Mercredi 24 juin

Coronavirus

Bilan

  • Nombre de personnes contaminées : 4 114 (+ 130 en 24h)
  • Nombre de guérisons : 2 217 (+ 46 en 24h)
  • Nombre de décès : 208 (+ 1 en 24h)

Prorogation de l’état d’urgence épidémique

Le gouvernement a décidé de proroger l’état d’urgence épidémique jusqu’au 15 juillet, en raison de l’augmentation du nombre d’infectés. Le ministre de la Santé, Kiril Ananiev, a précisé que cela ne signifie pas un retour aux anciennes mesures antiépidémiques strictes, en vigueur pendant l’état d’urgence, mais plutôt la prolongation de l’application des mesures actuelles et le renforcement du contrôle sur leur respect.

« La démocratie, c’est pour les gens disciplinés », a déclaré le premier ministre, Boïko Borissov, faisant part de sa déception du non-respect des mesures antiépidémiques. M. Borissov, de même que les membres de son équipe et les journalistes présents lors de son déplacement hier au monastère de Rila, se verront infliger des amendes de 300 leva, faute d’avoir porté un masque au moment d’entrer dans l’église.

Pour sa part, le Ministère de l’Éducation a recommandé le report des bals traditionnels de fin d’année des bacheliers. Pourtant, des bals ont déjà eu lieu dans plusieurs villes du pays. (tous médias)

Politique

Nouvelles démissions du GERB à Vidin

50 membres du GERB dans la région de Vidin ont quitté le parti, selon le site régional Konkurent. Parmi eux, l’ancien maire de Dimovo (deuxième plus grande commune de la région) Lozan Lozanov, ainsi que des membres et des activistes de la commune de Novo sélo. Ceci intervient un mois après un premier départ en masse de 48 membres du GERB à Vidin, tandis que les motifs évoqués restent les mêmes : des problèmes avec le coordinateur régional du parti, Vladimir Tochev, auxquels s’ajoutent également des allégations de licenciements d’employés de la commune et de menaces à leur égard. Selon Capital, les « mécontents » pourraient intégrer le futur parti de l’ancien vice-président du GERB, Tsvétan Tsvétanov. (Konkurent, Capital)

Le président de la République estime que le Parquet protège le pouvoir et ne veille pas au respect de la Loi

Le Président de la République,Roumen Radev a commenté la communication publique de la conversation privée entre le Secrétaire chargé des questions de justice et de lutte contre la corruption, Plamen Uzounov et l’homme d’affaire Plamen Bobokov : « ces derniers jours, on a tendance à considérer les affirmations du Parquet à l’égard des personnes poursuivies comme des condamnations ». Il a rappelé qu’un tel jugement ne relève que de la compétence des tribunaux.

Le procureur général avait déclaré, il y a quelque jours, que les attaques contre le premier ministre « font partie d’une stratégie, visant à déstabiliser l’État afin de changer les rapports de force politiques au profit de plusieurs personnes poursuivies en justice », le Président répond que, de cette manière, le Parquet a avoué qu’il protège le gouvernement et non pas la loi : « En effet, le Parquet enfreint la loi. Le Parquet ne respecte pas les règles relatives au secret des enquêtes pénales. Le Parquet décide d’une manière aléatoire quelle enquête est d’importance publique et laquelle ne l’est pas. Le Parquet intervient dans le travail d’autres institutions sans en avoir ni la permission, ni la capacité » (Mediapool, Dnevnik)

La DANS bloque un investissement octroyé à l’usine « Emko »

Pendant la période de l’État d’urgence, un investissement dans la compagnie « Emko », propriété du commerçant d’armes Emilian Guébrev, a été bloqué sur décision de l’Agence d’État pour la sécurité nationale (DANS) sur soupçon de « blanchiment d’argent ». Les preuves de la légalité des fonds ont été présentées par le propriétaire de l’usine à la Cour d’appel de Sofia et à la Cour spécialisée, mais elles ont disparues, plus tard, au sein de la Cour. Cette disparition est devenue le motif de confirmation de la décision de bloquer l’investissement, d’après le communiqué de la compagnie, envoyé aux médias.

