Mercredi 27 février

Politique

Le PM veut renforcer la lutte contre la contrebande de carburants

Le premier ministre Borissov a menacé d’arrestations les commerçants illégaux de carburants. Lors d’une conférence de presse sur les résultats de la lutte contre la contrebande de cigarettes, il a rappelé que l’État dispose d’outils suffisants pour contrecarrer ce trafic, comme il l’a fait déjà dans le secteur des produits de tabac et des spiritueux. « Les temps sont tels que l’État se discipline », a observé M. Borissov. D’après l’Association bulgare du pétrole et du gaz, dirigé par le directeur général de Lukoil Bulgarie Valentin Zlatev, 30% du secteur des carburants appartient à l’économie grise. L’association a communiqué aux services des impôts une liste de stations-service qui vendent de carburants aux origines douteuses qui seront contrôlées dans les meilleurs délais.

La contrebande des cigarettes a diminué pour atteindre des niveaux les plus bas : 4,4% durant le dernier trimestre de 2018, contre une moyenne européenne de 10%. Le trafic est alimenté depuis la Turquie et la Serbie. Des niveaux plus élevés de ventes illégales de cigarettes ont été établis à Svilengrad, Haskovo et Pleven. Des efforts sérieux portent également sur la contrebande de sucre et produits à base de sucre et de viandes. Pour la période de 2014 à 2019, l’Etat a collecté 50% de plus de recettes, de 29,4 milliards à 43,9 milliards de leva. (tous media)

Économie

GP Group décroche un nouveau contrat pour 14 millions de leva

GP Group, le plus grand groupe du BTP d’après son chiffre d’affaires, est en train de sortir de l’isolement de courte durée où l’avaiеnt mis les révélations du site Bivol de fraude de fonds européens, les consignes du premier ministre Borissov de l’exclure de tous les marchés publics financés avec des fonds européens et l’enquête du Parquet ouverte contre lui. Après les contrats conclus récemment de réalisation du système de signalisation et de télécommunication de la ligne ferroviaire Plovdiv Bourgas (185 millions de leva) et de construction du tunnel Jeleznitsa sur l’autoroute Strouma (180 millions de leva), le groupe vient de remporter un nouveau marché public pour la construction d’une station d’épuration des eaux usées dans la commune de Tchirpan (14 millions de leva, dont 9,3 millions de fonds européens). (capital.bg)

Bulgartabac change de nom

Bulgartabac Holding, l’ancien fleuron de l’industrie bulgare du tabac, changera de nom le 11 avril prochain pour devenir Holding bulgare d’investissement. Privatisée en 2011 par une société proche du député MDL Delian Peevski, la holding a cédé, en 2017, l’ensemble de ses marques à British American Tobacco. Ses usines de production de cigarettes à Sofia et à Blagoevgrad ont fermé bien que le contrat de privatisation engage le propriétaire à maintenir l’objet social et les effectifs jusqu’à 2021 sous peine de sanctions égales au montant du contrat de privatisation. Après la cession à Bulgartabac des sociétés Lacrima et Technomarket, également proches du député Peevski, les états financiers consolidés pour 2017 de la holding indiquent que 40% de son chiffre d’affaires ont été réalisés par des ventes de produits laitiers et d’appareils ménagers. (tous media)

Cinq régions bulgares sont parmi les plus pauvres de l’Union européenne

Selon les données d’Eurostat pour l’année 2017, publiées hier, cinq régions bulgares figurent dans la liste des 20 régions de l’Union européenne dont le PIB est inférieur à 50% à la moyenne de l’UE. Le Nord-Ouest bulgare est en tête avec 31% du PIB moyen au niveau de l’UE, suivi par le Centre-Nord et l’île française de Mayotte, qui se partagent la deuxième place avec 34% de la moyenne. Le Centre-Sud (35%), le Nord-Est (39%) et le Sud-Est (43%) occupent les positions suivantes. Le Sud-Ouest, qui comprend la capitale Sofia, est la seule région bulgare dont le PIB est supérieur à la moyenne dans l’UE (79% de celle-ci). (Troud, Club Z)

Élections européennes

L’ORIM se présentera seule aux élections européennes

La direction nationale de l’ORIM a pris la décision de se préparer à une participation indépendante aux prochaines élections européennes, avec comme tête de liste le député européen Anguel Djambazki. « Nous tenons à l’unification des formations qui militent en faveur de l’idée patriotique, mais nous sommes catégoriques sur le fait que les luttes et les disputes personnelles privent l’État de la possibilité réelle de disposer de représentants adéquats et efficaces au sein du prochain Parlement européen », explique l’ORIM. Le parti propose à nouveau d’organiser des élections internes au sein des Patriotes unis, pour décider de la composition d’une éventuelle liste commune. L’ORIM a également adopté une « Charte des valeurs patriotiques », intitulée « Une autre Europe est possible », qui appelle à une « Europe des nations », une « Europe chrétienne » et au « conservatisme », résume Dnevnik. (Dnevnik)

Cette décision intervient au lendemain d’une réunion du Conseil de coalition des Patriotes unis, qui n’a pas pu aboutir à un accord sur une éventuelle participation commune aux élections européennes. Parmi les présidents des trois partis politiques qui forment la coalition, seul le leader de l’ORIM, Krassimir Karakatchanov, était présent, Ataka et le FNSB étant représentés au niveau de leurs adjoints. Avant la réunion, Valéry Siméonov, président du FNSB, n’a pas manqué de critiquer M. Karakatchanov pour la nomination d’Anguel Djambazki comme tête de liste de l’ORIM, la qualifiant de « mimétisme qui cache une éventuelle participation indépendante de l’ORIM ». Au cours de cette rencontre, les représentants du FNSB ont demandé à ce que le président d’Ataka, Volen Sidérov, quitte sa fonction de président du groupe parlementaire des Patriotes unis : les députés d’Ataka ont alors quitté la réunion. De son côté, le vice-président d’Ataka, Dessislav Tchoukolov, a critiqué la proposition formulée par Anguel Djambazki d’inclure l’ancien ministre de la Santé, Pétar Moskov, dans une éventuelle liste commune. (tous media)

Justice

Affaire Ivantchéva : le Conseil supérieur de la magistrature n’ouvrira pas de procédure disciplinaire contre le président de la Cour d’appel spécialisée

Avec 9 voix pour et 1 contre, le Conseil supérieur de la magistrature a rejeté la demande du président de la Cour suprême de cassation (CSC), Lozan Panov, d’ouvrir une procédure disciplinaire contre le président de la Cour d’appel spécialisée, Gueorgui Ouchev. Pour rappel, une inspection de la CSC a conclu que M. Ouchev avait dépassé ses compétences en visitant le cabinet du juge de l’instance inférieure pour lui demander à ce que la requête du Parquet contre l’assignation à résidence de l’ex-maire de l’arrondissement de Mladost, Dessislava Ivantchéva, et de son adjointe, Biliana Petrova, soit traitée de manière plus expéditive. (Sega, Club Z)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 27/02/2019

Haut de page