Vendredi 06 juillet

Politique

Le premier ministre chinois Li Keqiang est arrivé hier à Sofia, à la tête d’une délégation de 700 personnes. Divisé en deux volets – bilatéral et format 16+1 – son séjour a commencé par une visite au musée historique national, suivi par un dîner offert par son homologue bulgare, Boïko Borissov. Ce matin, le programme s’est poursuivi avec un recueillement devant le monument au Soldat inconnu, une visite de l’église Ste-Sophie du IVe siècle et des entretiens officiels. Après un tête-à tête, les deux premiers ministres ont donné une conférence de presse. M. Li Keqiang a souligné qu’il est très important pour son pays de suivre les règles de marché et les lois de l’UE. « La Chine participera à des marchés publics et l’Etat garantira les projets non publics ». L’hôte chinois a également indiqué que l’initiative 16+1 n’est pas une plateforme politique et ne cherche pas à désunir l’UE. Bien au contraire, elle contribuera à l’intégration européenne puisque certains pays de ce format ne sont pas membres de l’UE. « L’UE est une puissance importante pour la prospérité globale et la paix. L’UE soutient la démocratie dans les relations internationales. Sans l’Europe sur la scène globale il n’y aura pas de développement global », a-t-il affirmé. (tous media, dnevnik.bg)

Dans ses propos à la presse, le premier ministre Borissov a également voulu souligner, comme message principal de la rencontre à Sofia, que le format 16+1 n’a pas de caractère géopolitique, ne cherche pas à diviser l’Europe et ne vise qu’à augmenter le PIB des pays participants et les revenus de leurs citoyens. S’arrêtant sur les projets susceptibles d’intéresser la Chine, M. Borissov a énuméré la construction d’une ligne ferroviaire appelée à lier la Bulgarie à la mer Egée, l’autoroute Nord-Sud (Roussé-Svilengrad, avec un tunnel sous le col de Chipka) et la centrale nucléaire de Belene. « La Chine et l’UE travaillent à leur manière et c’est très important de savoir que la Chine s’engage à respecter les règles européennes ». Concernant Belene, la Chine pourrait utiliser ses relations avec d’autres Etats européens dans le domaine du nucléaire, des consortiums peuvent être créés, a expliqué M. Borissov en précisant que son interlocuteur avait déclaré la disponibilité de la Chine à coopérer dans le domaine de l’énergie nucléaire. Racontant l’émerveillement qu’il avait aperçu sur le visage de son hôte chinois, devant les objets d’or au musée historique, de l’or travaillé vieux de 7 000 ans, M. Borissov n’a pas caché sa satisfaction : « M. Li Keqiang sera notre agent publicitaire ! La Chine découvrira la Bulgarie ! »

Dix documents bilatéraux d’encouragement de la coopération économique et commerciale entre la Bulgarie et la Chine ont été signés ce matin, dont un accord financier de 1,5 milliards d’euros entre la Banque bulgare pour le développement et la Banque chinoise pour le développement, un accord pour 94,15 millions de dollars entre l’entreprise bulgare BMF (marine marchande) et Eximbank (Chine) pour la construction de six navires pour des marchandises en vrac, etc. (dnevnik.bg, mediapool.bg)

Dans les colonnes de Standart, Krastio Belev, homme d’affaires bulgare établi depuis une trentaine d’années en Chine, commente les pierres d’achoppement dans la coopération entre la Bulgarie et la Chine : le problème des visas pour les Chinois, la difficulté pour les entreprises chinoises à participer à des marchés publics selon les règles européennes, l’absence d’une ligne aérienne directe entre les deux pays, l’absence d’experts bulgares parlant le chinois (au ministère des affaires étrangères et ailleurs), l’absence de filiales de banques chinoises en Bulgarie (à la différence de la situation en Serbie, en Pologne ou en Hongrie), etc. (Standart)

La commission parlementaire de la défense a adopté le projet relatif à l’acquisition de deux navires de guerre pour la marine bulgare pour un montant d’environ 1 milliard de leva. Ce projet qui doit être soumis pour approbation en session plénière n’exclut pas la possibilité de l’acquisition de vaisseaux d’occasion. (Sega)

Les cigarettes iQos de Philip Morris, le produit innovant qui avait opposé au parlement le GERB et les Patriotes unis, les deux composantes de la coalition gouvernementale, seront quand même imposées au taux d’accises applicable pour les cigarettes conventionnelles, mais de façon progressive. C’est ce qu’ont convenu les deux groupes parlementaires qui se sont réunis après les propos coléreux du premier ministre Borissov avant-hier à l’égard des adversaires d’un projet de loi visant à assurer plus de recettes pour le budget, selon ses auteurs. Le compromis atteint prévoit l’imposition, à partir du 1er octobre prochain, des produits à tabac chauffé d’abord au taux de 50%, puis au taux plein. (tous media)

L’avis relatif à la concession de l’aéroport de Sofia a été publié au Journal officiel de l’UE. La valeur estimée hors TVA est de 3 465 927 509 euros. La date limite de remise des candidatures ou de réception des offres est le 22 octobre. Selon 24 tchassa, il est attendu que des sociétés chinoises manifestent leur intérêt lors du sommet 16+1. La députée Elena Yontcheva a déclaré de la tribune parlementaire disposer d’informations selon lesquelles cette concession était faite pour être remportée par « un pays voisin ». Elle a aussi informé que la Turquie, où prochainement sera mis en exploitation le plus grand aéroport, n’a pas intérêt à ce qu’il y ait à proximité un aéroport qui prospère. (24 tchassa)

Justice

Maria Ivanova, ancienne juge du TGI de Sofia, révoquée en 2017 à la suite d’un signalement des autorités françaises informant la Bulgarie de l’ouverture d’une enquête pour fraude l’impliquant, a été libérée de sa détention provisoire qui n’a duré que 3 jours en raison de l’absence de preuves relatives à l’origine de l’argent (1,5 million) transféré de France en Bulgarie par voie bancaire sur le compte de sociétés enregistrées au nom de personnes analphabètes par la juge et son ami ressortissant d’Israël. Ce dernier n’est même pas mis sous contrôle judiciaire. (24 tchassa)

Balkans

A l’issue de son entretien avec le président du Conseil des ministres de Bosnie-Herzégovine Denis Zvizdić, le premier ministre bulgare, en visite dans ce pays, a assuré que la présidence autrichienne du Conseil de l’UE poursuivra la mise en œuvre de la priorité relative à la perspective européenne des Balkans occidentaux mais « c’est aussi aux pays de surmonter leurs divergences ». Ainsi, il a appelé à ce que la Bosnie-Herzégovine suive l’exemple de Sofia et de Skopje de l’année dernière et celui de Skopje et d’Athènes d’il y a un mois afin de pouvoir résoudre ses conflits internes. Pour sa part, M. Zvizdić a remercié « la Bulgarie pour tout ce qu’elle a fait pendant les 20 dernières années et surtout pendant les six dernier mois en mettant l’accent sur « la perspective européenne des pays de la région qui constitue l’un de nos objectifs principaux ». Il a souligné l’aspiration des deux pays à travailler pour le développement économique et la connectivité dans la région ainsi que sur le thème de la sécurité et de la lutte contre l’extrémisme. (tous media)

Lors de sa visite à Sarajevo, Boïko Borissov a été décoré de la « Médaille d’or - Personnalité européenne de l’année », de l’Agence pour le choix et la présentation de responsables de Bosnie-Herzégovine et d’Europe centrale et orientale. (tous media)

Dernière modification : 06/07/2018

Haut de page