démocratie est menacée en Bulgarie. (btv.bg, focus.bg, novini.bg)

A l’occasion du bilan de la première année du mandat du président de la République, son directeur de cabinet Ivo Hristov a accordé une interview à la télévision nationale (BNT). Il a souligné que « le climat qui règne en Bulgarie est celui du parti-Etat. Les gouvernants ont la majorité au parlement, de l’influence au sein du pouvoir judiciaire et des grands média et contrôlent les services spéciaux. Dans ce contexte de concentration de pouvoir, il est positif qu’il y ait quelqu’un comme Roumen Radev qui joue le rôle de contre-pouvoir en cas d’excès de la part des gouvernants ». Selon M. Hristov, le président Radev n’a pas vocation à être cohérent avec le gouvernement. (tous media)

Dans une tribune, Viktor Ivanov défend la thèse que la lutte contre la corruption est devenu le nouveau « leitmotiv » du premier ministre. « Entendre ce mot sortir de sa bouche est déjà révolutionnaire, reste à voir quels seront les résultats », conclut le journaliste. (24 tchassa)

Le débat public sur la Convention d’Istanbul, organisé hier à l’Université de Sofia à l’initiative de la présidente de l’Assemblée nationale Tsveta Karayantcheva, n’a pas pu rapprocher les positions aux antipodes exprimées par les soutiens ou les adversaires de sa ratification. La médiatrice de la République, Maya Manolova, a rappelé que les notions de « rôle social du sexe » et « sexe social » (traduction en bulgare de la notion de « genre ») étaient entrées depuis des années dans la législation bulgare sans que cela ait jamais suscité le moindre débat. Mme Manolova et la ministre de la justice Tsetska Tsatcheva ont appelé les députés à ratifier la convention avec une « déclaration interprétative » sans pour autant préciser quel en pourrait être le contenu. L’ambassadrice de Grande-Bretagne, Eva Hopkins, et la représentante de l’UNICEF pour la Bulgarie, Maria Jesus Conde, sont également intervenues en faveur de la Convention. (tous media)

Dans le camp adverse étaient les représentants de l’Eglise orthodoxe, de l’Eglise catholique en Bulgarie, de plusieurs Eglises protestantes et du Grand muftiat. Le métropolite Kiprian de Stara Zagora a annoncé la décision du Saint-Synode d’organiser tous les jours des prières dans tout le pays contre l’adoption d’une convention « qui introduit la notion de sexe social ». (24 Tchassa, Troud)

Dans une déclaration en faveur de la ratification de la convention d’Istanbul, l’association des Juifs en Bulgarie Shalom indique que « le débat sur ces questions en Bulgarie est politisé et détourné à des fins politiciennes ». (Troud)

Des académiciens bulgares, dont les anciens présidents de l’Académie bulgare des sciences Stefan Vodenitcharov et Blagovest Sendov, ont signé une pétition adressée au président de la République, au premier ministre, à la présidente de l’Assemblée nationale et aux chefs des principaux partis politiques. « Nous sommes tous contre les violences à l’égard des femmes et des enfants mais leur protection ne doit pas reposer sur des conventions à contenu douteux et à esprit malsain imposées de l’extérieur », soulignent les membres de l’Académie. (Troud)

Défense

L’introduction d’un service militaire volontaire coûterait à l’Etat quelque 60 millions de leva par an pour 5 000 soldats, calcule Troud, en qualifiant de « douce chimère » la proposition du ministre de la défense Krassimir Karakatchanov. (Troud)

Justice

Le procès sur la faillite de la banque KTB n’a pas pu démarrer pour la deuxième fois hier. L’audience a de nouveau été reportée, cette fois-ci pour le 14 février, en raison de l’absence d’un des accusés et du manque d’information quant à la remise ou non de la signification au banquier Tsvetan Vassilev en Serbie. (tous media)

Kirtcho Kirov, ancien chef du service national de renseignement, a été condamné à 15 ans de privation de liberté par le Tribunal militaire pour avoir détourné 5,1 millions de leva. « Je pense que ce procès est de nature politique et vise à détourner l’attention des débats relatifs à la corruption ainsi qu’à démontrer à nos partenaires européens la capacité de condamner une personne importante », a déclaré M. Kirov, qui fait appel de ce jugement. Monsieur Kirov fait l’objet de trois autres affaires dont l’une pour détournement de 4,7 millions qui a abouti à une peine de 10 ans de prison, que la Cour de cassation n’a pas confirmée, et deux autres pour avoir divulgué un secret d’Etat et pour avoir voyagé en classe affaire. (tous media)

D’ici quelques jours, trois expatriés bulgares seront déférés devant le tribunal d’Edirne par le parquet de cette ville qui les accuse de trafic illégal de six citoyens turcs interdits de sortie du territoire turc en raison de leur proximité avec Fethullah Gülen et de leur implication supposée au putsch raté en Turquie. La somme de 9300 leva reçue pour assurer le passage clandestin des citoyens turcs par la frontière bulgaro-turque a été trouvée dans la voiture des accusés bulgares, ceux-ci encourent une peine d’emprisonnement de 18 ans. (24 tchassa)

