Mercredi 24 mars

Coronavirus

Bilan

• Nombre de personnes contaminées : 312 741 (+ 4851 en 24h)
• Nombre de guérisons : 239 602 (+ 2571 en 24h)
• Nombre de décès : 12 307 (+ 119 en 24h)
• Nombre d’hospitalisations : 8 927 (dont 729 en réanimation / soins intensifs)
• Nombre de vaccins administrés : 388 805 (+ 12 436 en 24h)

La Bulgarie figure parmi les pays avec le plus haut taux de mortalité en Europe et dans le monde

La Bulgarie occupe la première place en Europe et la deuxième dans le monde entier après le Mexique par rapport au niveau de la mortalité provoquée par le Covid-19 (4 %), selon une étude réalisée par l’Université Johns-Hopkins. Selon le critère du nombre de personnes décédées sur une population de 100 000, la Bulgarie est à la dixième place en Europe (173), tout juste après l’Italie. (bTV)

Balkans

L’ambassadeur macédonien convoqué au Ministère des Affaires étrangères au sujet du « discours de haine » contre les personnes d’origine bulgare

Hier, à la demande de la ministre Ekatérina Zahariéva, le chargé d’affaires de l’Ambassade de Macédoine du Nord à Sofia, Vladimir Krstevski, a été convoqué au Ministère des Affaires étrangères, pour une rencontre avec la cheffe par intérim de la direction de l’Europe du Sud-Est, Iva Krouléva. Le ministère évoque, comme motif de cette convocation, les « manifestations, devenues plus fréquentes, de discours de la haine et de discrimination en République de Macédoine du Nord, de la part de représentants officiels à l’égard de ressortissants du pays déclarant avoir une conscience bulgare, voire des sympathies envers la Bulgarie et son peuple. » Un accent spécial a été mis sur les attaques contre le chanteur Vassil Garvanliev, de double nationalité bulgaro-macédonienne, censé représenter la Macédoine du Nord au concours Eurovision de la chanson 2021. Selon les médias, une image ressemblant au drapeau bulgare, visible dans la vidéo de sa chanson, et l’annonce de sa nationalité bulgare, ont provoqué un tollé en Macédoine du Nord. Lors de la rencontre avec le chargé d’affaires, la Bulgarie a fait part de sa « perplexité profonde » et a déploré « la campagne négative d’envergure » contre M. Garvanliev. (Dnevnik, 24 Heures)

Justice

La Cour constitutionnelle déclare l’inconstitutionnalité du retrait du permis de conduire pour le non-paiement d’amendes

La Cour constitutionnelle a déclaré comme contraires à la Constitution des dispositions de la loi sur la circulation routière qui permettent à la police de retirer les permis de conduire des conducteurs, voire d’interdire la circulation de leurs véhicules, en cas de non-paiement d’une amende. Ces dispositions ont été adoptées en 2017, mais elles ne sont véritablement appliquées que depuis l’été dernier, et ce sur plusieurs points de sortie de la Bulgarie. La Cour constitutionnelle a trouvé que ces dispositions restreignent l’exercice de la liberté de circulation et affectent le droit de propriété, tout en contournant la voie légale de recouvrement des amendes. (tous médias)

Élections

La Commission des « dossiers » : 87 candidats au parlement ont travaillé pour les anciens services secrets communistes

Une vérification, effectuée par la Commission chargée de la gestion des archives des anciens services secrets du régime communiste (Commission des « dossiers »), a révélé que 87 candidats sur les listes électorales des partis ont travaillé pour ces services avant la chute du régime en novembre 1989. Comme il est requis par la loi, la Commission a vérifié dans ses bases de données les informations disponibles sur 2 620 candidats sur un total de 5 962. Les autres (3 342 candidats) étant nés après le 16 juillet 1973, ne sont pas soumis aux vérifications obligatoires.

Le plus grand nombre d’anciens collaborateurs de la police politique et des renseignements communistes ont été trouvés dans listes du PSB (15), du MDL (8), de la coalition formée entre les partis « Volonté » de Vesselin Marechki et Front populaire pour le salut de la Bulgarie de Valeri Simeonov (8), et de l’ORIM (7). Un seul candidat du GERB/UFD est lié dans son passé à ces services et aucun parmi les candidats de la « Bulgarie démocratique ». Sur les listes des autres forces politiques, la Commission a relevé également de tels liens chez 4 collaborateurs du parti ABC, 3 du parti « Renaissance » de Kostadin Kostadinov, 2 de « Leve-toi.bg ! Les mafieux dehors ! », formée entre l’ancienne médiatrice de la République et le Trio toxique (candidats à Sliven et à Plovdiv : la coalition leur a déjà demandé de se désister), et trois personnes du parti de Slavi Trifonov « Il y a un tel peuple » (dont l’expert en énergie Ivan Hinovski). Le seul candidat, détecté sur les listes du parti nouvellement créé « Républicains pour la Bulgarie de Tsvetan Tsvetanov, figurant sur la liste à Choumen, a déjà annoncé sa décision de se retirer afin de ne pas laisser « des insinuations, relatives à son passe professionnel, peser sur l’activité du parti ». Aucune disposition de lustration n’existant en droit bulgare, les personnes ayant appartenu aux services secrets communistes peuvent être élus, mais la Commission des dossiers est systématiquement tenue de rendre cette information publique (tous media)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 24/03/2021

Haut de page