Mercredi 25 octobre

Politique

Sur les 4,476 milliards de leva prévus dans le projet de budget 2018 pour les frais de rémunération de la fonction publique, la majeure partie sera engloutie par les ministères de la défense et de l’intérieur et les services de sécurité, indique Sega dans une analyse des promesses « sociales » du gouvernement. Ainsi par exemple, la masse salariale au ministère de l’Intérieur représente 89,6% du budget de fonctionnement de cette institution : en 2018, 1,161 milliards de leva sur les 1,296 milliards budgétés seront dépensés à titre de frais de rémunération. Au ministère de la Défense, la masse salariale s’élèvera à 911 millions de leva sur un budget de 1,193 milliards de leva et représentera 76% de l’ensemble des dépenses de fonctionnement. (Sega)

« Les drames au sein du PSB sont prosaïques : les gens qui ont mis Kornelia Ninova à la tête du parti essaient de la renverser » : analyse dans Sega de l’agitation parmi les socialistes, à la veille de leur congrès extraordinaire. Elue présidente du PSB en mai 2016 avec un écart d’à peine 50 voix contre l’ancien président Mikhaïl Mikov, Mme Ninova n’a pas su ménager « les équilibres fragiles et les immenses dépendances ». Oubliant les récompenses dues dans de telles situations, elle a fait preuve d’ingratitude, estime le journal. (Sega)

Justice

Sous l’intitulé « Les gouvernants continuent de faire la sourde oreille au sujet de la réforme judiciaire », Samouil Dimitrov analyse le dernier rapport de la Commission de Venise et critique le gouvernement de ne retenir qu’une des nombreuses recommandations, notamment celle qui consiste à supprimer le texte prévoyant la suspension d’un magistrat accusé de la commission d’une infraction préméditée de droit commun jusqu’à la fin de la procédure pénale. (Sega)

Défense

Les pilotes de guerre de la base aérienne de Graf Ignatievo ont refusé hier d’exécuter les vols d’entraînement prévus pour la journée. Les grèves étant interdites dans l’armée, ils ont motivé leur démarche par l’absence de bonne condition mentale comme le leur permet le règlement. La décision n’a pas perturbé les permanences dans le cadre de la mission de police de l’air (air policing) effectuée ensemble avec des chasseurs italiens. (tous médias)

Se rendant sur-le-champ à Graf Ignatievo, le ministre de la défense Krassimir Krakatchanov a vu dans ce refus collectif une tentative de créer artificiellement de la tension. « Et ces demandes de nouveaux chasseurs ! Je ne sais pas qui leur a dit qu’il n’y en aura pas. Il y aura de nouveaux chasseurs, mais ce ne sont pas des aspirateurs qu’on peut trouver dans le commerce, payer et utiliser tout de suite. […] Il faut que les choses se passent parallèlement, d’un côté, entretien et modernisation des avions actuellement en service et, dans le même temps, négociations en vue de l’acquisition de nouveaux chasseurs », a-t-il indiqué. (tous médias)

En clouant leurs avions au sol, les pilotes ont exprimé leur désaccord avec le réarmement retardé de l’armée de l’air, considère Capital Daily. Leur mécontentement semble avoir été provoqué y compris par le scandale de la semaine dernière lorsqu’il s’est avéré que les dix moteurs pour les Mig-29, commandés à la Russie par la précédente direction du ministère de la défense en absence de toute transparence et malgré les sanctions contre la Russie, ne pouvaient pas être réceptionnés faute de documentation adéquate. (Capital Daily)

Migration

Daniel Indjov, vice-président de l’Agence pour les réfugiés, a indiqué qu’une forte baisse de la pression migratoire est observée en Bulgarie. Lors d’une conférence sur le développement des processus migratoires, organisée par le Wilfred Martens Center, M. Indjov a souligné qu’en 2017, 3 007 personnes ont demandé l’asile (pour comparaison : le nombre des demandes d’asile juste en octobre 2016 s’élevait à 3 400). Actuellement 1 000 migrants se trouvent sur le territoire du pays. En août 2017, 1 513 personnes ont été accueillies dans les centres de réfugiés (soit 29% de leur capacité). Le président du groupe parlementaire du GERB Tsvetan Tsvetanov a tout de même prévenu que la pression migratoire à la frontière du côté turc reste importante. Il a ajouté que pendant la PBUE la Bulgarie essayerait « d’impliquer les pays des Balkans occidentaux aux politiques européennes migratoires ». (Sega, Standart)

Économie

En 2018, les subventions dans le domaine de l’agriculture seront à la hauteur de 2,87 Mrds de leva, dont 2,6 Mrds seront octroyés aux agriculteurs dans le cadre de la Politique agricole commune de l’UE (PAC). (Capital Daily)

Europe

Les ministres du Travail de l’UE sont parvenus lundi soir à un compromis sur la réforme de la directive sur les travailleurs détachés : la durée du détachement sera diminuée de 24 à 12 mois - ce qu’avait demandé la France - mais elle peut être rallongée de 6 mois à la demande de l’entreprise, sur décision du pays d’accueil. Seuls quatre pays se sont opposés à cet accord : la Pologne, la Hongrie, la Lettonie et la Lituanie, et trois se sont abstenus : le Royaume Uni, l’Irlande et la Croatie. La presse bulgare rappelle que lors de sa visite en Bulgarie le président Emmanuel Macron avait insisté pour cette réforme de la directive et cite son tweet à la suite de l’accord obtenu « L’Europe avance, je salue l’accord ambitieux sur le travail détaché : plus de protections, moins de fraudes ». (tous médias)

Véra Jourova, commissaire européenne à la justice, aux consommateurs et à l’égalité des genres, en visite de deux jours en Bulgarie, a déclaré que « des efforts sont consentis afin que ce mécanisme de coopération et de vérification puisse être levé dans les bons délais. Le président de la CE, Jean-Claude Juncker, a déjà évoqué la fin du mandat du collège actuel de la CE. Mais il reste du travail à faire surtout dans le domaine de la justice pénale ainsi que concernant la mise en place d’un système suffisamment efficace de lutte contre la criminalité organisée et la corruption ». (tous médias)

Capital Daily publie le commentaire de Daniel Smilov, politologue, selon qui l’Union européenne ne doit pas mettre officiellement fin aux négociations avec la Turquie en vue de son adhésion, bien que cette dernière ne soit qu’une chimère à l’heure actuelle, afin de rester aux côtés de la moitié de la population turque qui est pro-européenne et de maintenir son partenariat avec ce pays au moins dans le domaine de la sécurité. (Capital Daily)

Ilhan Kutchouk, eurodéputé ALDE/MDL : le discours de haine, adopté par les Patriotes unis, nuit à l’adhésion de la Bulgarie à l’espace Schengen. Selon M. Kutchouk, l’UE « ne devrait pas fermer ses portes » car les pays des Balkans occidentaux appartiennent à l’Europe. (24 tchassa)

France

Sega publie une interview avec l’écrivain bulgare vivant à Paris Dimo Raïkov. Son dernier roman, qui vient d’être publié en Bulgarie, porte sur la vie des immigrés bulgares en France. (Sega)

International

Première visite d’un premier ministre sud-coréen en Bulgarie : Lee Nak-yeon et Boïko Borissov discuteront aujourd’hui sur la coopération bilatérale dans les domaines du commerce, des investissements et des innovations. (24 tchassa)

Dernière modification : 25/10/2017

Haut de page