Mercredi 30 octobre

Elections municipales

Résultats définitifs du premier tour

La Commission électorale centrale a publié, hier soir, les résultats définitifs du premier tour des élections municipales. Concernant les conseils municipaux, le GERB est la première force politique dans 23 des 27 grandes villes du pays. Le PSB est en deuxième position dans 17 grandes villes et le MDL dans deux (Kardjali et Targovichté). A Yambol et Pazardjik, les conseils seront dominés par des alliances locales.

S’agissant des maires, les candidats du GERB ont remporté les élections dans 6 grandes villes et le parti a soutenu les candidats élus dans deux autres villes (Montana et Kioustendil). Un résultat qui permet au parti de maintenir son rang de première force politique. Le MDL aura un maire à Kardjali. Des ballotages auront lieu dans les 18 autres chefs-lieux de régions. Au total, un deuxième tour du scrutin sera organisé dimanche, 3 novembre, dans 97 des 265 communes et dans 31 des 35 arrondissements des villes de Sofia, Plovdiv et Varna.

Soupçon d’achat de voix dans les quartiers avec une forte concentration de population rom.

Suite au premier tour des élections municipales, plusieurs candidats, membres de différents partis politiques, sont soupçonnés, voire accusés d’avoir eu recours à l’achat de voix (afin de garantir une victoire, ou au moins d’assurer des sièges dans les conseils municipaux), et cela dans la capitale et à travers le pays. A Sofia, des quartiers comme : Filipovtsi, Slatina ou encore Hristo Botev, connus pour accueillir des minorités ethniques, en particulier une forte concentration de population d’origine rom, sont devenus le centre d’intérêt suite à la déclaration de Maja Manolova, candidate indépendante, soutenue par le PSB. La candidate, en ballotage à Sofia, a récemment annoncé que dans ces quartiers, environ 90 % des électeurs ont décidé de se prononcer en faveur de sa concurrente Jordanka Fandakova. Les résultats des procès-verbaux, issus des bureaux de votes dans les quartiers mentionnés, semblent indiquer un soutien important reçu par la candidate du GuERB. Ces résultats sont jugés comme inquiétants de la part de Mme Manalova, du fait de l’écart très important constaté entre les votes reçus par les différents candidats (Borislav Ignatov de Bulgarie démocratique et Boris Bonev, candidat indépendant n’ayant reçu aucun vote dans ces quartiers). „Si nous nous rendions toutes les deux dans les quartiers en question, il serait intéressant de voir si les électeurs sont capables de reconnaître le candidat qui a gagné leur confiance“ a ajouté mme Manolova dans un entretien sur BTV.

Le vote ‘’Je ne soutiens personne’’

Pour la deuxième fois depuis son introduction en 2014, le vote „Je ne soutiens personne“ est proposé aux électeurs. Il est devenu un choix assez répandu parmi les citoyens, à tel point que certains journaux emploient le terme ‘’troisième force politique’’. Au premier tour des élections, ce vote, expression d’une protestation, a un réel impact. En effet, selon la législation bulgare, le candidat doit recevoir un peu plus de 50 % des voix pour remporter la victoire. Or le vote ‘’Je ne soutiens personne“ augmente l’activité électorale, et crée une difficulté supplémentaire pour atteindre la barre des 50% (les bureaux de vote comptant le nombre de personnes qui ont voté, et non pas le nombre de voix réellement exprimées). Lors d’un ballotage, en revanche, ce vote ne sera pas pris en compte car la victoire est attribuée au candidat qui a obtenu un résultat supérieur à celui de son concurrent. Les quotidiens présentent quelques statistiques pour mieux illustrer le phénomène. Ainsi, à Varna, 11 500 personnes ont opté pour le vote ‘’Je ne soutiens personne’’ lors du vote pour un maire d’arrondissement. A Sofia la situation est proche, avec 10 065 électeurs qui ont manifesté leur désapprobation de la même manière. Toutefois on ne peut en aucun cas prétendre à un phénomène de masse (à Targovishte, par exemple, seulement 1 % électeurs ont profité de cette option).

La bTV sanctionnée pour « propagande électorale »

Saisie dans le cadre de deux alertes envoyées par le GERB, la Commission électorale centrale (CEC) a infligé deux amendes à la bTV pour « propagande électorale » non-autorisée, en raison de sa couverture des élections de dimanche dernier. Deux reportages sont incriminés et ont été diffusés le jour des élections. Le premier attire l’attention sur la mauvaise qualité des travaux publics à Sofia. La CEC estime que « des qualifications et des suggestions négatives contre un candidat donné, même si elles sont faites de manière indirecte, le jour du scrutin » représentent une violation du Code électoral. Le second reportage est une enquête sur des cas de fraude, liés au paiement de compensations aux propriétaires de cochons qui auraient abattus leurs animaux pour lutter contre la peste porcine. Selon le reportage, le maire sortant d’un village dans la région de Sliven, également candidat aux élections, aurait payé des compensations à des personnes qui n’ont pas de cochons. (tous médias)

Sécurité

Le ministère des Affaires étrangères se corrige

L’agent diplomatique russe, accrédité comme premier secrétaire à l’ambassade de Russie à Sofia et accusé d’espionnage par le Parquet, n’a pas quitté la Bulgarie contrairement à l’information diffusée lundi. Hier, le Ministère des Affaires étrangères a déclaré l’agent russe persona non grata, et a remis une note à l’ambassadeur de Russie en Bulgarie, fixant un nouveau délai de 24 heures pour que la personne visée quitte le pays, selon Nova TV. En réponse, l’ambassade russe a informé que le diplomate respectera le délai indiqué et que la partie russe « se réserve le droit de mesures réciproques ». Aucune source ne révèle pour l’instant le nom du diplomate concerné. (tous media)

Défense

Des missiles de défense anti-aérienne russes transportés par la Bulgarie

Le ministère des Affaires étrangères a informé que deux avions de transport militaire russes, chargés de personnel, d’armement et d’équipement, dont des systèmes de défense anti-aérienne S-400, sont passés par l’espace aérien bulgare, le soir du 22 au 23 octobre, pour participer à des exercices militaires en Serbie. Le ministère déclare avoir été informé, le 30 octobre, que les vols de retour ont été effectués pour acheminer vers la Russie le personnel et l’armement en question. La déclaration du ministère fait suite à une interview sur TV+ et TV1 de l’ancien ministre de la Défense, Todor Tagarev, dans laquelle il indiquait qu’un avion militaire russe, transportant des missiles de défense anti-aérienne S-400, a traversé la Bulgarie aux dates indiquées, pour participer à des exercices militaires conjoints entre la Russie et la Serbie. (tous médias)

Dernière modification : 30/10/2019

Haut de page