Mercredi 8 novembre

Politique

Roumen Radev, président de la République, et ses trois prédécesseurs, Rossen Plevneliev, Gueorgui Parvanov et Petar Stoyanov, ont assisté hier à l’inauguration de la plaque commémorative, apposée sur la maison du premier président démocratique Jelio Jelev. Dans son discours Roumen Radev a souligné « le mauvais sort de Jeliou Jelev qui a dû subir les reproches de ses opposants et les trahisons des siens ». (tous médias)

Le directeur général du Comité juif américain (AJC), David Harris, a réagi à la polémique entre la Russie et la Bulgarie créée par la déclaration de la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zaharova. Il a considéré que cette déclaration « apporte une fois de plus la preuve des tentatives de la Russie de manipuler l’histoire et de s’ingérer dans la vie de ses voisins et anciens Etats satellites ». (tous médias)

Des spécialistes hautement qualifiés de pays tiers pourront bénéficier d’un régime allégé d’obtention d’une carte bleue leur permettant de séjourner et travailler en Bulgarie pendant un délai de quatre ans. C’est autour de cette décision que s’est réunie, à l’exception des députés PSB, la commission parlementaire de sécurité intérieure et d’ordre public lors de l’examen du projet d’amendement à la loi sur le ministère de l’Intérieur. Selon la position du PSB, il est inacceptable d’introduire, entre la première et la deuxième lecture de cette Loi, des amendements qui portent modification d’une autre loi, en l’occurrence la Loi sur la migration et la mobilité de travail. (tous médias)

Le parti ORIM appelle dans une déclaration ad hoc le procureur général Sotir Tsatsarov à se saisir de la tribune récemment diffusée par Lioutvi Mestan, dirigeant du parti DOST, dans laquelle celui-ci demande la reconnaissance officielle d’une minorité turque en Bulgarie. Par ailleurs, hier, dans une interview sur bTV, M. Mestan a de nouveau soulevé cette question. « Je suis citoyen Bulgare et Turc ethnique, porteur d’une conscience européenne. L’existence d’une minorité turque [en Bulgarie] est un fait et non une question de terminologie juridique », a-t-il indiqué. (24 Tchassa, Standart)

Dans Standart, l’eurodéputé Anguel Djambazki met en garde contre le « virus du séparatisme ». « Les manifestations récentes de séparatisme ont leurs racines historiques, mais nul ne saurait nier ni cacher qu’elles ont trouvé leur catalyseur puissant dans l’idée inepte d’une ‘Europe des régions’ ». Et dans les Balkans, « le virus du séparatisme est doublement plus dangereux à cause de leur histoire, d’Erdogan, du déplacement des couches tectoniques dans la région de la mer Noire, le Proche-Orient et le Golfe », souligne l’auteur. (Standart)

Défense

Interview avec le vice-premier ministre et ministre de la défense Krassimir Karakatchanov : « Il y a deux semaines, le Conseil de défense a validé la feuille de route [relative à la mise en œuvre du projet d’acquisition d’un nouveau type d’avions de chasse]. D’ici la fin novembre, le ministère de la Défense enverra des lettres aux pays qui peuvent participer à cette procédure. Je voudrais rappeler que d’après la décision prise par la dernière législature, seuls des pays membres de l’OTAN ou de l’UE seront éligibles. Moi personnellement, je pense qu’il nous faut légèrement élargir les négociations. Par exemple, nous pouvons parler non seulement de F-16, mais aussi de F-18. […] Notre plan ambitieux est d’avoir d’ici juillet prochain un contrat signé ». (Troud)

Justice

L’action en justice introduite par l’agence d’information en ligne Mediapool contre le ministère de la Justice a abouti en première instance. Le ministère a été condamné pour avoir refusé de transmettre à Mediapool des documents concernant l’ancien projet de loi interdisant aux Bulgares résidant à l’étranger le droit de participer à des scrutins nationaux. Le scandale éclaté en avril dernier, à l’époque du gouvernement intérimaire, et le licenciement du chef de la direction compétente au ministère de la Justice à la suite de ses propos selon lesquels l’initiative du texte controversé était venu de la présidence de la République, avaient abouti au retrait rapide du projet. Toutefois, la nouvelle ministre Tsetska Tsatcheva avait refusé aux journalistes tout accès au dossier. Selon le juge, un tel refus est contraire à la législation parce que la loi sur l’accès à l’information garantit le plein accès à toute information, même a priori considérée comme réservée au service, si un intérêt public supérieur le justifie. (mediapool.bg, Sega)

Selon des amendements du Code de procédure pénale, entrés en vigueur le 5 novembre dernier, la Cour de cassation ne pourra pas publier sur son site de condamnations à une peine effective de privation de liberté avant qu’elle ne soit notifiée par un procureur de l’arrestation de la personne condamnée. Selon Sega cette mesure portant atteinte à la transparence ne pourra pas mettre fin aux fuites des personnes condamnées (au nombre de 821 du 1er janvier 2015 au 1er janvier 2017) dans la mesure où celles-ci n’attendent pas la publication sur Internet pour apprendre les jugements définitifs). (Sega)

48 juges du TGI de Sofia proposeront à l’Assemblée générale de cette juridiction qui se tiendra aujourd’hui de soutenir la candidature de Velitchka Tsanova, juge pénale très appréciée par ses collègues, afin de la soumettre au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) en vue de son élection à la tête du TGI dont le président Kaloian Topalov a donné sa démission en septembre dernier.

L’affaire sur la KTB a été attribuée de manière aléatoire à la juge Madlena Jeleva à la suite de la récusation de la présidente de la Cour d’appel, Daniela Dontcheva, qui se l’était réattribuée à elle-même de manière unilatérale. Cette récusation est venue à la suite de la publication des résultats de la vérification ouverte par la Cour de cassation qui s’était autosaisie sur la base d’une lettre par laquelle le juge Milen Vassilev, chargé de cette affaire, rendait publique cet acte unilatéral de sa supérieure hiérarchique. La Cour de cassation a constaté l’irrégularité de cet acte de la présidente de la Cour d’appel. (tous médias)

Economie

L’opérateur tchèque ČEZ est en train de finaliser la vente de ses actifs liés à la distribution d’énergie électrique en Bulgarie, informe 24 Tchassa en se référant à des publications dans les médias tchèques. Le prix le plus élevé a été proposé par l’entreprise bulgare Future Energy en partenariat avec une société indienne, indique la publication. A part les actifs liés à la distribution d’énergie électrique et la centrale thermique de Varna, dont la décision de cession à la société bulgare Sigda a été annoncée la semaine dernière, le portefeuille de ČEZ inclut en outre une centrale photovoltaïque et une installation de production d’énergie. (24 Tchassa)

Dernière modification : 08/11/2017

Haut de page