Rentrée de la Chambre de commerce et d’industrie France-Bulgarie

Discours de Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France en Bulgarie

Monsieur le président, cher Stéphane,
Mesdames, messieurs, chers amis,

Je me réjouis que la Chambre de commerce ait accepté de faire sa rentrée à la résidence de France : cette maison est en effet la résidence de tous les Français qui vivent et travaillent en Bulgarie - or qu’y a-t-il de plus français que les entrepreneurs français habitant en Bulgarie et les entreprises qu’ils dirigent et représentent ?

L’année 2014-2015 a été fort riche en événements : votre Chambre approche les 200 membres ; elle est de plus en plus proche, par son action, des autres Chambres de commerce étrangères présentes en Bulgarie et des organisations d’entreprises bulgares.

Nous avons aussi vu avec quels enthousiasme et intérêt la chambre de commerce, à commencer par son président, a souhaité s’associer à ce qui était le plus important projet culturel franco-bulgare de l’année, je parle, bien entendu, de l’exposition sur « l’épopée des rois thraces » au Louvre. Elle a été concomitante d’une journée d’information sur la Bulgarie, organisée par Business France, qui a montré que l’intérêt des Français pour la Bulgarie dépassait l’archéologie et le tourisme pour s’étendre à l’économie et aux perspectives de coopération entre entreprises françaises et bulgares.

C’est dans cette idée que nous devons travailler ensemble, services de l’Etat et Chambre de commerce, pour favoriser le développement des échanges économiques entre la France et la Bulgarie, inciter les entreprises françaises à découvrir le marché bulgare et ses potentialités et les aider à trouver des partenaires de qualité et fiables. Il n’en manque pas.

Notre programme de travail conjoint est encore dense pour les prochains mois et je souhaite que nous continuions également à réfléchir ensemble, avec les autres chambres étrangères et tous nos partenaires bulgares, aux difficultés que les exportateurs ou les investisseurs français rencontrent. La conférence organisée au printemps, avec la chambre de commerce italienne et l’Am Cham, sur la réforme judiciaire et les modes alternatifs de résolution des conflits, montre que des sujets qui peuvent paraître de pure politique intérieure sont, en réalité, d’un intérêt capital pour tous les Européens travaillant et vivant en Bulgarie : nous sommes ici pour apporter un éclairage, donner notre point de vue, informer sur nos pratiques respectives – qui ont toute leur légitimité dans le débat.

Avant de nous retrouver pour la semaine du goût et les saveurs de France, le mois prochain, puis au Beaujolais nouveau le mois suivant, je vous laisse le plaisir de déguster le buffet que la Chambre de commerce a fait concocter pour vous !

Bonne soirée !

Dernière modification : 17/09/2015

Haut de page