Mercredi 3 juillet

Politique

Concept contre la « tsiganisation » de la Bulgarie

Le concept de l’ORIM de « modification de la politique d’intégration de l’ethnie tsigane (rom) », publié pour concertation publique depuis février dernier, a été finalement introduit hier pour examen au Conseil des ministres par le vice-premier ministre et président de l’ORIM, Krassimir Karakatchanov. « On ne peut plus attendre : la liste des meurtres, des tabassages et des violences, commis par des représentants de l’ethnie tsigane, est devenue trop longue. Et la situation à Rosino, où des Tsiganes demandent le départ d’un clan tsigane, qui terrorise tout le village, est suffisamment parlante », a expliqué M. Karakatchanov. Son concept se fonde sur l’idée qu’il faut mettre fin aux politiques privilégiant et favorisant les Roms. Il prévoit, entre autres, des cours de formation obligatoires pour les personnes majeures illettrées, la suspension des allocations sociales en cas de déscolarisation, des programmes d’embauche de travailleurs roms dans l’économie légale, le travail obligatoire pour les personnes majeures ayant quitté l’école avant l’âge de 16 ans – rétablissement des « troupes de construction », la restriction de la natalité « marginale qui sert de motif d’obtention d’allocations sociales », etc. (24 Heures)

Changements radicaux au sein de la direction du groupe parlementaire du PSB

Après l’échec des socialistes bulgares à s’imposer aux élections européennes, et suite à quelques évolutions récentes au sein du PSB, le groupe parlementaire de ce parti a procédé à des remaniements importants. Kristian Viguenine, actuellement chef de la commission des affaires européennes et du contrôle des fonds européen, devient également vice-président de l’Assemblée nationale. Ce poste, initialement occupé par Valeri Jablianov, était vacant depuis sa démission en février 2018. Après l’exclusion récente de M. Jablianov du bureau exécutif du parti, son poste de vice-président de la délégation bulgare à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe est confié à Anelia Klissourova. Georgi Guiokov remplace Anton Koutev à la tête de la commission de l’interaction avec les ONGs et des plaintes des citoyens. Les fonctions de porte-parole du groupe parlementaire d’Elena Yontcheva, élue eurodéputée, sont désormais assumées par Alexander Simov, ancien journaliste à Douma. (24 Heures)

Un long commentaire dans Sega critique la présidente du PSB, Kornelia Ninova, de sa tendance à « s’entourer de socialistes fidèles et muets », en estimant qu’ainsi elle se rend un mauvais service. « Pour la politique et les élections, il faut des idées et des braves », écrit ce journal qui rappelle aussi la situation financière critique du parti : des millions gaspillés sans résultat évident, lancement d’un projet de télévision qui ne sert qu’à redorer le blason de la présidente du parti, besoin de rembourser à l’Etat une partie de la subvention politique. Et la sortie de secours qu’a trouvée la direction est de réduire les effectifs du QG du parti de 164 à 64 agents. (Sega)

Clôture de l’enquête contre l’ancienne eurodéputée Mariya Gabriel

La Commission de lutte contre la corruption (KPKONPI, pour son sigle en bulgare) a mis fin à l’enquête, lancée à la suite d’un signalement de l’Association citoyenne Boets, contre l’ancienne députée et commissaire européenne Mariya Gabriel, dans l’affaire de l’appartement municipal à Sofia qu’elle avait loué à un prix inférieur à celui du marché. La KPKONPI a conclu que les députés européens n’étaient pas inclus dans le champ d’application de l’ancienne loi sur les conflits d’intérêt qui était en vigueur entre 2010 et 2012. Au cours de cette période, Mme Gabriel, alors députée européenne du GERB, avait loué un appartement municipal de 128 mètres carrés pour le prix de 400 leva (200 euros), alors que le prix de marché à l’époque était d’environ 1 000 leva (500 euros) et que la maire de Sofia était aussi membre du GERB. Mme Gabriel a expliqué qu’elle avait loué l’appartement pour « stocker » une partie de ses affaires. (Sega, Dnevnik, Mediapool)

Vesselin Marechki et Volen Sidérov pourraient se présenter aux élections municipales

Vesselin Marechki et Volen Sidérov, députés et présidents des partis politiques Volonté et Ataka, respectivement, envisagent de se présenter aux élections municipales d’octobre prochain pour le poste de maire de Sofia. Dans une interview pour 24 Heures, M. Sidérov a déclaré qu’il y aurait deux points dans son programme électoral : l’interdiction de la Marche des fiertés et la révision du budget de la ville, « car une partie du budget est dépensée pour la sécurité de la gay pride ». (24 heures)

Dernière modification : 03/07/2019

Haut de page