Mercredi 3 avril

Politique

Réouverture de l’école supérieure d’aviation militaire

La Bulgarie doit disposer d’une école pour former ses pilotes, a déclaré le premier ministre Borissov lors de sa visite à l’Université militaire de Veliko Tarnovo. Fermée en 2002, l’ancienne école de Dolna Mitropolia (Pleven) fonctionne aujourd’hui comme faculté au sein de l’Université militaire. Selon le premier ministre, il est tout à fait faisable de voir l’école d’aviation rouverte d’ici le 6 mai, la fête de l’armée bulgare. D’ici cette date, le Conseil des ministres peut adopter une décision en ce sens et le parlement l’approuver. L’idée date de 2014 lorsque le président de la République Roumen Radev, alors chef de l’armée de l’air, était le premier à lancer une campagne pour le rétablissement de l’école supérieure de Dolna Mitropolia, observe 24 Heures. (tous media)

Lozan Panov n’a pas porté atteinte à l’indépendance et à l’image de la justice

L’inspection des services judiciaires auprès du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a classé l’enquête ouverte à l’encontre de Lozan Panov pour atteinte à l’indépendance et à l’image de la justice. Cette autorité conclut qu’en ordonnant une inspection de la Cour d’appel spécialisée au sujet des affaires contre le maire de l’arrondissement de Sofia Dessislava Ivantcheva et son adjointe Biliana Petrova, le président de la Cour de cassation n’a pas influencé la conviction intime des magistrats de cette Cour. Pour rappel, cette enquête avait été ouverte à la demande du CSM dont M. Panov est membre de droit. (tous media)

La riposte de Plamen Gueorguiev à la suite des révélations de Capital

Interrogé par les journalistes au sujet du décalage établi par Capital entre les revenus et les dépenses de sa famille, M. Gueorguiev a expliqué que les documents publiés font actuellement l’objet d’un contrôle d’authenticité. Il a aussi précisé que ces attaques viennent de la part d’un noyau d’oligarques mécontents, dont les biens immobiliers font l’objet de mesures conservatoires, et « qui ont 198 millions de raisons pour mener une guerre compromettante contre nous ». « Il s’agit de personnes qui ont acquis leur premier million à l’âge de 21-22 ans de manière illégale à une époque trouble, des personnes qui ont des media. C’est à eux de s’expliquer et non pas à moi », a-t-il souligné en expliquant que « rien ne portera atteinte à ma détermination, car notre Commission a été hautement évaluée par l’Union européenne ». (tous media)

Europe

Le Parlement européen décide d’inclure ou non le Paquet Mobilité dans son ordre du jour

Le Parlement européen pourrait soumettre au vote, demain, les amendements aux règles régissant le transport automobile routier, si sa présidence (à laquelle participent les présidents des groupes parlementaires) décide d’inclure ce point dans l’ordre du jour de la séance plénière. Hier soir, après un débat de cinq heures, la commission des transports a approuvé pour examen en plénière, sans atteindre un compromis, 1126 des 1224 amendements introduits aux trois projets initialement déposés. Cette commission ne compte pas de membres bulgares, mais cinq eurodéputés bulgares ont réussi à participer à sa réunion en remplaçant des membres titulaires : Peter Kouroumbachev, Sergueï Stanichev et Momtchil Nekov (S&D), Andreï Novakov (PPE) et Anguel Djambazki (C&R). Si les eurodéputés approuvent en première lecture le Paquet Mobilité, des trilogues seront ouverts avec la Commission européenne et la Présidence du Conseil de l’UE. Une issue positive des trilogues d’ici mi-avril permettrait l’adoption en deuxième lecture du Paquet par le Parlement européen dans le cadre de la présente législature, ce à quoi la Bulgarie s’oppose. (tous media)

Elections européennes

Un parti de moins dans l’alliance Bulgarie démocratique

Deux mois avant les élections européennes du 26 mai, la Cour suprême de cassation a statué que le parti « Les Verts » (immatriculé en 2008), composante de l’alliance Bulgarie démocratique, doit changer de nom au risque d’être radié du registre des partis politiques. C’est l’aboutissement d’une plainte pour usurpation de nom, introduite en 2017 par le Parti des Verts (immatriculé en 2001). Dépourvus de leur nom, « Les Verts » ne pourraient pas être enregistrés comme membre d’une coalition pour les élections européennes. Mais leurs candidats (Albena Simeonova, Rossen Bogomilov, Toma Belev, Vassil Guiourov et Daniela Bojinova) resteront sur la liste de la Bulgarie démocratique. Le parti, qui entrevoit des machinations politiques dans la décision de la justice, s’engage à faire toutes les démarches nécessaires pour pouvoir participer aux élections municipales en automne. (Troud)

Énergie

La Bulgarie achètera du gaz à la Grèce à des prix inférieurs à ceux de Gazprom

L’entreprise publique grecque DEPA a remporté le premier appel d’offre pour des livraisons alternatives de gaz, lancé par la société publique Bulgargaz. Ainsi, après la signature du contrat, la Bulgarie importera, entre le 20 avril et le 30 juin prochains, 144 millions de mètres cubes de gaz en provenance de la Grèce et ce, à un prix inférieur à celui négocié avec Gazprom dans le cadre du contrat de livraisons à long terme. Toute la quantité en question, soit environ 5% de la consommation annuelle de gaz en Bulgarie, sera stockée pour la prochaine saison de chauffage 2019-2020, ce qui évitera que Gazprom réclame des pénalités, alors que « les consommateurs bénéficieront du nouveau prix de livraison réduit ». (Sega, Capital)

International

Les propos du ministre turc des Affaires étrangères auraient été « mal interprétés

Les propos du ministre turc des Affaires étrangères, au sujet des amendements à la Loi sur les cultes, auraient été « mal interprétés et dénaturés dans la presse bulgare en raison d’une mauvaise traduction », alors que « certains milieux mal intentionnés ont eu recours à cette approche en vue de porter préjudice à l’amitié turco-bulgare ». C’est ce qu’affirme le porte-parole du ministère dans un communiqué, tout en ajoutant que « notre amitié avec la Bulgarie, qui repose sur des bases solides, ne sera pas endommagée par de telles actions ». Pour rappel, le premier ministre, Boïko Borissov, avait demandé à la Turquie de s’excuser pour les propos du ministre qui faisaient référence à une intervention turque dans les amendements à la Loi sur les cultes, adoptés la semaine dernière par l’Assemblée nationale. Selon le communiqué, le ministre turc aurait évoqué lors de son discours une conversation téléphonique qu’il avait eue avec son homologue bulgare au sujet de ces amendements. (tous media)

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie

Dernière modification : 03/04/2019

Haut de page