Un reportage sur la crise des migrants distingué par le Prix Louise Weiss

Elisa Perrigueur et le photographe Pierre Marsaut ont réalisé pour Le Monde un reportage sur l’arrivée et le parcours en Bulgarie des migrants de Syrie et d’Irak, publié le 11 mai 2015.

Cet article a reçu le Prix Louise Weiss du journalisme européen, dans la catégorie « meilleur reportage ».

JPEG

Harlem Désir, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, a remis ce prix le 26 janvier 2016 au Quai d’Orsay à sept journalistes. Concernant l’article sur la Bulgarie, il a déclaré :

« Elisa Perrigueur et Pierre Marsaut ont choisi pour leur reportage « Contre les migrants, un mur fend la campagne bulgare » paru dans Le Monde, le web-reportage, qui permet d’illustrer leur enquête très fouillée à la frontière entre la Bulgarie et la Turquie de nombreuses photos très frappantes.

L’on y découvre une Europe éloignée : celle de campagnes bulgares trop pauvres pour accueillir les réfugiés, lesquels ont dû franchir de multiples obstacles naturels ou des murs de barbelés, et qui n’en ont pas fini avec ce que le reportage appelle leur « odyssée ». J’ai eu l’occasion de rencontrer à Belgrade certains migrants ayant dû franchir cette frontière. Ce qu’ils m’ont raconté confirme que nous sommes bien loin, en la matière, de l’idéal européen.

Cette enquête met en lumière ce paradoxe de l’Europe d’aujourd’hui : des murs qui renaissent là où l’on s’est battu, il y a seulement 25 ans, pour les faire tomber. Simplement, comme le relève un responsable de patrouille à la frontière, cité dans cette enquête : « Avant, on empêchait les gens de fuir, aujourd’hui on les empêche d’entrer ».

Dernière modification : 16/11/2020

Haut de page