Environnement

Dans un message envoyé par courriel à l’alliance des associations écologistes protestant contre la construction d’un deuxième téléférique à Bansko (coalition « Pour qu’il reste de la nature en Bulgarie »), le gouvernement propose de compléter sa propre décision d’amendement du plan de gestion du parc national du Pirin, adoptée le 28 décembre dernier. Selon la proposition avancée, la construction dans plusieurs zones, y compris dans la zone touristique, sera « gelée » jusqu’à l’adoption d’un nouveau plan de gestion du parc national. Restant fidèles à leur principe selon lequel toute modification du plan de gestion doit être soumise à une évaluation de l’impact, les écologistes annoncent qu’ils vont poursuivre leurs manifestations de protestation. (tous media)

Sur deux pages, Douma décortique tous les faits autour du nouveau scandale Piringate. « Les protestations des écologistes contre la construction de nouveaux équipements dans la zone de ski de Bansko ont tourné en une grogne sociale contre la politique de derrière les coulisses et la corruption du gouvernement Borissov 3 qui prépare le même schéma occulte pour le mont Vitocha également », écrit ce journal. (Douma)

Santé

Sur les quarante établissements de santé offrant des soins oncologiques, seuls onze répondent aux critères thérapeutiques mis en place par la Caisse nationale d’assurance-maladie, indique une étude de cette institution publiée par le site en ligne clinica.bg. Parmi ces critères figure la mise à disposition de soins complexes incluant obligatoirement quatre activités : chimiothérapie, radiothérapie, suivi post-thérapeutique et soins palliatifs. (tous media)

Europe

L’organisation et les dates éventuelles de la rencontre UE-Turquie envisagée au mois de mars à Varna dans le cadre de la présidence bulgare du Conseil de l’UE ont été les points forts de l’entretien entre le premier ministre Borissov et l’Ambassadeur turc en Bulgarie, Hasan Ulusoy. (tous media)

Le premier ministre bulgare s’est entretenu avec l’Ambassadeur russe en Bulgarie. MM Borissov et Makarov ont mis l’accent sur les domaines de l’énergie et du tourisme. Le diplomate russe a exprimé son espoir que la Bulgarie travaillerait pour l’amélioration du dialogue entre l’UE et la Russie, souligne 24 tchassa. (tous media)

Hier, dans le cadre de la PBUE, le premier ministre bulgare a eu deux entretiens téléphoniques avec ses homologues serbe et macédonien. La perspective euro-atlantique des Balkans occidentaux étant une des priorités de la présidence bulgare, Boïko Borissov, Ana Brnabic et Zoran Zaev ont abordé la question de la connectivité de l’infrastructure dans la région. (tous media)

Le président macédonien s’est entretenu avec l’Ambassadeur bulgare en ARYM. Gjorge Ivanov a souligné que Skopje comptait sur le soutien de Sofia pour le lancement immédiat des négociations d’adhésion de son pays à l’UE. (24 tchassa)

Standart publie un article de Dimitris Avramopulos sur le système d’asile européen. Le commissaire européen à l’Immigration et aux Affaires intérieures souligne que l’UE devrait avoir un système commun stable, assurant la protection des réfugiés mais également tenant compte et prenant des mesures contres ceux qui en abusent. (Standart)

Les ministres bulgares présentent devant le Parlement européen pendant deux jours consécutifs (23-24 janvier) les priorités de leurs ministères vis-à-vis de la présidence bulgare de l’UE. Le vice-premier ministre Valeri Simeonov sera le seul à ne pas prendre la parole devant les eurodéputés. (tous media)

La Bulgarie présentera d’ici la fin du premier semestre de l’année une feuille de route claire concernant sa demande d’adhésion au mécanisme de taux de change européen ERM-II. Des entretiens sont en cours avec la Banque centrale européenne, la Commission européenne et les dirigeants de la zone euro, a déclaré le ministre des finances Vladislav Goranov à Bruxelles, à l’issue du conseil des affaires économiques et financières. Hier, le ministre bulgare a présidé pour la première fois la réunion d’Ecofin. (tous media)

La commissaire européenne à la justice, aux consommateurs et à l’égalité des genres, Věra Jourová, propose la mise en place d’un test de l’indépendance des systèmes judiciaires pour les Etats membres en vue de lier l’obtention de fonds européens au respect de l’Etat de droit. Faisant partie de l’équipe chargée de la préparation du budget européen pour la nouvelle période de programmation, Mme Jourová estime que seule une justice indépendante est susceptible de garantir un contrôle efficace de l’utilisation des fonds européens et qu’il faut par conséquent encourager mieux encore le respect de l’Etat de droit dans les Etats membres. (Sega)

International

Boïko Borissov est invité au forum économique mondial de Davos : le premier ministre est parmi les leaders mondiaux qui participeront à la session lors de laquelle le président américain prononcera un discours. M. Borissov participera également à la discussion consacrée au développement des Balkans occidentaux. (24 tchassa)

Trois jeunes Bulgares font partie du classement 2018 du magazine Forbes des meilleurs jeunes entrepreneurs dans le monde. Iva Tsolova et Rossitsa Zaïmova sont classées dans la catégorie de l’Entreprenariat social, alors que Lena Borislavova figure dans la catégorie Droit et politique. (24 Tchassa)

Dernière modification : 24/01/2018

Haut de page