Mettre la campagne au vert

Le développement durable sera une fois de plus au cœur des discussions qui se tiendront le 23 novembre 2015 à partir de 9h dans la salle Slaveykov de l’Institut français de Bulgarie avec cette interrogation et ces pistes de réflexion « Quel avenir pour les territoires ruraux face au changement climatique ? Tourisme, valorisation des produits locaux, clés du développement durable  ». Le forum sera inauguré pas Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France en Bulgarie.

JPEG

L’exode urbain que connaît la France depuis plusieurs années par l’installation en espace périurbain ou rural de ceux que l’on appelle les « néo-ruraux » prouve bien que nos campagnes ont tout autant d’atouts que nos villes. Les zones rurales sont des espaces de vie, pour lesquels les politiques publiques évoluent afin d’encourager une croissance à la fois durable, diversifiée et endogène. Privilégier la consommation locale de produits du terroir, de qualité et protégés, valoriser les savoirs faires artisanaux et le patrimoine naturel à travers des offres touristiques innovantes à l’international, mieux protéger les ressources naturelles et les écosystèmes tout en préservant les activités agricoles sont autant d’approches intégrées alliant durabilité, qualité de vie et compétitivité économique.

La conférence-débat abordera au cours de la matinée la problématique du tourisme, avant de s’intéresser plus précisément à la valorisation des produits locaux. Les politiques mises en œuvre en Bulgarie, en particulier à l’occasion du lancement de la nouvelle programmation des fonds européens 2014-2020 et du fonds européen agricole pour le développement rural seront présentées. Les initiatives telles que celles menées par l’Association bulgare de tourisme alternatif, la fondation Bioselena ou l’Association bulgare des parcs naturels régionaux seront exposées.

Côté français, où l’on bénéficie aussi de bonnes pratiques, Stéphane Robert, conseiller auprès du ministre bulgare de l’agriculture et de l’alimentation, des représentants du Syndicat de l’appellation d’origine contrôle Piment d’Espelette et de la Fédération nationale des parcs naturels régionaux seront spécialement présents pour l’occasion. Ils rendront compte du retour d’expérience français dans le domaine de la gouvernance locale, des circuits –courts et de proximité, et de l’écotourisme, dont le secteur est en plein essor.

*participation sur inscription au lien suivant :
https://docs.google.com/forms/d/1Av-hSf_5nu6BXILdDQq3fVB_7of6w85SUGP12WxhDWs/viewform

Programme de la conférence-débat

Dernière modification : 20/11/2015

Haut de page