Soirée littéraire A livres ouverts : Philippe Djian

L’œuvre de Philippe Djian sera présentée par :

Rossitza Tacheva, rédactrice aux éditions Colibri et traductrice
Modérateur : Albena Charbanova

Le jeudi 26 janvier 2017 à 18h
Médiathèque de l’Institut français
3, place Slaveïkov

La littérature est un travail de solitaire, mais il est destiné au plus grand nombre. On ne peut pas se satisfaire d’une poignée de lecteurs, fussent-ils les meilleurs. Etre l’écrivain d’une minorité ne m’intéresse pas — ça ne justifierait pas que j’y consacre ma vie.

Philippe Djian

En trois décennies d’écriture Philippe Djian a réussi à capter l’attention de quelques générations de lecteurs fidèles. Il se réclame de Kerouac, de Nabokov et Brautigan.

Djian est à la fois un auteur populaire et exigeant. Son écriture fluide est rythmée par les joies et les drames de la vie - l’amour, le sexe, la mort. Ses récits baignent dans la luminosité de la sagesse.

En 1985 l’adaptation de 37°2 le matin au cinéma par Jean-Jacques Beineix le rend célèbre. Depuis il a écrit une vingtaine de romans dont les plus connus Maudit manège, Lent dehors, Impuretés, Oh… sont traduits en bulgare. Suivent des recueils de nouvelles, de scénarios originaux, des pièces de théâtre.

Encore quatre de ses romans sont adaptés au cinéma. Il s’agit de Bleu comme l’enfer, réalisé par Yves Boisset (1986), Impardonnables, réalisé par André Téchiné (2012), L’amour est un crime parfait de A. et J.-M. Larrieu (2014, d’après Incidences), et Elle de Paul Verhoeven (2016) d’après Oh…
Le 9 janvier 2017 Isabelle Huppert a reçu le Golden Globe de la meilleure actrice dans le film Elle.
Philippe Djian est aussi le parolier préféré du chanteur Stephan Eicher.

Dernière modification : 17/01/2017

Haut de page