M. Guebrev a expliqué qu’à l’apparition de l’épidémie, il a décidé de faire un virement de 5 millions de leva à « Emko », qu’il aurait reçu sur son compte bancaire personnel comme rémunération de l’activité de son entreprise. Le but de l’investissement était de renflouer les finances, de renforcer l’entreprise, ainsi que d’assurer les salaires de plus de 2000 employés, a-t-il précisé. (Mediapool)

Justice

Plus d’un million de leva confisqués d’un ex-député

La Cour suprême de cassation (CSC) a donné gain de cause à la Commission de lutte contre la corruption face à l’ancien député Tsvétélin Kantchev, qui devra rendre 1.08 millions de leva à l’État. La CSC confirme de cette manière une décision de l’instance inférieure, qui avait reconnu que la différence entre les revenus et les dépenses de M. Kantchev pour la période 1987-2012 est négative. M. Kantchev, leader du parti politique Euroroma et qui a siégé au Parlement à la fin des années 1990, devient ainsi le premier politicien bulgare à se voir confisquer plus d’un million de leva, note 24 Heures. Le recours pour la confiscation de 18 de ses véhicules a été toutefois rejeté. (Dnevnik, Mediapool, 24 Heures)

Le Parquet demande au Ministère de l’Agriculture de protéger les abeilles

Le Parquet administratif suprême a demandé au Ministère de l’Agriculture, et à l’Agence pour la sécurité alimentaire, de prendre des mesures pour protéger les abeilles de l’empoisonnement par pesticides. Cette demande fait suite à une alerte déposée par la journaliste d’investigation Valya Ahtchiéva, qui avait enquêté sur le lien entre la mort en masse des abeilles et l’usage de pesticides interdits par l’Union européenne dans la région de Pléven. Quelques jours plus tôt, le Parquet d’appel de Véliko Tarnovo avait ordonné un réexamen de tous les refus d’engager des poursuites pénales pour la mort massive d’abeilles à Pléven au cours des trois dernières années. (Euractiv, Mediapool, Dnevnik)

Médias

Nova TV se range devant la bTV dans le classement de GARB des télévisions les plus suivies

Une étude récente de l’audience en Bulgarie, réalisée par l’Agence GARB, montre que la télévision Nova TV aurait pris de l’avance sur la bTV, qui pendant les vingt dernières années figurait pourtant au premier rang. Selon les données statistiques, la croissance de l’audience de Nova TV débuterait après son achat par les frères Gueorgui et Kiril Domuschievi. Depuis, le média a renvoyé une grande partie des journalistes expérimentées et d’investigation. Et dans ce contexte, la bTV apparait progressivement comme une télévision d’opposition. Du fait de l’écart considérable entre les données, et la progression rapide de NovaTV, le journal Svobodna Evropa a demandé l’avis de l’ancien président du Conseil des médias électroniques (CEM) et professeur à l’Université de Sofia, Gueorgui Lozanov : « le fait que la télévision qui prend une position visiblement plus critique envers le gouvernement, chute dans le classement, va à l’encontre des réflexes de l’audience qui porte un intérêt toujours plus élevé aux médias critiques »

Ce n’est pas la première fois qu’une étude réalisée par GARB suscite des doutes quant à son objectivité (2011-2014 avec TV7, qui apparaissait devant la TV Nationale). (Svobodna Evropa)

Société

Un nouveau sondage montre que la plupart des bulgares préfèrent un régime autoritaire

L’institut de Bratislava « Globsec » a mené une étude sous le nom « les voix de l’Europe de l’Est et l’Europe centrale ». Le sondage qui a été réalisé dans dix pays de la région, dont la Bulgarie, fait apparaître que les bulgares préféreraient vivre sous un régime autoritaire, plutôt que dans une démocratie libérale. 45 % parmi des personnes interrogées préfèrent être guidé « par un leader fort et déterminé qui ne sera obligé de s’occuper du Parlement et des élections », tandis que 35 % ont opté pour la démocratie libérale avec des élections régulières et un pluralisme des partis politiques. Dernièrement 20 % des interrogés ont déclaré « ne pas avoir un avis » (Mediapool)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 24/06/2020

Haut de page