Mercredi 8 avril

Coronavirus

Bilan

Lors du briefing de ce matin, le directeur du centre de lutte contre le Covid-19, le général Mutaftchiski a annoncé : 581 personnes affectées, dont 23 décès et 42 guéris.

Le premier ministre a annoncé que le Japon envisage d’offrir gratuitement à 20 pays, dont la Bulgarie, le médicament « Avigan », connu sous le nom de « Favipiravir », et utilisé pour le traitement de patients infectés par Covid-19. Ce médicament fait actuellement l’objet d’essais cliniques, mais des chercheurs, travaillant auprès de l’université à Wuhan, assurent de ses effets bénéfiques chez des patients présentant des symptômes bénins de la maladie.

Le premier ministre a ajouté qu’un dépistage à grande échelle, avec des tests rapides, sera effectué à Bansko, suite à la levée de la quarantaine.

L’union vétérinaire avertit des risques de la consommation du médicament « Ivermektine » (utilisé dans le traitement de la gale, et qui aurait des effets bénéfiques sur le Covid 19, selon une rumeur venue d’Autriche arrivée en Bulgarie), qui peut être dangereux pour la santé. En Bulgarie, le cardiologue Ivo Petrov et le général Mutaftchiski ont exprimé une approbation plutôt modéré à l’égard de ce médicament.

Nouveau sondage sur les perceptions des réponses face à la crise sanitaire

Un nouveau sondage, réalisé par l’agence Trend pour le compte du quotidien 24 Heures, conclut que la plupart des Bulgares approuvent la réponse des autorités face à la crise sanitaire. Ainsi, 73% approuvent la déclaration de l’état d’urgence, contre 19% de désapprobation. Les taux d’approbation des autorités restent eux aussi relativement élevés : le centre national de crise se maintient en tête avec 63% (contre 18% d’avis négatifs), suivi par le gouvernement (52% pour, et 33% contre) et la présidence de la République (43% versus 30%). Le parlement est la seule institution qui enregistre un taux de désapprobation de ses actions supérieur au taux d’approbation (respectivement 47% contre 35%). Le chef du centre de crise, le professeur Moutaftchiyski est en première position (avec 66% d’avis positif) suivi par le premier ministre Borissov (53%) et le président Radev (49%).

70% des Bulgares estiment que les mesures nationales ont été prises à temps, tandis que 67% pensent que les réponses des autres pays européens ont été formulées tardivement. Enfin, une grande partie des Bulgares se montre adepte des théories de conspiration : 53% croient que le COVID-19 est une arme biologique, tandis que 46% soupçonnent que les compagnies pharmaceutiques auraient créé le virus pour gagner de l’argent. (24 Heures)

Le consul bulgare à La Haye demandait une « taxe coronavirus »

La Ministre des affaires étrangères, Ekaterina Zaharieva a déclaré aujourd’hui devant des journalistes que le mandat du Consul de la Bulgarie à La Haye a été révoqué de façon anticipée. Le Consul, Svilen Iliev, aurait collecté, sans en avoir l’autorisation, une taxe supplémentaire « coronavirus » lors des services consulaires. La somme demandée varie de 5 euros (pour les citoyens bulgares) à 10 euros (pour les personnes d’origine étrangère). Le consul a expliqué que la somme collectée aurait été exploitée pour la mise en place d’installations de sécurité afin d’éviter des rassemblements devant le consulat. Une procédure disciplinaire a été ouverte contre lui.

Économie

Banque bulgare de développement : le directeur démis de ses fonctions, et dissolution du conseil d’administration

Ce matin, le Premier ministre Boiko Borissov a annoncé sa décision de dissoudre le conseil d’administration de la Banque bulgare de développement et de démettre de ses fonctions son directeur, Soyan Mavrodiev. La décision de M. Borissov s’appuie sur le fait que la Banque a octroyé un prêt d’environ 75 millions de leva à une des plus grandes agences de recouvrement de créances, qui avait déclaré de faibles revenus pour l’année 2019 (et aucun bénéfice pour l’année 2018). Cette somme importante devait être accordée à l’agence, au moment où le capital de la Banque de développement a été augmenté de 700 millions de leva afin de pouvoir offrir un soutien financier aux petites et moyennes entreprises touchées par la crise épidémique. Le premier ministre a critiqué cette décision de la Banque de développement, tandis que le vice-premier ministre, Tomislav Dontchev a demandé des explications. En réponse, le directeur de la banque a qualifié cet acte d’ « humiliation » : « Je suis surpris par la volonté malsaine de certains de tirer des profits politiques de chaque crise. Mais je ne suis pas surpris de la mauvaise interprétation de chaque accord conclu avec la Banque bulgare pour le développement. »

Cette société de recouvrement de créances se nomme « Saint George Group ». Capital souligne que ce crédit important, accordé à la société « S.G Groupe », s’inscrit dans les pratiques habituelles de la Banque bulgare de développement, qui durant les dernières années, a utilisé ses ressources financières au profit d’emprunteurs de taille importante, allant très souvent jusqu’au seuil plafond autorisé, alors même que le profil de ses clients la fait apparaître, au sein de la société, comme « la banque du parti politique MDL ».

Des subventions pour la Culture

Le conseil des Ministres doit voter aujourd’hui la proposition du Ministre de la culture, concernant la subvention aux institutions culturelles qui ont été obligées de suspendre leurs activités pour la période de l’Etat d’urgence. Dans une interview pour la bTV, M.Banov a évoqué également la possibilité d’assurer le versement d’un salaire minimal à tous les travailleurs indépendants dans le domaine de la culture et de leur accorder un prêt sans intérêt à la hauteur de 1 500 leva.

Justice

Le procureur général propose un moratoire sur l’actualisation des salaires dans le système judiciaire

Le procureur général a proposé un moratoire sur l’indexation des salaires mensuels des magistrats, des procureurs, des juges d’instruction et des fonctionnaires dans le système judiciaire. « Les circonstances actuelles nous obligent à respecter une discipline financière rigoureuse, à faire preuve d’adaptabilité face aux difficultés du nouveau contexte budgétaire, et enfin à prouver notre solidarité avec les citoyens bulgares dans ces conditions extraordinaires ». Le vote interviendra demain, lors de la plénière du CSM.

Cette revue de presse, qui ne prétend pas à l’exhaustivité, se limite à présenter des éléments publiés dans les médias bulgares. Elle ne reflète en aucun cas la position de l’ambassade ou du gouvernement français.
© Tous droits de diffusion et de reproduction de cette revue de presse sont réservés à l’Ambassade de France en Bulgarie.

Dernière modification : 08/04/2020

Haut de page