Séminaire conjoint franco-bulgare sur la Présidence bulgare du Conseil de l’Union européenne

Sofia, 24 février 2017

JPEG

A partir du 1er janvier prochain, la Bulgarie assumera, pour la première fois de son histoire, la présidence du Conseil de l’Union européenne. Ce séminaire conjoint, inauguré par Mme Denitsa Zlateva, Vice-Première ministre chargée de la préparation de la présidence bulgare, vise à aider la Bulgarie à relever ce défi en facilitant la mise en place d’un cadre et d’outils adaptés à la préparation et à la gestion de la présidence.

Le séminaire s’inscrit dans le partenariat noué entre le Secrétariat général aux affaires européennes (SGAE), service qui assure la coordination entre les administrations françaises sous l’autorité du Premier ministre, et la Direction de la coordination des affaires européennes du Conseil des ministres de la République de Bulgarie. Un partenariat marqué en avril dernier par la visite à Sofia du Secrétaire général aux affaires européennes et qui repose sur trois axes : les ressources humaines, les relations avec le Parlement européen et la communication.
La France est engagée dans la formation des fonctionnaires bulgares, via un partenariat entre l’Institut d’administration publique (IPA), l’Ecole nationale d’administration (ENA) et les services de l’Ambassade de France. En outre, l’ENA et l’Institut européen d’administration publique de Maastricht (EIPA) vont offrir des formations aux fonctionnaires chargés de la présidence bulgare. La France s’implique également aux côtés de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) dans la formation des fonctionnaires bulgares à la langue française, dont la maîtrise est indispensable pour réussir une présidence.

En 2018, la Bulgarie va se hisser au premier plan de la scène européenne et avoir l’occasion de réaffirmer sa pleine appartenance à l’élan européen. Mais cette présidence interviendra à un moment où notre Union sera confrontée à de nombreux défis qui nécessiteront une solidarité renforcée entre les Etats membres. Dans ce contexte, comme l’a récemment souligné le Président de la République, nous avons tous la responsabilité de contribuer maintenant à une nouvelle impulsion pour l’Europe. En donnant le coup d’envoi, le 28 février prochain à l’Institut français de Bulgarie, d’un cycle de douze conférences-débats sur le thème « Notre Europe : quelle Europe voulons-nous ? », l’ambassade de France en Bulgarie entend contribuer à cet effort commun en alimentant la réflexion sur les grands enjeux liés à l’avenir de l’Union européenne.

Dernière modification : 22/03/2017

Haut de page